Navigation

Chinoiseries.

 
mars 2011
 
 
La Chèvre

Principal atout

c'est une artiste, caractère doux et facile...

Gros défaut

désinvolture, tendance à être superficielle, hésitante et capricieuse.

Elle aime

la sécurité, le confort, sa maison, les travaux méticuleux, amoureuse inconditionnelle du beau, amie des arts; mais d'abord et avant tout elle adore sa tranquillité.

Elle n'aime pas

les grosses responsabilités qui l'écrasent et l'ennuient, se brouiller avec ses proches, se retrouver seule.

En amour

douce, la chèvre a besoin d'un ambiance paisible, confortable et d'une protection discrète.

Son désir

se sentir protégée, entourée, aimée, cajolée, elle a besoin de confort sentimental, comme de confort matériel.

Côté finances

notre Chèvre est très dépendante, elle n'hésitera pas en tant qu'artiste à recourir à un mécène, et cela serait préférable, car elle n'est pas maîtresse en l'art de gérer un budget; s'il lui arrive parfois d'être économe, c'est plus pour se rassurer, que par raisonnement.

Dominante

Yin

 

La chèvre capricieuse

Elégante, artiste et amoureuse de la nature, la chèvre pourrait être le plus charmant des signes si elle n'était aussi hésitante, pessimiste, tracassée et tracassière. La chèvre n'est jamais contente de son sort. Elle exaspère son entourage par ses caprices. Elle est envahissante sans en avoir conscience. Son indiscipline, ses retards systématiques (elle n'a aucun sens de l'heure) la rendent insupportable, et pourtant elle sait plaire quand c'est son intérêt, parvient facilement à profiter des autres et quelquefois à vivre entièrement à leurs dépens.

En contrepartie, elle n'a aucune indépendance et s'adapte facilement à n'importe quel mode de vie, du moment qu'on lui apporte un minimum de sécurité.

Timide, féminine, quelquefois efféminée, elle n'en aime pas moins se plaindre, comme elle aime qu'on parle d'elle, qu'on la guide, qu'on la conseille, sans renoncer pour autant à ses sempiternelles hésitations, à ses tergiversations, à ses lamentations... Elle ne sait jamais quelle direction prendre et s'en remet toujours aux autres. On pourrait dire en parlant d'elle qu'elle est d'un pessimisme béat.

Ses manières sont sages et douces, mais son esprit est capricieux. Elle est souvent religieuse, mais quelle que soit sa religion, elle ne la pratiquera que dans la mesure où sa vie n'en sera ni perturbée ni même changée. Par contre, elle sera attirée par le fantastique, le supranaturel, l'occultisme... et les horoscopes.

La chèvre paraît bonne. On dirait " bien brave " dans le Midi. En fait, elle est capable d'actes charitables et de gentillesse et partage volontiers avec ceux qui sont plus malheureux qu'elle. Malheureusement, ce qu'elle partage ne lui appartient pas toujours.

Il faut dire à sa décharge que la chèvre n'a aucun sens de la propriété.

La chèvre se laisse facilement attacher, mais elle tire sur sa corde. La sagesse populaire dit que la chèvre attachée dans une prairie grasse sera calme et sage, tandis que la chèvre attachée dans une prairie maigre ne cessera de bêler et de se plaindre. Tout se passe comme si sa vie ne dépendait pas d'elle-même, mais des autres, ou, à la rigueur, de sa chance. Quoi qu'il arrive, ce n'est jamais de sa faute. Elle est d'une mauvaise foi déconcertante. Elle n'a en général aucun sens des responsabilités, aucune initiative et aucune volonté. Elle peut faire semblant de commander, mais il est difficile d'être dupe : elle est faite pour obéir et, sous une bonne influence, elle peut réussir et même exceller dans un métier artistique, car elle a du goût et du talent. Elle peut faire un bon artisan et exercer avec succès tous les métiers qui demandent qu'on soit à la fois artiste et technicien, car elle est intelligente mais elle ne jouera jamais le premier rôle et ce sera tant mieux pour elle. Car, associée efficace (si ce n'est de tout repos), elle fait un piètre chef. Son esprit fantaisiste a besoin de s'appuyer sur une volonté solide et réaliste à condition qu'on le flatte, car elle est sensible à la flatterie.

C'est un signe féminin… à moins que notre éducation et nos traditions nous aient habitués à pardonner plus facilement aux femmes leur dépendance. La chèvre veut être en sécurité et elle rêvera d'un riche mariage ou d'une association profitable, ou d'un généreux mécène. Elle peut aussi vivre chez de riches parents. Elle est du bois dont on fait les courtisanes, les maquereaux, les parasites. Elle est aussi du bois dont on fait les grands artistes, les grands écrivains. Tout cela dépendra de sa chance, des influences subies et de la qualité de l'herbe de sa prairie.

Mais qu'elle évite le commerce. C'est un piètre vendeur. Son langage est souvent confus, elle s'exprime d'une façon embarrassée, son débit est trop rapide ou trop lent et elle est sujette aux défauts de langue.

Et qu'elle ne fasse pas la guerre: elle ne sera jamais ni un conquérant, ni un chef, ni même un soldat...

Au pis-aller, une chèvre qui a mal tourné peut finir sous les ponts.

La chèvre n'aura pas, grâce aux autres, de problèmes sérieux en ce qui concerne I-Shoku-Ju (ce qui signifie en japonais : l'habillement, la table, une vie confortable) tant est grande sa faculté de frapper à la bonne porte...

Si vous avez une maison de campagne confortable et fréquentée par des artistes, évitez de laisser une chèvre s'y installer. Vous risqueriez de ne pouvoir l'en déloger. Le confort est indispensable à son équilibre, la fréquentation des artistes à son épanouissement, et la campagne : " elle adore ça "!

Côté coeur

Les problèmes amoureux des chèvres seront fréquents, mais sans importance, et leur vie sentimentale agitée.

Aucun autre signe ne pourra supporter la chèvre trop longtemps.

