Ateliers‎ > ‎

Le sens du détail

 
LE SENS DU DÉTAIL

A partir de ce détail, que pouvez vous en déduire ?

Le musée Fabre propose une approche originale de ses œuvres.  Une série de cartes sur le thème de la lumière, permet d'aborder ce thème de façon originale pour un public néophyte.
A partir de ce détail, qui par sa richesse, suscite curiosité et échange entre les participants, permet d'élaborer des hypothèses sur le tableau, son époque et l'auteur.



 

Jeune femme assise devant la fenêtre

publié le 17 mars 2014 à 08:56 par Framboise Pim   [ mis à jour le·12 janv. 2015 à 06:56 par Lieux Ressources Montpellier ]

Berthe Morisot

Jeune femme assise devant la fenêtre (détail)



Ce détail d’un tableau de Morisot est extrêmement lumineux. Il représente un corsage très fin voire transparent, d’une femme à la peau très blanche. Elle pose en déshabillé léger qui laisse deviner sa poitrine. Essentiellement dans les tons crème, blanc, légèrement rosé et bleuté. Des touches de gris sont parsemées ici et là. Un peu de noir apparaît sur le corsage en haut à gauche du tableau. Peut être une mèche de cheveux ? Mais du châtain clair se distingue également. Un collier bleu est dessiné sur son cou. C’est un ras du cou torsadé en tissus.

On distingue un morceau du tissus de la manche de son avant-bras droit. Les prémisses d’un doigt en bas du tableau. Le tissus est ample.

En haut à droite de la verdure. La femme se tient soit devant une fenêtre d’où l’on aperçoit le jardin, soit elle pose à l’extérieur.

C’est la lumière qui fait l’habit. Le tableau a été réalisé par beau temps, pendant une jolie journée ensoleillé au printemps ou en été.








Correspondances


Tronc d'arbre défréchi

publié le 17 mars 2014 à 08:56 par Muscade Pim   [ mis à jour le·12 janv. 2015 à 06:51 par Lieux Ressources Montpellier ]

Jacob Van Ruisdeal
Paysage par temps d'orage (détail)

C’est un arbre mort, en automne par un temps orageux. Le tronc est très vieux, tortueux, très marqué , calleux.
On imagine qu’il y a des éclairs et de la pluie. Il y a du vent et beaucoup de lumière.
Il y a une masse sombre en fond, des arbres, petits et verts en vie. L'arbre est vu d’une certaine hauteur, il est plus lumineux que les autres.
Le tronc est quasiment sans écorces, seul un reste longe le tronc. Il est marqué par la violence de la nature a t-il été foudroyé?
L’arbre n’est peut être pas complètement mort. Il est peut être vivant, même si il a des branches mortes. Malgré tout, il semble fort, et résistant. Une rotation importante, montre qu'il a pu être gêné dans sa croissance.

En fait, on a une impression de mouvement de dynamique et de jaillissement.










Correspondances

Vue de village

publié le 17 mars 2014 à 08:51 par Amande Pim   [ mis à jour le·31 mars 2014 à 05:19 par Lieux Ressources Montpellier ]

Frédéric Bazille

Vue de village (détail)

 


Ce détail du tableau me rappelle mes vacances d’été. On y voit des maisons, une église et un bout de rivière, à la campagne dans un village de Provence ou du Languedoc. On pense plutôt au Languedoc à cause des toitures des habitations. On dirait Montferrier ou Castelnau-Le-Lez. La rivière fat penser à Castelnau-Le-Lez, peut être peint du Parc Méric.

 


Le village est au sommet d’une colline dominée par une église. Le tableau semble être peint, en été, par un matin un peu brumeux. Il y a beaucoup de lumière, le village est entouré de forêt, mais on ne voit pas de fleurs.

 


Le détail du tableau est très lumineux et les couleurs sont vives. La lumière très forte inonde le paysage, mais elle n’écrase pas le fond.







Correspondances


Femme d'Alger

publié le 17 mars 2014 à 08:50 par Muscade Pim   [ mis à jour le·31 mars 2014 à 05:15 par Lieux Ressources Montpellier ]

 

Eugène Delacroix

Femme d'Alger (détail)

Souvenir d’une dame d’Alger, la différence entre elle et les femmes de Constantine était flagrante . En quelques minutes, j'ai réaliser une étude comparatif à travers mon regard d’enfant.vêtue d’une tenue traditionnelle algéroise comportant un saroual (pantalon) un karakou et un foulard turc sur la tête . une jeune et belle femme, elle n’est pas typée , mais claire de peau comme les femmes d’Alger. Les signes de richesse à travers les boucles d’or et les files d’ors tissant sa tenue. Dans un intérieur sombre  fait pensée à la casba .En premier plan un tapis enroulé le narguilé imposant par sa taille important par sa présence dans la vie de cette femme accroupie de façon inconfortable pensive, triste . Entre sa façon de regarder et de tenir la chicha en voit la fatigue et l’ennuie et puis la chose à laquelle elle s’accroche.Malgré qu’elle tourne le dos à la lumière, la lumière jaillit d’elle évoquant son rôle chez elles : comme une bougie qui se consume pour éclairer autour d’elle.Le verre et le cuivre brillent plus sous cette lumière rasante et feutrée










Correspondances

Vase de fleurs

publié le 17 mars 2014 à 08:46 par Framboise Pim   [ mis à jour le·31 mars 2014 à 06:36 par Lieux Ressources Montpellier ]


Nicolaes Van Veerendael
Vase de fleurs (détail)

C'est un bouquet de fleurs sur une dalle en pierre ébréchée en partie recouverte d’un tissu riche, à frange. Un objet métallique est accrochée à un tissu bleu. 
Le détail montre trois fleurs un peu passées, une rose charnue, une anémone, une fleur jaune, peut être une renoncule. On voit bien les pistils de l'anémone, et un insecte sur la rose. Des gouttes coulent sur les feuilles, d'autres tombent en perle de la pierre.
Il y a certainement d'autre fleurs car il y a de nombreuses tiges. Des feuilles couvrent le vase, certaines sont fanées. D'autre tiges sont également sur la pierre. La fleur jaune semble elle aussi hors du vase.

Le vase est en verre transparent. Il contient peu d'eau, elle parait jaunâtre.
Il y a un reflet d’une fenêtre. Quelque chose de rond opaque est à côté du vase. Peut être un fruit ou autre vase.









Correspondances

1-5 of 5