05/11 : Peut-on parler du "métier" de tuteur à distance ? par Viviane Glikman


Viviane Glikman, sociologue de formation, a été enseignante-chercheure à INRP, puis au Cnam à Paris.


Modalité de diffusion

Classe virtuelle Classilio Via

Les participants pourront interagir avec Viviane Glikman par le chat de la classe virtuelle.

Enregistrement vidéo

Peut-on parler du "métier" de tuteur à distance ?

Quelle que soit la manière dont on les catégorise, les fonctions des tuteurs à distance sont multiples. Plusieurs travaux de recherche ont contribué à les décrire et nous ne nous y arrêterons pas ici. En revanche, en nous appuyant sur un ensemble de critères (existence de savoirs et de compétences spécifiques, d’un diplôme, d’une carrière, d’un code déontologique, d’une organisation professionnelle, etc.) élaboré à partir de définitions de la notion de métier, notamment celui de formateur, issues de quelques publications scientifiques, nous poserons la question de savoir si leur activité peut être considérée comme un « métier », assorti d’une identité professionnelle. Une comparaison entre la manière dont ces critères sont effectivement ou non remplis dans divers dispositifs de formation à distance français et à la Télé-université du Québec permettra d’apporter des éléments de réponse à cette question.

Mots-clés : Tuteur à distance – Métier – Identité – France – Québec