Et quel que soit le signe du partenaire, la chèvre ne portera jamais la culotte...

Les étapes de sa vie

La deuxième phase de sa vie sera sentimentalement agitée, mais elle aura beaucoup de chance dans les deux autres.

Retenons surtout que, dans une prairie grasse, sans soucis matériels et bien conseillée, la chèvre peut réussir

La chèvre s'entendra bien avec une autre chèvre, à condition que quelqu'un d'autre tienne les cordons de la bourse, ou qu'elles fassent un gros héritage, en placements gelés et rentable.

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

Le Buffle

Principal atout

tenacité, équilibre, patience

Gros défaut

égoïste, mauvais joureur, complexe du conquérant, être le premier à fouler le sol ou vous faire chavirer...

Il aime

se retrouver seul, laisser libre cours à son originalité, prendre son temps et jouir pleinement des choses.

Il n'aime pas

l'échec, la foule, les débordements sentimentaux, être subalterne.

En amour

accorde davantage d'importance à son indépendance qu'à la passion, tout en attendant de ses partenaires une certaine régularité

Son désir

en n'importe quelle circonstance, se sentir libre d'abord et avant tout.

Côté finances

un peu regardant question argent. Supporte mal les associations.

Dominante

Yin

 Le travail, la famille, la patrie

Patient et silencieux, réticent et lent, effacé et équilibré, précis et méthodique, le buffle cache un esprit original et intelligent sous une apparence un peu rustre. Il a le don d'attirer les confidences, ce qui est un des principaux atouts de sa réussite. C'est un contemplatif. Peut-être est-ce pour cela qu'il aime la solitude.

Le buffle peut être sectaire jusqu'au fanatisme. Il est souvent chauvin, parfois " bigot ". C'est pourquoi il est souvent critiqué.

Malgré son apparence tranquille, c'est un coléreux, ou plutôt un violent. Car, pour être rares, ses colères n'en sont pas moins terribles.

Il est préférable de ne jamais lui tenir tête il pourrait devenir dangereux. En dépit de son air placide, il est têtu et déteste échouer dans ce qu'il entreprend. Malheur à celui qui se trouvera sur son chemin et contrera ses projets, il ne l'épargnera pas et pourra même être méchant. Car il " fonce " et rien ne l'arrête. C'est un chef, un meneur d'hommes.

Bien que renfermé, il lui arrive d'être éloquent en cas de nécessité absolue.

Le buffle déteste les nouveautés qui troublent sa tranquillité d'esprit. Il sera de ceux qui raillent Picasso, le nouveau jazz, les minijupes et les cheveux longs et ne supportera pas qu'ils soient adoptés par un membre de sa famille, ou de sa communauté. Il est très autoritaire. Sa famille, au sens large du mot, jouera un grand rôle dans son existence.

C'est un conventionnel, voire un traditionnel. On peut compter sur les femmes de ce signe pour faire des crêpes à la Chandeleur et s'habiller selon les circonstances. Mais il ne faut pas en attendre une hardiesse ou même une fantaisie vestimentaire.

C'est un gros travailleur qui apportera la prospérité aux siens, car il est d'un bon rendement. Pour le paysan vietnamien être propriétaire d'un buffle est un signe de richesse, mais cette richesse ne profite qu'à la famille.

Dans une maison sa présence est bénéfique, à condition qu'il travaille dans sa propre affaire ou pour lui-même. Il pourra exercer une profession libérale, s'occuper d'un garage, d'une entreprise, d'une propriété, lui appartenant. Comme il est à la foie adroit de ses mains et intelligent, il pourra faire un bon chirurgien Mais il est surtout doué pour l'agriculture...

Il faudra qu'il évite les métiers de commises ou de relations publiques ses rapports avis les autres sont difficiles. Préférable aussi qu'il ne choisisse pas un métier qui l'oblige è voyager, car il y perdrait son équilibre et sa santé.

La femme buffle aura intérêt à rester dans son foyer. Elle sera une maîtresse de maison parfaite et une hôtesse attentive. C'est souvent elle qui mènera la barque.

Hélas, le buffle est rarement compris par son entourage. Ce têtu sectaire, pourtant aime sa famille et il est orgueilleux de ses enfants. Mais il leur demande une obéissance aveugle, les élève d'une manière rude et exerce son autorité sans finesse, et pour la seule et unique raison qu'il se considère comme le chef. Pour cette famille il sera capable de tous les sacrifices.

Côté coeur

Malheureusement l'amour pour lui n'est qu'une aimable gaudriole. Il peut être tendre, dévoué, sensuel, mais il n'est jamais romantique. Il méprise les badinages amoureux et les problèmes de la passion. Cette attitude matérialiste sera pour lui la source de bien des déboires sentimentaux et même conjugaux.

Le buffle ne sera pas jaloux de sa femme, ou de son mari, mais de ses prérogatives, et la fidélité de son conjoint est une de ces prérogatives. En contrepartie il sera sentimentalement fidèle mais n'en aura pas grand mérite.

 es étapes de sa vie

Son enfance et sa jeunesse seront sans histoire. C'est dans la seconde partie de sa vie qu'il rencontrera ses difficultés conjugales. Son conjoint risque de prendre ombrage de son indifférence et de chercher ailleurs le petit grain de romantisme qu'il ne peut trouver à la maison. Dans cette circonstance, le buffle, s'il ne parvient pas à se dominer grâce à son intelligence, aura une attitude antipathique qui risque de lui mettre son entourage à dos.

En fait, ce travailleur, ce familial, ne peut avoir d'indulgence pour un écart qu'il ne saurait comprendre.

Dans la troisième partie de sa vie, il aura de grosses difficultés, mais s'il parvient à les aplanir sa vieillesse sera tranquille.

Nous dirons, pour finir, qu'un buffle né en hiver sera plus heureux il aura moins de travail dans les rizières. Né en été, il n'aura pas de répit et devra travailler toute l'année avec acharnement.

