Thierry Le Luron, né le 2 avril 1952 à Paris et mort le 13 novembre 1986 dans la même ville, est un imitateur, chanteur, humoriste et animateur de radio français.



Succès

De novembre 1972 à juillet 1973, il anime sa première émission sur la première chaîne française : Le Luron du dimanche. Il crée la même année son nouveau spectacle au théâtre des Variétés. Thierry Le Luron teste chaque soir auprès de ses amis ses derniers portraits féroces. La « bande de Le Luron » comprend notamment Jacques Collard, Jacques Pessis, Pierre Guillermo, François Diwo et Luc Fournol et Bernard Mabille.

Au cours de joyeuses agapes dans le restaurant Le Chamarré de Jacques Collard, puis à l'Alcazar de Jean-Marie Rivière, et enfin Chez Castel, les portraits, imitations et sketches sont peaufinés et donnent naissance à des spectacles très élaborés : l'Olympia (décembre 1976), Bobino (février-avril 1978), théâtre Marigny (octobre 1979-juin 1980), Thierry Fééries au Palais des congrès de Paris (novembre 1980-janvier 1981), De de Gaulle à Mitterrand au théâtre Marigny (janvier-décembre 1983), Le Luron en liberté au théâtre du Gymnase Marie Bell (novembre 1984-mars 1986).

Ce dernier spectacle attire 400 000 spectateurs. Il collabore alors principalement avec Bernard Mabille et crée le personnage d'Adolf Bénito Glandu, concierge rue de Bièvre, « caricature assez poussée du Français moyen : un individu sans credo particulier, influencé par les événements, et que Le Luron définit ainsi : pétainiste sous Vichy, gaulliste sous le général et socialiste du 10 au 11 mai ! ».

Il poursuit parallèlement une intense activité à la télévision et à la radio : Chat en poche de Georges Feydeau dans le cadre d'Au théâtre ce soir (diffusé le 24 octobre 1975), Numéro 1 de Maritie et Gilbert Carpentier (mars 1976 et juin 1979), C'est du spectacle (1980-1981), etc. De 1978 à 1979, il anime une émission hebdomadaire,

Les Parasites sur l'antenne, sur France Inter avec notamment Pierre Desproges, Lawrence Riesner, Bernard Mabille et Évelyne Grandjean comme chroniqueurs. En 1981, il enregistre le générique de la série animée télévisée Rody le petit Cid.

Connu pour ses imitations de Valéry Giscard d'Estaing lorsque celui-ci était président de la République (1974-1981), Thierry Le Luron parodie en direct Gilbert Bécaud, lors de l'émission Champs-Élysées du 10 novembre 1984, en chantant et faisant chanter au public L'Emmerdant, c'est la rose – la rose étant le symbole du Parti socialiste, au pouvoir depuis 1981 ; il dédie cette chanson au président François Mitterrand.

Le 25 septembre 1985, il « épouse pour le meilleur et pour le rire » en grande pompe un Coluche travesti en mariée, parodie du mariage d'Yves Mourousi qui doit avoir lieu trois jours plus tard à Nîmes. Le Luron déclare : « la future madame Mourousi est sûre d'avoir les deux oreilles ». Cette déclaration et ce faux mariage lui-même sont souvent interprétés comme une pique envers Yves Mourousi et un mariage soupçonné d'être de pure forme, ce dernier étant plutôt connu, dans le Tout-Paris du moins, pour ses aventures masculines.


Contenu soumis à la licence CC-BY-SA 3.0.
Source : Article Thierry Le Luron de Wikipédia en français (auteurs)



«Je veux vivre intensément, vivre tout simplement. A quoi bon s’économiser ? »

«On ne sait jamais pourquoi on remplit une salle, mais on sait pourquoi on la vide.»

«Je dis "vous" à mon impresario. Avec l'argent qu'il me prend, j'ai toujours cru qu'ils étaient deux.»

«Je suis pour l'égalité des sexes, je prendrai moi-même les mesures.»

«Je dois vous laisser, ma tombe ferme à minuit. Le mourant vous salue!»

«Quand je suis sur scène je ne veux qu'une chose: faire rire le public.»

«Le plus dur en France, c'est de devenir chômeur. Avant il suffisait de rater son certificat d'études, maintenant il faut avoir le bac, la licence, l'agrégation.»



I.N.A. >   RECHERCHER LES VIDÉOS SUR LE SITE DE L'I.N.A.    

GOOGLE >
  RECHERCHER LES PHOTOS SUR GOOGLE  
ALLOCINE >  VOIR LA FILMOGRAPHIE SUR ALLO CINE 
WIKIPÉDIA >  VOIR LA BIOGRAPHIE SUR WIKIPÉDIA  
SITE OFFICIEL >  -----------------------  
«Je veux vivre intensément, vivre tout simplement. A quoi bon s’économiser ? »   Thierry LE LURON > humorist.es/leluron