Reflexions‎ > ‎

Français

Vous voulez étudier la nature? Dessinez-la!

- Johann Wolfgang von Goethe -


 

Ce sont des sentiments de modestie et d’admiration pour elle qui m’amènent à rendre visibles, dans mon travail, les aspects cachés de cette grande architecture qu’est la nature. Mon intention première est de me concentrer sur l’étude pure de ses rythmes, structures, mouvements et de découvrir son essence abstraite. Je me soumets à la nature, reste à son service : seule la lumière dans mon travail peut être considérée comme une note expressive, personnelle. Pour le reste, mon travail est le résultat d’une technique maîtrisée mais surtout d’un cheminement mental qui passe par l’étude de la nature, de la philosophie et de la musique savante (plus  particulièrement baroque et contemporaine). 

Cette interdisciplinarité influence mon travail que je considère plutôt comme un ensemble de recherches et de découvertes. Chercher à m’exprimer personnellement n’est pas mon souci. Mon travail est figuratif. Mais derrière le rendu de mes œuvres, je souhaite à travers une élaboration très construite, rendre visible cet aspect abstrait de la nature dans son propre environnement qui est son essence même, celui de la vie. Nous sommes nous-mêmes le reflet de cette nature et de son essence abstraite. Si l’on comprend l’architecture des morceaux du « clavier bien tempéré » de Johann Sebastian Bach, par exemple, on peut comprendre mes intentions : construction et valeurs abstraites dans leur environnement naturel.

Ma technique consiste en une superposition alternée de couches transparentes et de structures opaques :  à partir d'un croquis, puis par des travaux complètement abstraits et enfin par des glacis qui expriment la lumière. Cette technique, parfaitement traditionnelle, permet de donner une très grande profondeur, un peu mystérieuse, que l'on ne peut pas percevoir sur des reproductions.

Lou Giesen, mars 2011.