Le « Buffle » est décrit comme étant « dictatorial », déterminé et insoumis.

Le Buffle sait très tôt que sa vie sera au sommet ; ce sont des hommes politiques-nés, dont on dit qu'ils sont « dictateurs dans l'âme » pour certains. Il arrive qu'ils le soient dans la vie aussi.

Cependant, tous ne sont pas destinés à commander ou à gouverner, certains Buffles atteignent des sommets artistiques.

Pour les moins prestigieux, ils seront des « dictateurs » au niveau familial.

En Astrologie, par « dictateur », il faut comprendre qu'il est souvent à la base de travaux qui concernent la fondation des relations sociales, il est convaincu de son bon droit et ne s'embarrasse pas des obstacles qu'il trouve parfois sur son chemin.

Le Buffle est très travailleur, vaillant et patient.

On dit du Buffle qu'il s'entend bien avec le « Coq » et le « Serpent », et très mal avec le « Mouton » (aussi Chèvre et Bouc).

 ********************************************************************************************************************************
Le Cheval

Principal atout

loyauté et élégance.

Gros défaut

vantard et opportuniste. Soupe-au-lait.

Il aime

les voyages, les changements, le monde et la vie facile.

Il n'aime pas

se sentir bridé, le manque d'ambition, et perdre.

En amour

passionné, il aime la conquête, mais considère ses proches, au bout d'un temps, comme des meubles; alterne l'amour fou et l'égoïsme.

Son désir

être à la pointe, en première ligne, en tête; mener les foules, entendre les bravos et les applaudissements.

Côté finances

chance, grâce à son sens de l'opportunité, se liant facilement, très sociable; s'il domine ses impulsions et ses passions, son caractère ambitieux le mènera au succès.

Dominante

Yang

Le cheval, cet honnête homme

Le cheval présente bien. Il a même de l'allure et il sait s'habiller. Il aime les spectacles, le théâtre, les concerts, les meetings, les réunions sportives, bref tout ce qui attire la foule. Il pratique souvent un sport avec un certain succès. Le cheval sait tourner un compliment, il est gai, bavard, sympathique et même populaire. Il peut réussir dans la politique, ce qui lui apporterait de grandes satisfactions et l'occasion de faire des discours... Il y excelle. Il a une grande facilité à manier les foules.

Son esprit est rapide et il saisit la pensée des gens avant même qu'ils l'aient exprimée, ce qui lui permet de devancer, pour les contredire ou les approuver, les arguments de ses interlocuteurs.

Le cheval est en général doué, habile de ses mains comme de son esprit. Plus habile qu'intelligent, en vérité, et il le sait si bien que, malgré son air sûr de lui, il manque de confiance en lui. C'est un faible.

Le cheval a le sang chaud (de là sans doute l'expression "une fièvre de cheval ") et s'impatiente facilement. C'est ainsi qu'il perd souvent le bénéfice de son habileté à se rendre populaire. Ceux qui ont assisté à une de ses colères ne lui accorderont plus la même confiance, car ses colères ont toujours quelque chose d'infantile. Pour réussir, il lui faudra les dominer.

Le cheval est égoïste. Il piétinera ceux qui se trouveront sur son chemin sans remords car son ambition est grande et personnelle. Il est égocentriste aussi et ne s'intéresse le plus souvent qu'à lui et à ses problèmes, même s'il lui arrive d'intervenir courageusement dans les problèmes des autres. Très indépendant, il n'en fait qu'à sa tête et n'écoute jamais les conseils. Il sera bon qu'il quitte sa famille assez jeune pour vivre sa vie, ce qu'il fera d'ailleurs volontiers car l'ambiance de son foyer lui pèse.

Quand il fondera à son tour une famille, sa présence y sera bénéfique et il en sera le personnage central - ce qui le ravira. Tout gravitera autour de lui, de sa situation, de ses problèmes, du repassage de ses chemises et du pli de ses pantalons... Cette attitude sen justifiée par le fait, il faut bien je dire, que sa présence protège la famille. S'il venait à la quitter ou à disparaître, l'édifice s'écroulerait comme un château de cartes.

Car, si cet égoïste travaille pour lui-même et sa propre réussite, son travail profite à tous et il est toujours d'un bon rendement.

Ce cheval personnel est travailleur, habile à manier l'argent et même bon financier. Malheureusement, comme il est d'humeur changeante, il se lasse vite de ce qu'il a entrepris, que ce soit un métier, une affaire ou un amour. Qu'importe, il recommencera avec le même succès et le même acharnement. Il pourra entreprendre n'importe quel métier qui n'exigera pas de lui la solitude ou la méditation. C'est un extraverti et il a besoin d'être entouré, approuvé et flatté.

Côté coeur

Dans ses relations avec le sexe opposé, le cheval est faible. Il peut tout abandonner pour un amour. Un cheval amoureux est passionné au point de devenir indifférent à tout le reste.

C'est pourquoi il échoue souvent dans la vie malgré ses dons certains. S'il arrive à dominer cette faiblesse et si son ambition l'emporte sur sa passion, il pourra vivre heureux et réussir.

Les étapes de sa vie

La première et la deuxième parties de la vie du cheval seront très troublées. Il quittera jeune sa famille et cela n'ira pas sans quelques déboires. Sa vie sentimentale sera agitée. La troisième partie de sa vie sera paisible.

Mais on ne peut parler du cheval sans parler de l'année du cheval de feu qui revient tous les soixante ans (1846, 1906, 1966, 2026...). Ces années sont mauvaises pour les chevaux en général et pour toutes les familles qui ont un cheval dans leur maison. De bénéfique, sa présence peut devenir maléfique. Malheurs, maladies, accidents toucheront cette famille pendant cette année-là.

Hommes et femmes nés cheval de feu auront les mêmes caractéristiques que le cheval. Ces caractéristiques cependant seront plus accentuées dans le bon comme dans le mauvais sens. A la fois plus travailleur, plus habile, plus doué, plus indépendant, il sera, hélas, d'un égoïsme forcené et son tempérament passionné le poussera aux pires excès quand il sera amoureux.

