YANG, Etudiant Ouvrier en 1920

 
Yang Tche Chen a fait partie du mouvement Travail  Etudes Chinois des années 1918 à 1921, époque où la Chine se cherchait politiquement et industriellement. Dans ce contexte des étudiants Chinois furent  envoyés en Europe et en Amérique pour étudier,  dans le but de créer les cadres de la future nation Chinoise.

Environs 2000 étudiants sont venus en France. Certains sont devenus de hauts dignitaires, comme Deng Xiaoping (邓小) 1er secrétaire général du parti, Zhou Enlai (周恩), 1er ministre, ou encore le futur général Chen Yi (), maire de Shanghai, vice 1er ministre, ministre des affaires étrangères (et ami personnel de Tche Chen).

Ces jeunes de 16 à 22 ans en moyenne, d'origine bourgeoise, n'étaient pas préparés au travail peu qualifié et très difficile (manœuvres, mineurs,...) qu'ils devaient mener en parallèle de leurs études.

A priori peu sont resté vivre en France.
  

Yang Tche Chen

Né le 15 août 1902 de Ké Cin et Li Se Tchen à Chongqing dans la province du Sichuan, Yang Tche Chen (son nom de "baptème" est Yong-shi) , qui est le deuxième fils, est issu d’une noble famille, riche et lettrée.
 
Lui et sa famille déménagent rapidement à Chengdu, capital de la province, qui se situe à 400 km de sa ville natale.
 
Le Sichuan est une région très montagneuse, et l'accès à cette province était très difficile.
Un proverbe chinois dit : « Le chemin du Sichuan est plus difficile que de monter au ciel (蜀道难于上青天).
Un second proverbe  (蜀犬吠日) fait allusion au temps constamment nuageux de cette province ; la traduction littérale est :"Au pays de Shu, le chien aboie quand le soleil apparaît" (le soleil est pareil à un étranger que le chien n'a jamais vu).