Retour sur investissement d'une Pompe à Chaleur

Exemple de retour sur investissement à travers un cas imaginaire


Chaudière Fioul contre Pompe à Chaleur Air/Eau


Mr et Mme CHEREFIOUL et leurs 2 enfants habitent une maison de 120 m² dans le var à proximité de la mer. Ils ont construit en 1995 et s’étaient équipés à l’époque d’une chaudière fioul alimentant un plancher chauffant et leur assurant également la production d’eau chaude sanitaire.

Leur chaudière donnant des signes de fatigue ils envisagent de la remplacer.  Mais comme leur facture de fioul ne cesse d’augmenter d’années en années ils envisagent d’installer une chaudière fioul à condensation plus économique ou encore mieux une pompe à chaleur Air/Eau afin de réduire de façon sensible leur facture énergétique et ne plus être dépendant des variations et des hausses importantes du fioul.

Par contre, il est vrai que l’investissement, dans le cas de la pompe à chaleur n’est plus du tout le même.

Alors ils se posent à juste titre la question de savoir si cet investissement vaut le coup et au bout de combien de temps ils peuvent espérer l’amortir !

Voici ci-dessous une étude que nous leur ferions avec des chiffres basées sur des données arrêtées en mai 2011,  sachant qu’une étude de rentabilité reste toujours estimative dans la mesure où, ne pouvant préjuger du futur, celui-ci est extrapolé à partir de moyennes passés.


Evidemment chaque cas demande une étude spécifique car les paramètres sont déjà nombreux afin de déterminer le matériel nécessaire, les travaux, etc… et donc le montant de l’investissement !


L’exemple qui suit vous donnera néanmoins une idée assez précise de ce que l’on peut espérer  sachant qu’Il ne s’agit en aucun cas d’une simulation  « optimisée » et qu’en plus nous avons volontairement omis d’y intégrer la question du crédit d’impôt ! Pourquoi ? Nous considérons que l’investissement doit déjà être intéressant hors crédit d’impôt ! Si en plus vous pouvez en bénéficier…. C’est bonus !!!

Suivant les situations on peut arriver à des résultats plus intéressants et bien évidemment moins intéressants. 


Revenons à notre cas « Exemple »:

L’amortissement de la Pompe A Chaleur (PAC) se calcule sur la différence d’investissement entre l’installation d’une nouvelle chaudière gaz et celui de la PAC. L’amortissement se faisant avec l’économie de consommation.

En l’occurrence on constate que dans cet exemple la différence d’investissement entre les 2 est de 7.600 Euros.

Qu’en est-il de la consommation ! ?

Le tableau vous montre année par année pendant 20 ans ce que vous couterait la consommation avec l’un ou l’autre matériel et par conséquent l’économie que vous réaliseriez au bout de 10 ans puis de 20 ans !

Le taux d’inflation annuel sur les énergies est basé sur le cout des énergies au cours des 10 dernières années

(pour avoir le détail, cliquez ICI)


A savoir :

Le Fioul :    en 2001 …. 0,397 € / litres     en  2011 …..0,867 € /litres   soit une augmentation de 218,89 % en 10 ans !!!  Ce qui représente une augmentation annuelle moyenne de 8,1 % (nous prenons 8 % dans l’exemple)

L’électricité : en 2001 ….. 0,1069 € le KWh      en 2011….. 0,1261 € le KWh    soit une augmentation de 17,96 % sur la même période de 10 ans !!! Ce qui représente une augmentation annuelle moyenne de 1,33 %  (nous prenons 2% dans l’exemple, c'est-à-dire un peu plus que la réalité !)

Bilan de ce tableau :

En optant pour une PAC au lieu d’une chaudière GAZ (même à condensation), Monsieur et Madame CHEREFIOUL investiraient certes 10.800,- € au lieu de 3.200,- € , néanmoins ils réaliseraient 

  • Une économie estimative de consommation de 12.705 € en 10 ans!!! ….
  • Une économie estimative de consommation de 45.282 € en 20 ans .

Le tableau montre que leur investissement pourrait être  amorti en l’espace de 7 ans .

Le reste étant tout bénéfice !!!



Vous souhaitez une étude personnalisée, sans engagement de votre part ?

Contactez nous