Certains le disent plus bénéfique pour sa famille, mais la croyance populaire prétend que le cheval de feu apporte des complications dans le foyer où il est né comme dans celui qu'il fondera. Cette théorie ne s'appuie sur aucun fait dans le passé.

Sa vie sera plus exceptionnelle, plus accidentée, plus intéressante que celle du cheval ordinaire et il portera en lui la possibilité de la célébrité, qu'il soit célèbre par le bien ou par le mal. Le « Cheval » est décrit comme étant libre, créatif, émancipé. Le Cheval est souvent à l'avant de la scène et aspire souvent à vivre dans de grands espaces. Le Cheval est intelligent et est bricoleur. Il est agile de ses doigts et rend bien des services et il est assez désinteressé par l'argent qui n'est pas un moteur pour le faire avancer.

Le Cheval est responsable de sa famille quand il en a fondé une, il s'exprime souvent pour défendre la cause des faibles.

Il a de l'humour.

Le Cheval traitera de façon loyale ses amis en les protégeant et en étant généreux avec eux.

On dit du Cheval qu'il s'entend bien avec le « Tigre » et le « Chien », et très mal avec le « Rat ».

 *******************************************************************************************************************************
Le Coq

Principal atout

franchise et honnêteté.

Gros défaut

vaniteux, vantard, tendance à l'agressivité.

Il aime

le luxe, le bien-être, le faste, tout ce qui brille.

Il n'aime pas

se faire évincer par un rival, ni que l'on découvre ses points faibles.

En amour

préfère être aimé qu'aimer, volage pour se rassurer, mais peu sûr de lui.

Son désir

qu'on l'adore, le conforte, l'admire, le complimente.

Côté finances

ne peut s'empêcher de dépenser.

Dominante

Yin

Le coq, aventurier des chaumières

Les vietnamiens disent plus volontiers le " poulet ", ce qui plaît moins, d'une façon générale, à notre fanfaron. C'est pourquoi, à la chinoise, nous nous en tiendrons au coq - puisque ce rêveur se prend au sérieux et qu'il aime la flatterie. Le coq a son franc-parler et se montre parfois même brutal et agressif. Cela n'irait pas sans heurts si ses victimes ne mettaient cette attitude sur le compte de la franchise et de l'excentricité. Ses victimes se trompent. Franc, le coq l'est assurément, comme l'or. Il dit ce qu'il pense, comme il le pense et sans détours : " Vlan! ". Mais cette franchise est plutôt une tendance à l'égoïsme : il se désintéresse totalement des sentiments et de la susceptibilité des autres et considère qu'il n'a aucune raison de les ménager. Cela lui barre assurément toutes les carrières de la diplomatie...

Quant à son excentricité, elle n'est qu'apparente. Certes, il aime se faire remarquer et a tendance à s'habiller de façon voyante, mais il est, en réalité, profondément, complètement, absolument conservateur, même dans ses opinions politiques et même à ses dépens.

Le coq pense qu'il a toujours raison et qu'il sait ce qu'il fait. Il ne donne sa confiance à personne et ne s'en remet jamais qu'à lui-même. Par contre, il distribue les conseils avec prodigalité.

Certes, il paraît aventureux et téméraire. N'en croyez rien! Il est seulement plein à craquer de projets absurdes et irréalisables, et poursuit des chimères. Il aime rêver, méditer, imaginer qu'il est un héros, mais il rêve, médite et imagine au chaud, dans ses pantoufles. C'est un philosophe à l'esprit un peu myope et qui se livrerait peu à l'improvisation.

Le coq n'est pas timide, au contraire. Il est hardi (ce qui explique bien des choses...) et même très courageux quand c'est nécessaire. Courageux au point de risquer sa vie avec le sourire. C'est pourquoi il peut faire un bon militaire.

Les gens en général le trouvent intéressant, mais s'il n'y prend pas garde, il risque de décevoir. Vantard, en effet, il en dit toujours plus qu'il n'en fait. Souvent brillant, il est plus agréable en société que dans l'intimité.

Contemplatif, il pourrait avoir une certaine tendance à la paresse... Au contraire, il se donne à fond à son travail. C'est en général un gros travailleur. Il veut toujours en faire plus qu'il ne peut et entreprend des tâches au-dessus de ses forces. S'il ne parvient pas à les mener à bien, au prix d'efforts considérables, il sera très déçu.

Il aura raison d'être actif. L'argent ne lui tombera pas dans le bec sans mal. Il devra travailler pour gagner sa vie et, si le terrain est bon, il peut même devenir riche. Il est apte cependant à tirer de l'argent du terrain le plus ingrat. Les Vietnamiens prétendent qu'à force de gratter du bec et des pattes, il trouverait un ver de terre dans un désert. Ce symbole explique l'agitation constante qui le caractérise... Mais si par hasard un coq se laissait aller à rêver ou à fainéanter comme il aimerait le faire, il peut devenir un de ces clochards philosophes et drôles qui fouillent dans les poubelles, puisque c'est après tout une façon comme une autre de se faire remarquer.

Le coq est doué pour l'agriculture et les métiers qui le mettent en rapport avec les autres. Il aime avoir du panache.

De toute façon, comme il est prodigue, il dépensera tout ce qu'il gagnera au fur et à mesure et même aura tendance à courir de gros risques financiers. Il frôlera souvent la faillite, la ruine, la catastrophe, pour avoir trop rêvé... Il ne fera jamais d'économies.

Côté coeur

En amour, il lui faudra aussi se donner du mal pour gagner comme pour conserver l'affection de la personne aimée. Il la décevra souvent car la réalité ne sen jamais à la hauteur des rêves qu'il aura voulu partager avec elle. Pourtant il sera toujours sincère.

L'homme coq aimera la compagnie des femmes au milieu desquelles il pourra briller et parader, être aimable et faire sa cour. Cela n'ira guère plus loin. Il fera par contre peu de cas des sorties entre " copains de régiment ". Les hommes l'assomment.

