L'anesthésie du rat: risques et alternatives

Une opération a été prévue pour votre rat et une anesthésie est au programme ? 
Quels sont les risques et les alternatives qui s'offrent à vous ? 
Pourquoi recommande t-on l'anesthésie au gaz pour les rats ?

Il existe deux sortes d'anesthésies possibles: l'anesthésie par injection (intramusculaire ou intraveineuse) et l'anesthésie au gaz. Toute anesthésie comporte des risques. L'hypothermie est le risque majeur de toute anesthésie sur les petits rongeurs. De plus, si le praticien commet l'erreur de laisser les yeux de l'animal grands ouverts durant la sédation, une ulcération de la cornée est possible. Pour éviter ce problème, le vétérinaire devra maintenir les paupières fermées à l'aide d'un pansement ou appliquer une pommade ophtalmique stérile. 

L'anesthésie par injection: 
Certains anesthésiques injectés par voie intramusculaire peuvent s'avérer douloureuses et peuvent même engendrer une irritation locale voire une nécrose du muscle (c'est le cas de la Kétamine par exemple). De plus, il faut parfois de fortes doses pour obtenir une bonne sédation (relâchement musculaire et analgésie, soit la disparition de la sensation de douleur) et il n'est pas toujours facile de doser correctement les produits car les réponses sont variables d'une espèce à l'autre et parfois même d'un individu à l'autre. 
Certains anesthésiques peuvent avoir un effet dépresseur sur les fonctions respiratoires et cardio-vasculaires. Cela signifie que le rat peut entrer en hypoxie (manque d'oxygène dans le sang) et voir sa pression sanguine et sa température corporelle chuter. 

L'anesthésie au gaz: 
Il s'agit du type d'anesthésie recommandé (Isoflurane par exemple). Les anesthésies "flash" (anesthésies pratiquées lors des actes médicaux courts mais nécessitant tout de même une sédation) sont effectuées au gaz grâce à son induction rapide et son temps de récupération limité. 
Le volume respiratoire moyen de la plupart des animaux est de 10 à 15ml/kg et il est nécessaire d'utiliser un débit gazeux trois fois supérieur au volume respiratoire par minute de l'animal. 
De ce fait, tous les vétérinaires ne sont pas équipés avec les appareils capables de fournir une concentration en gaz adaptée à un débit aussi faible que celui nécessaire pour un rat. 
L'anesthésie à l’Éther est vivement déconseillée: en effet, il s'agit d'un produit inflammable qui peut causer des explosions s'il n'est pas utilisé correctement. De plus, il cause une irritation des muqueuses particulièrement douloureuse.