La Victime - Comment s'en sortir ?



 Il faut  souligner toute la DANGEROSITÉ d’une relation avec un Manipulateur qui peut se solder par une véritable TRAGÉDIE. En effet, si la majorité des victimes échappent fort heureusement à leur Manipulateur en prenant la fuite, certaines seront ASSASSINÉES, d’autres encore se DONNERONT LA MORT

 La prise de conscience de la victime : 

La Victime  est noyée par la méchanceté et les attaques de son Manipulateur qui font désormais partie intégrante de la relation. L’espoir d’un changement définitif disparaît au fil des mois. En effet, la Victime prend progressivement conscience de la véritable personnalité de son adversaire qui ne souhaite aucunement changer, et qui ne peut donc, en conséquent, être aidé. Elle comprend que cette relation la détruit à petit feu, et que ses efforts pour sauvegarder la relation  sont vains… L’idée de fuir le ring germe dans son esprit et ne la quitte plus. Assommée parallèlement par la culpabilité, elle ne parvient toujours pas à trouver la force de quitter définitivement son partenaire. 

 Les allers-retours : 

Toutefois, la prise de conscience de la Victime va se traduire par des ruptures à répétition… suivies de retours auprès de son tortionnaire. Et oui, force est de constater qu’il s’agit d’un véritable défi que de quitter un Manipulateur

Le Manipulateur voyant cela va rejouer la carte de la séduction pour retenir sa Victime et si cela ne fonctionne pas, il va utiliser l'intimidation ou la menace. Il va dire à la Victime qu'elle ne peut rien faire sans lui et qu'elle est en état psychologique  perturbée.


Pourquoi est-il si difficile de quitter un manipulateur pervers ? 

La réponse est simple : parce qu’il ne vous laisse pas partir. En effet, si il y a bien une chose que le Manipulateur  ne supporte pas, c’est que sa proie lui échappe, se dérobe. 
Dans ce cas, il fait tout pour la récupérer. Coûte que coûte. Les techniques mises en place sont diaboliques et visent principalement le talon d’Achille de la Victime, à savoir la culpabilité et la dépendance. 
Il lui dira également qu’il l’aime. Il lui répétera souvent. Il pleurera aussi. Beaucoup. C’est qu’il se sent perdu sans plus personne à dominer, à sadiser, à humilier. 
A ce propos, insistons sur le fait que, dans tous les cas de figure, c’est la Victime qui prend l’initiative de la rupture. Jamais l’inverse. Tout simplement parce que (en bon vampire affectif) le Manipulateur  a besoin de sa dose d’énergie vitale. 
Mais aussi parce que l’avantage d’être quitté, c’est qu’on s’attire la sympathie et le soutien de son entourage. Pour réussir à se débarrasser définitivement d’un Manipulateur , il faut faire preuve de ténacité, se montrer forte, intransigeante et insensible. Et, croyez-moi, il en faut des tentatives de rupture pour y parvenir.

La fuite :

Elle peut intervenir à l’issue de plusieurs mois, voir de nombreuses années. L’INSTINCT DE SURVIE de la Victime prendra le pas sur la peur, et lui donnera la force de s’en aller. Jugeant qu’il n’y a plus d’autres alternatives et que sa vie est en danger, la victime se détachera de son Manipulateur de manière définitive.

Certaines auront préparé leur départ clandestinement, d’autres se verront fuir du jour au lendemain sans aucune préméditation.

 Une victime qui se reconstruit

Une psychologue invitée dans une émission de Jean Luc Delarue précisait que la destruction de la Victime n’était pas inhérente à la durée de la relation. En effet, la Victime sera dans un état chaotique, qu’elle soit restée 10 mois ou 10 ans avec son Manipulateur

En revanche, cette même psychologue évoquait le fait qu’une Victime qui aura su s’extraire du cadre de  la manipulation suffisamment tôt parviendra plus rapidement à remonter la pente qu’une personne ayant vécu sous emprise de nombreuses années. 

En clair, l’étape de l’après Manipulateur est nécessairement LONGUE et DOULOUREUSE, et l’est d’autant plus si le Manipulateur est continuellement présent dans la vie de la Victime.

La Victime va passer par plusieurs étapes successives :

     - La prise de conscience

La rupture va être une révélation, et va conforter la Victime dans l’idée que son Manipulateur a, depuis le tout premier jour, des problèmes majeurs irréparables. De nombreux éléments vont lui revenir en mémoire : elle les verra sous un jour nouveau, non plus comme des « malentendus » mais comme des INDICES qu’elle n’a pas su interpréter, des pistes qu’elle a  occultées inconsciemment pour ne pas voir la réalité en face. Elle se confrontera aux dégâts engendrés par cette fâcheuse expérience. 

    - La culpabilité de « n’avoir rien pu faire »

Cette culpabilité, tant sollicitée par le Manipulateur lors de la relation, ne s’envolera pas du jour au lendemain. Elle continuera à tourmenter la Victime qui se sentira toujours, à certains moments, responsable du tournant qu’a pris la situation. Cette culpabilité disparaîtra progressivement, mais occasionnera des souffrances difficilement surmontables dans les premiers temps.

     - La dissipation du brouillard

La Victime ne va cesser de dépenser une énergie considérable à ressasser cette relation. Toutefois, cette gymnastique psychique va porter ses fruits. En effet, notre Victime va finir par acquérir les éléments de compréhension qui vont lui permettre de s’extraire définitivement de cette emprise destructrice. 

En plus de se remettre en question, elle va finir par cerner la véritable personnalité de son manipulateur, et identifier précisément le piège dans lequel elle est tombée. Elle va prendre conscience qu’elle a, au cours de cette relation, été salie, abusée et humiliée.
 Paradoxalement, elle ne s’en sentira que mieux, car cette constatation signera la fin d’une culpabilité qui la rongeait jusqu’à présent.


     - La reconquête de l’estime et de la confiance en soi :

 La Victime, alors libérée d’un poids, va réapprendre à s’écouter et à se respecter. Elle cessera de nier ses désirs et s’accordera du temps pour les satisfaire. Elle identifiera les éléments de sa PROPRE PERSONNALITÉ qui l’ont conduit à tomber dans les griffes d’un être démoniaque, et mobilisera toute sa vigilance pour ne pas revivre une pareille expérience.

 De ce fait, elle évoluera dans une méfiance latente qui pourra, à certains moments, la faire basculer dans la paranoïa. Elle sera encore régulièrement sujette à des périodes de mal-être et à des cauchemars qui la renverront directement à son Manipulateur. 

La Victime aura toutefois, à ce stade de l’étape , fait des progrès considérables. Le temps sera un remède efficace pour lui permettre d’exorciser définitivement ses démons tenaces.

     - Une culpabilité qui change de visage

En effet, si la Victime culpabilisait auparavant d’avoir pu être responsable de cette situation catastrophique, elle culpabilisera désormais d’avoir été assez naïve pour ne pas avoir su démasquer la supercherie…et pour avoir accordé sa confiance à quelqu'un qui ne mérite pas ce titre.

Comme vous pouvez le constater, les cicatrices que les Manipulateurs infligent à leurs Victimes sont marquées au fer rouge…

La vie après  est source d’épreuves certes, mais aussi d’enrichissements qu’il faut savoir identifier pour se sortir grandi d’une expérience aussi douloureuse.



Comments