La femme coq aimera la compagnie des autres femmes et les métiers qui la mettent en rapport avec elles.

Les étapes de sa vie

Le coq aura des hauts et des bas pendant les trois phases de sa vie, tant financièrement que sentimentalement. Il passera de la pauvreté à la richesse, de l'amour idéal aux plus sordides problèmes affectifs. Sa vieillesse sera heureuse.

La sagesse populaire dit que deux coqs dans une même maison vous rendraient la vie impossible. Alors, Mesdames, l'année du coq (2005), espérons que vous n'attendez pas une naissance, si vous aviez déjà un coq au foyer...

Les chinois voient le coq comme un animal très ponctuel qui signale aux hommes l'arrivée du jour. Considéré comme le messager du soleil, il est aussi le patron qui rappelle que le repos est terminé. Pour les chinois, le jour est le moment le plus propice au travail. Le coq en est l'exemple, car même domestiqué, il ne cesse jamais de fouler et gratter le sol à la recherche de sa nourriture. Son nom est en chinois homonyme de chance.

Il ne se repose jamais, peut-être pour oublier son sort d'oiseau captif qui ne peut prendre son envol (ses ailes de nain l'empêchent de voler). L'expression chinoise « une vie de coq » souvent attribuée aux hommes « normaux » prend ici tout son sens. Ce sérieux handicap ne l'empêche pas de garder sa fierté. Sa voix claire et puissante contribue à son orgueil en lui donnant un air autoritaire, prétentieux, voire contestataire, tempérament qui se confirme par sa volonté à assumer seul ses fonctions de responsable en combattant farouchement ses adversaires. Séducteur et courageux, les hommes ne lui témoignent pas toute la gloire qu'il mérite, bien qu'ils le prennent souvent comme un modèle de ponctualité et de courage. Considéré à première vue comme un petit animal banal, le coq serait celui qui a su le mieux s'adapter à l'état de captivité, et le ferait payer aux hommes.

Le Coq n'a pas sa langue dans sa poche, il assène comme un verdict au tribunal, les qualités ou les défauts de son entourage.

Il passera sa vie à analyser sa vie, disséquant comme le ferait un chirurgien ses émotions et celles des autres.

Il passe des heures sur un ouvrage si celui-ci le passionne.

Il ne change jamais d'idée un coup sa décision prise. Il ne revient jamais en arrière.

 

Le « Coq » est décrit comme étant franc, analyste, méthodique. On dit du Coq qu'il s'entend bien avec le « bœuf » et le « serpent », et très mal avec le « lapin ».

 

Le Dragon

Principal atout

la chance!

Gros défaut

manque de patience et de tolérance.

Il aime

lutter, prendre la vie du bon côté, mépriser l'opinion des autres, se prouver qu'il est doué, qu'on le prenne en considération.

Il n'aime pas

être obligé de patienter, prendre son temps, se remettre en cause, se sentir coincé, les larmes aux yeux et les grands sentiments.

En amour

n'est capable de fidélité qu'avec ceux qu'il admire, dédain apparent des amplifications émotionnelles

Son désir

être admiré, adulé, sans se sentir engagé, aime par-dessus tout qu'on l'écoute et tire profit de ses conseils.

Côté finances

attention aux erreurs de jugement, trop carré, ne laissez pas les autres arrondir les angles, ne vous fiez pas trop à votre étoile, pourtant c'est vrai, vous avez de la chance...

Dominante

Yang

Selon l'astrologie chinoise, les personnes ayant comme signe le dragon sont considérées comme idéalistes, perfectionnistes, et nées avec l'idée qu'elles sont parfaites et inflexibles. Les dragons sont également agressifs et déterminés ; faire ce qu'ils veulent est une seconde nature chez eux.

Le dragon est considéré comme plus excentrique, voire autoritaire. Le dragon est aussi le symbole de l'empereur de Chine.

Le dragon est débordant de santé, de vitalité et d'activité. Franc comme l'or, entier, il est incapable de mesquinerie, d'hypocrisie, de médisance et même de la plus élémentaire diplomatie. Bien qu'il ne soit pas naïf, comme le bon cochon, il est confiant et on peut toujours lui faire prendre des vessies pour des lanternes chinoises. On l'a toujours aux sentiments.

Le dragon se tracasse beaucoup et pour de mauvaises raisons. Son goût de la perfection le rend exigeant pour lui-même comme pour les autres. C'est un scrupuleux. Il demande beaucoup mais il apporte énormément.

Irritable et têtu, le dragon est une " grande gueule" et ses paroles dépassent souvent sa pensée. Toutefois, bien ou mal présentées, on doit tenir compte de ses opinions car il est toujours de bon conseil.

Impétueux et enthousiaste, il s'emballe facilement. C'est un orgueilleux.

On le serait à moins le dragon est doué pour tout, intelligent, volontaire, tenace, généreux. Aussi est-il écouté et en général influent.

Toute sa vie le dragon sera à l'abri du besoin. Il peut réussir dans n'importe quel métier. Qu'il choisisse une carrière artistique, religieuse, militaire, médicale ou politique, il brillera. Il lui arrivera de se consacrer à une grande cause ou à une grande oeuvre il parviendra toujours à ses fins. Malheureusement il pourra se consacrer au mal dans la même mesure et l'emporter sur le bien : c'est un vainqueur.
Côté cœur
En amour, il est souvent aimé, mais il aime rarement. Il n'aura jamais de déception ou de chagrin d'amour. Par contre, il sera quelquefois la cause d'un drame du désespoir. Les femmes de ce signe seront très entourées et souvent demandées en mariage.

Le dragon n'est pas enclin à se marier jeune, et certains même restent célibataires. Il a le goût du célibat et se suffit parfaitement à lui-même. C'est même seul qu'il sera le plus heureux.

