Mul-IR-67

En 2015, j’avais écrit un article dans L'Astronomie sur la recherche de Nébuleuses Planétaires dans l’infrarouge grâce aux données des satellites IRAS et WISE.

L'Astronomie, vol. 129, n°86, septembre 2015 (A. Acker, L. Mulato)

Les critères de sélection ont conduit à retenir quelques dizaines d'objets intéressants.

Ces objets peuvent être des NP, des proto NP, des étoiles en fin de vie ou alors de jeunes étoiles entrain de naître, qui sait ?

Maintenant que j'ai un spectro je peux en savoir plus.

J’ai tenté Mul-IR-67 (coordonnées 18:20:30.30 +44:49:12.0).

Voici un portrait de la bête dans l’IR (WISE allcolor) et dans le visible (PanSTARRS). L’objet est assez faible mag 15/17 dans le visible.

La forte émission dans l’IR indique la présence de poussières chauffées autour de l’objet.

Sur le graphe ci-dessous j'ai représenté les couleurs infra-rouge WISE d’un large échantillon de NP connues (points bleus et verts). Mul-IR-67 est le point rouge. Ses couleurs ne sont pas incompatibles avec celles d’une NP.

Et voici son spectre, qui n’est pas celui d’une NP !

Il s’agit d’un spectre d’une étoile froide de type M ou K ?

Il semble que le spectre présente de larges bandes d’absorption sur les plages de longueurs d'onde suivantes :

5500 – 5600 A ; 6100 – 6300 A ; 6600 – 6800 A ; 7100 – 7200 A

La raie à 6240 A semble bien réelle et non liée à un artefact de traitement.

Si l’objet était une proto NP ou une étoile en fin de vie, sur la Branche Asymptotique des Géantes (AGB), il devrait présenter une variabilité prononcée. Mais ce n'est pas le cas.

Les magnitudes relevées par différents satellites s’accordent à peu près tous sur les mêmes valeurs (voir tableau) dans l'optique et dans l'IR.

Pas de variabilité évidente donc.

Je pense que Mul-IR-67 est une étoile sortie de la séquence principale et qui est entrée dans la Branche des Géantes Rouges (RGB). Ces étoiles présentent généralement de faibles variations de luminosité. Leurs vents stellaires conduisent aussi expulser de la matière, ce qui expliquerait la forte luminosité dans l’IR.

Le spectre de Mul-IR-67 ressemble aussi pas mal à celui d’une géante froide (< 3500 K) : http://www.eso.org/~cguirao/caos/spectralclassification/FIG3C.GIF

Plus qu'à attendre quelques centaines de millions d'années pour que cette étoile devienne une NP !

J'étais un peu en avance !