CALLIGRAPHIE LATINE

Voir aussi en page "Horaires, Tarifs, Programmes"


Qu'est-ce que la calligraphie ?

Le mot calligraphie vient du grec kallos (beauté) et graphein (écrire), ce qui peut se traduire par " belle écriture ".

Je préfère dire "l'art de bien former les caractères d'écriture".

Notons également que le terme kallos fait aussi référence à la qualité artistique d'une œuvre, et que graphein désigne aussi l'action de dessiner.
Cela confère à la calligraphie une dimension artistique importante. 

Au-delà du trait que la main trace, c'est la sensibilité de celui qui écrit qui s'exprime, par son geste unique, spontané, subtil, rythmé. Ainsi les quelques lettres tracées se trouvent enrichies d'une dimension humaine.

La calligraphie latine

On appelle les lettres latines les 26 lettres qui composent notre alphabet actuel. La calligraphie latine est donc à différencier des calligraphies arabe, chinoise ou hébraïque, qui utilisent des caractères différents.

L'évolution de l'écriture, sur quelques milliers d'années, de l'écriture cunéiforme à l'alphabet grec, en passant par les hiéroglyphes, le phénicien, l'étrusque, a accompagné l'évolution intellectuelle et sociale de l'homme. Au gré des échanges entre les peuples, du développement de l'urbanisme, du commerce, notre alphabet s'est modifié, s'est enrichi, et a trouvé, aux environs du IIème siècle avant JC, avec l'Empire Romain, sa stabilité.

Le plus vieil alphabet latin comprenait 21 lettres ; les Y et Z sont empruntés au grec ; les J, U, W sont rajoutés au Moyen-âge.

Malgré les découvertes, les inventions et l'évolution foudroyante des nouvelles technologies (notamment l'imprimerie et l'informatique), notre alphabet a traversé deux millénaires sans se modifier.

Ces 26 caractères qui composent notre alphabet latin actuel portent en eux une part de notre histoire.

"Le société humaine, le monde, l'homme tout entier est dans l'alphabet...
L'alphabet est une source."

Victor Hugo.        


Atelier hebdomadaire
Nous vous proposons, à raison d'une séance de 2 heures par semaine, d'apprendre les écritures historiques qui ont jalonné ces deux mille dernières années; comme l'Onciale, écriture utilisée pendant environ cinq siècles par les moines copistes, pour les livres sacrés enluminés (bibles, livres de prières, de chants d'église) ; la Caroline, instaurée par Charlemagne au VIIIème siècle pour les écoles ; la Gothique, sous plusieurs formes ; la Chancelière, écriture modèle pour la calligraphie gestuelle moderne ; l'Anglaise, etc.
Chacune de ces écritures possède une morphologie particulière, et c'est ce que nous étudions dans cet atelier.

La structure de chaque lettre est décrite précisément sur une planche d'étude détaillant le ductus*, la hauteur et la largeur de la lettre, l'angle d'écriture.
*(le ductus détermine l'ordre et le sens dans lequel doit se tracer chaque trait de la lettre, au moyen de numéros et de flèches)

Des lignes d'écriture délimitant la hauteur des lettres sont tracées sur de larges feuilles où l'on recopie, à la plume métallique et à l'encre, les lettres selon leur modèle.

On se concentre d'abord sur la structure de chaque lettre, puis il faut étudier les espaces entre les lettres pour former les mots ; les espaces entre les mots pour rendre la phrase lisible et harmonieuse ; les espaces entre chaque ligne pour une composition équilibrée.

Après quelques séances, vous pourrez réaliser un projet de composition graphique : texte ou poème mis en page, menu, invitation, carte de vœux, marque-page, art postal, composition avec d'autres techniques picturales (peinture, dessin, collage).

La pratique de la calligraphie demande de la concentration et de la persévérance, mais malgré cet apparente rigueur, les ateliers se déroulent dans la bonne humeur, l'échange d'idées, et le respect du rythme de chacun(e).