Les étapes de sa vie

Le dragon aura de petites difficultés dans la première phase de sa vie parce qu'il exigera beaucoup de ses proches. Il jugera probablement ses parents avec sévérité. Son tempérament artiste lui apportera des problèmes dans la deuxième phase de sa vie. Supérieur à son entourage, il aura quelquefois le sentiment d'être incompris. En fait, il sera admiré et écouté et ses déboires seront aussi petits que sera grande sa réussite. Comme il est difficile, il est insatisfait. Mais il sera très heureux, même s'il n'a conscience de ce bonheur que dans la dernière phase de sa vie, qui lui apportera tout ce qu'il désire.

C'est un signe de chance. C'est le signe de la plus grande puissance céleste et l'influence astrologique la plus bénéfique. Il symbolise la vie et la croissance.

Le dragon apporte les quatre bénédictions : richesse, vertu, harmonie et longévité...Mais chaque médaille a son revers et si le dragon paraît avoir plus de facilité que les autres signes, n'oublions pas qu'il est illusion et fait illusion.

Le dragon brille quotidiennement, tranquillement, mais son éclat est de tout repos, il ne saurait éblouir, et sa forte personnalité n'est qu'une apparence. Il n'existe pas réellement: c'est un animal de parade, un personnage fabriqué, une sorte de figure de Carnaval, placide et puissant. Selon les besoins, il crachera du feu, de l'or ou de Veau, mais on le brûlera après les fêtes, et comme le phénix il renaîtra de ses cendres pour la fête suivante.

C'est un animal chimérique.

Le « dragon » est décrit comme étant autoritaire, philanthrope, mondain. On dit du dragon qu'il s'entend bien avec le « Singe » et le « Rat », et très mal avec le « chien ».

 **********************************************************************************************************************************
Le Serpent

Principal atout

sa droiture et sa volonté

Gros défaut

jalousie gratuite, suspicion perpétuelle.

Il aime

découvrir des objets rares qu'il sera seul à posséder.

Il n'aime pas

se faire avoir, se faire découvrir.

En amour

c'est un vif, un sensuel, tendance à la perversité

Son désir

être aimé, admiré, faire souffrir. A horreur qu'on lui résiste.

Côté finances

ne sait pas faire d'économie, préfère vivre au jour le jour. Se lance parfois dans des entreprises hasardeuses.

Dominante

Yin

La sagesse du Serpent

Si le serpent a mauvaise réputation dans les pays chrétiens, dans les pays asiatiques, au contraire, il est réputé et souvent vénéré pour sa sagesse, sa sagacité et sa volonté. L'homme serpent est sentimental et agréable. Il a de l'humour. La femme est belle et réussit souvent par sa beauté (Grace Kelly, Jacqueline Kennedy sont du signe du serpent). Au Japon, quand on veut faire un compliment à une femme et rendre hommage à sa beauté, on a coutume de lui dire : " Ma chère, vous êtes un vrai serpent! ", ce qui est un compliment peu banal et qui risquerait de déplaire dans nos pays de culture chrétienne...

Le serpent est vêtu avec beaucoup de recherche et même une certaine ostentation : il fait toujours un peu dandy. La femme a la manie des accessoires raffinés.

Le serpent est peu bavard. Il réfléchit beaucoup et profondément. C'est un intellectuel, un cérébral, un philosophe. Il possède beaucoup de sagesse. Pourtant, il pourrait se passer de sagesse et de réflexion, car il a une intuition remarquable. Cultivée, cette intuition peut devenir de la voyance. Aussi fait-il souvent confiance à ses impressions, ses sensations, ses sympathies, alors qu'il tient peu compte des faits, de ses expériences et de celles des autres, des jugements et des conseils. Il semble avoir un sixième sens.

Très déterminé à venir à bout de ce qu'il entreprend, il déteste échouer et, bien que calme de nature, il prend très rapidement ses décisions. Il remuera ciel et terre pour atteindre le but qu'il s'est fixé et ne supportera pas l'échec. C'est un mauvais joueur.

Le serpent n'est pas prêteur et cependant il lui arrive de ressentir de la sympathie pour les autres au point de les aider. Il paiera rarement en espèces sonnantes et trébuchantes, mais souvent de sa personne. Hélas, il tombera presque toujours dans l'excès et sa bonne volonté à porter secours risque de le rendre envahissant. En effet, il a tendance à exagérer, et s'il a rendu un service à quelqu'un, il deviendra possessif et plus encombrant qu'utile. Son instinct le poussera à s'enrouler autour de son obligé jusqu'à l'immobiliser ou même l'étouffer. Aussi, réfléchissez bien avant d'accepter l'aide d'un serpent. Vous pourriez le regretter.
Le Serpent est méfiant et apprécie un certain mystère; très séducteur, il apprécie les atmosphères nocturnes, les ambiances tamisées qui lui offrent un cadre plus intimiste. Le « Serpent » est décrit comme étant séducteur, égoïste et parfois manipulateur.

En matière d'argent, le serpent a de la chance. Il n'a pas à s'en soucier. Il en trouvera toujours quand il en aura besoin et, d'ailleurs, il le sait bien (ou plutôt le sent si bien) qu'il n'est jamais inquiet à ce sujet. Il n'en prête pas, car il est un peu ladre. Ce qui est à lui est à lui. Il peut devenir avare en vieillissant.

Le serpent peut faire tous les métiers qui ne comportent aucun risque, même celui de trop travailler, car il est paresseux... comme une couleuvre.

Côté coeur

En amour, s'il choisit un partenaire, il sera exclusif et jaloux, même s'il ne l'aime plus. De toute façon, il enroulera autour de son conjoint, ne lui laissant plus aucune liberté de mouvement, et souvent par simple caprice.  Car notre jaloux est un " coureur ". L'homme serpent surtout. Cet homme plaira aux femmes. Homme ou femme, le serpent aura tendance aux affections extra-conjugales qui compliqueront sa vie. Il serait bien avisé de lutter contre cette tendance, et s'il pouvait consacrer son affection à sa famille, sa vie y gagnerait en harmonie et en sérénité. C'est là que le bât le blesse.

