Des terres pour la Terre - Une voix pour Mater

Libertero, Une voix pour la terre

Une voie pour donner à la terre un moyen d’être reconnue de façon libre, indépendante et unifiée.
Une voix pour permettre à la planète, dont nous sommes tous issus et à laquelle nous sommes tous liés, d’être entendue et défendue comme une seule entité en tout lieu du monde.
La possibilité pour vous de devenir citoyen d’une terre libre à part entière, liberterido¹, et ce dès maintenant.
Les moyens pour tous, d’agir ensemble, en conscience, pour obtenir et faire valoir des droits valables partout dans le monde, pour la terre libre et ses enfants de faibles défenses et ce, sans distinction de nationalité.
La capacité pour chacun, de participer à sa façon et librement, en proposant ou en rejoignant toute initiative consciente, protectrice ou défensive marquée par trois valeurs fondamentales : le respect, l’autonomie et la solidarité.

Une voix pour la terre, c’est à dire ?

Libertero¹, veut donner une reconnaissance légale internationale à la terre sous une seule identité dans tous les pays et lui constituer un patrimoine et des droits qui pourront lui permettre de se faire reconnaitre et de se défendre en toute indépendance et ce, pour son bien et celui de tous ses occupants.
Cette reconnaissance peut-être obtenue sur la durée, par la reconnaissance progressive de la terre en tant qu’entité indépendante au même titre que tout autre pays, en négociant indépendamment avec les instances représentatives des différentes nations qui seront sensibilisées à l’intérêt d’une telle démarche.

Pourquoi ?

En justice, votre pays existe, mais notre planète, elle, n’existe pas.
Votre pays peut se défendre, il a des représentants qui parlent pour lui, le défendent et lui donnent vie.
Notre planète, elle, est une réalité qui n’a pas d’existence juridique unifiée. Elle ne peut donc pas être entendue devant la justice humaine et les organisations multinationales qui la perturbent n’ont pas de résistance à la mesure de leur agression.
Ensemble, mobilisons nous pour donner une existence juridique à notre planète et statuer sur des avocats qui défendront notre bien commun.
Comments