Le serpent aura souvent une nombreuse famille, ce qui sera pour lui une façon comme une autre d'immobiliser son partenaire.

Les étapes de sa vie

Les deux premières phases de la vie du serpent seront relativement calmes. Attention à la dernière phase! C'est à ce moment-là que son caractère sentimental et passionné et son goût des aventures pourront lui jouer des tours, alors même qu'il pourrait avoir une vieillesse tranquille...

Mais tout peut changer selon que notre serpent est né en été ou en hiver, le jour ou la nuit, et même suivant le temps qu'il a fait le jour de sa naissance. La chaleur lui convient. Il craint le froid, les bourrasques, les giboulées. En résumé, il sera plus heureux s'il naît par une chaude journée d'été à midi, dans un pays tropical, que par une nuit glaciale de décembre. Cette destinée est tellement sensible aux intempéries que le serpent né un jour de tempête sera en danger toute sa vie.

On dit du Serpent qu'il s'entend bien avec le « bœuf » et le « coq », et très mal avec le « porc ».

 ********************************************************************************************************************************
Le Singe

Principal atout

sa lucidité

Gros défaut

complexe de supériorité

Il aime

se gargariser de belles paroles, plastronner, mais c'est un accumulateur de connaissances, il a une grande soif, et une intelligence vive, qu'il aime mettre en pratique.

Il n'aime pas

qu'on l'ignore, qu'on le dérange dans ses activités cérébrales ou sportives, que l'on ne reconnaisse pas son humour vis-à-vis des autres, bien entendu, et sa diplomatie, quand il le veut.

En amour

insatisfait, léger, on l'abandonne souvent pour des personnes plus stables et plus fidèles; sa désinvolture attire la méfiance ou la jalousie.

Son désir

l'agitation physique et intellectuelle, la discussion, la lutte, la concurrence, que l'on parle de lui.

Côté finances

la richesse parfois, par usurpation... les entorses ne le gênent pas, ou la bohème jusqu'à la fin de ses jours, histoire de se distinguer de ce qu'il considère comme " troupeau ".

Dominante

Yang

 

 

 

 Malin comme un Singe

C'est l'esprit le plus fantasque du cycle. Le singe est malicieux, boute-en-train il a souvent de l'humour, parfois de l'esprit, mais il est toujours astucieux. Le singe est sociable et il donne l'impression de s'entendre avec tous les signes. Mais cet accord n'est souvent qu'une tactique le singe est très intéressé. Enjoué, aimable et même serviable, il dissimule la piètre opinion qu'il a des autres sous une indéniable affabilité. En fait, il méprise tous les autres signes et se croit, par voie de conséquence, supérieur à tout le monde. C'est un vaniteux.

Le singe est un intellectuel. Il a une grande soif de connaissance Il a tout lu, connaît une infinité de choses et il est au courant de tout ce qui se passe dans le monde. Cultivé et même instruit, il a si bonne mémoire qu'il est capable de se souvenir des moindres détails de ce qu'il a vu ou lu ou entendu. Sa mémoire lui est du reste indispensable, car il est très désordonné.

Inventif et original à l'extrême, le singe est capable de résoudre les problèmes les plus difficiles avec une étonnante rapidité. Mais, s'il ne peut commencer dans l'immédiat ce qu'il a décidé de faire, il abandonne avant même d'avoir essayé.

Le singe a beaucoup de bon sens et une prodigieuse habileté à berner les gens. II réussit même à berner le dragon qui est pourtant puissant, tenace et habile, et parvient fort bien à résister au magnétisme du tigre dont il se moque.

Le singe, très diplomate et très malin, réussit toujours à se tirer des situations difficiles. Indépendant et personnel, il ne faut jamais rien lui imposer. C'est lui qui choisit.

Il a peu de scrupules. Il n'hésite pas à être de mauvaise foi et à mentir quand c'est nécessaire à sa cause. Il peut commettre des actes malhonnêtes dans la mesure où il sera sûr de l'impunité. Car le singe se fait rarement prendre. Certains singes poussent cette conscience élastique jusqu'au vol, mais s'ils ne sont pas tous voleurs, ils sont tous menteurs.

Quoi qu'il fasse, on ne parvient pas à lui en vouloir tant il a de charme et tant il est habile dans l'art de plaire...

Bref, le singe est un arriviste. Il a raison de l'être, car il a toutes les chances d'arriver. En effet, malgré ses traits négatifs (vanité, mensonge, manque de scrupules) on le recherche pour son intelligence et son acuité d'esprit. Adroit dans les entreprises de grande envergure, malin dans les tractations financières, le singe est un excellent collaborateur dans tous les domaines qui demandent un esprit rapide, avisé, et même quelquefois une conscience facile à satisfaire. Le singe peut réussir dans toutes les professions. Politique, diplomatie, commerce, industrie n'ont pas de secrets pour lui. Il peut tout essayer, tout se permettre, surtout s'il a fait des études supérieures. Il accède souvent à la célébrité si on lui permet de suivre sa vocation. Il doit seulement se méfier des excès de paroles qui risquent de lasser les gens.

Malgré quelques ennuis financiers, le singe aura en général une bonne situation.

Côté coeur

En amour, il ne trouvera pas le bonheur. Les relations homme-femme seront mauvaises. Exubérant, il s'emballera facilement, mais se lassera vite de l'objet aimé et cherchera un autre amour. Hélas, il le cherchera en vain. C'est un instable. Et, bien que passionné, sa lucidité et son sens critique le refroidissent rapidement. Mais son humour le sauve du désespoir. Plus que quiconque il sait rire de ses propres déboires et en tirer les conséquences qui s'imposent.

Quel que soit son conjoint, le singe aura en général tendance à avoir beaucoup d'enfants.

Les étapes de sa vie

La première partie de sa vie sera heureuse. La seconde sera bouleversée et confuse et ses plans avorteront souvent. La troisième sera calme, mais il aura une vieillesse solitaire et mourra loin de sa famille, quelquefois accidentellement...

Il est généralement favorable aux affaires dans tous les sens du terme. On dit du singe qu'il est « malin comme un singe ». Particulièrement opportuniste, le singe a tendance à ramasser et à adopter ce qu'il considère comme perdu par autrui. C'est, en quelque sorte, un noble fripon qui demeure très vertueux tant qu'il n'a pas été tenté. Incapable de faire machine arrière, il trouvera toujours dix mille excuses pour se justifier tout en demeurant parfaitement de mauvaise foi et totalement persuadé de son bon droit. Mais, ce côté quelque peu obscur de sa personnalité est compensé par sa générosité naturelle. Il peut très bien, comme Robin des Bois ou Mandrin, dépouiller les riches pour habiller les pauvres.

Le singe est décrit comme étant acrobate, malin, débrouillard. On dit du singe qu'il s'entend bien avec le rat et le dragon, et très mal avec le tigre

 *********************************************************************************************************************************
Le Tigre

Principal atout

courageux, de parole

Gros défaut

très personnel, parfois dur, mauvais caractère, inconscient du danger.

Il aime

être indépendant, maître à bord, prendre des risques, partir à l'aventure.

Il n'aime pas

la concurrence, l'obéissance et la médisance, particulièrement lorsque c'est lui qui est concerné.

En amour

les amours de coin du feu ne sont pas son genre, vit chaque passion avec la même intensité, mais change dès qu'il s'ennuie.

Son désir

être le meilleur en tout, n'hésite pas à prendre des risques, mais veut être le premier.

Côté finances

adore lancer des idées nouvelles, sait prendre des risques à condition que ce soit lui l'instigateur.

Dominante

Yang

Le « Tigre » est décrit comme étant courageux, impulsif, solidaire et solitaire.
 On dit du Tigre qu'il s'entend bien avec le « 
cheval » et le « chien », et très mal avec le « singe ».

Le Tigre s'illustre souvent par son talent graphique qui l'amène à s'exprimer en contant des histoires qui passionnent.
Son tempérament galvanise les autres et il reste toujours maître de lui. Le Tigre est intelligent et curieux.
Le Tigre sait ce qu'est l'amitié et va au-delà du simple coup de main quand on fait appel à lui.
 Le Tigre a une sensibilité d'observateur avant de s'investir, préferant parfois la solitude au bruits des villes.
 Le Tigre attend en général la trentaine avant d'avoir des enfants, étant un enfant lui-même, passant le premier tiers de sa vie à découvrir la vie.
Le Tigre aime associer son travail et sa vie sans se déplacer pour l'un ou pour l'autre.
 Il se retrouve souvent dans les mouvements de masse. Il a de l'humour.
 Le Tigre traitera de façon loyale ses amis en les protégeant et en étant généreux avec eux

Ce Tigre dans leur moteur

Le tigre est frondeur et indiscipliné. Il a un caractère emporté et se trouve toujours en révolte contre son supérieur hiérarchique. Il est du bois dont on fait les révolutionnaires, les meneurs d'hommes... Malheureusement, comme tous les chefs, il ne mérite pas toujours la confiance qu'on lui accorde, et quand il crie " en avant! ", en affaires comme en amour, et comme à la guerre, les gens bien avisés feraient bien de réfléchir avant d'agir et, quelquefois même, de le retenir par les basques. Le tigre pourrait les mener à la catastrophe. Il pousse en effet le goût du risque jusqu'à la témérité et même l'inconscience.

Il est difficile de résister à son magnétisme. Son autorité naturelle lui confère un certain prestige. Il déteste obéir mais se fait obéir. On le respecte. Personne n'ose lui dire ses quatre vérités. Et, alors même qu'on essaie de le détruire, on le vénère.

S'il parvient à réfléchir avant d'agir et à écouter les conseils de prudence, il peut atteindre la plus grande réussite.

Violent, emporté, batailleur, il est capable de se dévouer jusqu'à la mort pour une cause.

Obstiné et têtu, processif et souvent mesquin, il est toujours en conflit avec quelqu'un. Égoïste pour les petites choses, il est capable de grands actes désintéressés. D'esprit étroit, il ne fait confiance à personne.

Le tigre va toujours de 1'avant, méprise l'autorité établie, la hiérarchie et les esprits conservateurs. Paradoxalement, il peut reculer devant une décision importante jusqu'à ce qu'il soit trop tard pour la prendre.

Le tigre pourra être un chef militaire, un chef d'entreprise. Il pourra même devenir un gangster redoutable. Il aimera tous les métiers qui comportent des risques. Il en sera de même pour les femmes tigres qui seront toujours les premières à lancer une idée ou à partir en guerre contre une habitude ou pour acquérir un droit.

Le tigre ne sera pas intéressé directement par l'argent, mais il pourra faire fortune. C'est l'homme d'action par excellence. C'est aussi l'homme des destinées exceptionnelles, des situations inespérées (Élisabeth d'Angleterre, née en 1926, année du tigre, n'était pas destinée à régner).

Côté coeur

En fait, ce guerrier est sensible, émotif et porté vers la méditation profonde. Il est capable de beaucoup d'amour, mais, trop passionné, il est rarement heureux en amour.

La femme tigre aura de nombreuses aventures qui, souvent, finiront mal.

Le tigre est en danger permanent.

Les étapes de sa vie

La première phase de la vie du tigre sera douce et sans difficulté. La seconde passionnée et violente. II aura des problèmes de toutes sortes à résoudre, des problèmes financiers, sentimentaux, conjugaux, familiaux, rien ne lui sera épargné. Si ces problèmes ne sont pas traités habilement, ils peuvent se répercuter sur la troisième phase, qui pourtant finira par lui amener paix et tranquillité, s'il arrive à la vieillesse.

Mais la vie du tigre peut être totalement différente selon qu'il est né la nuit ou le jour... Né la nuit, et surtout autour de minuit, le tigre sera à l'abri des embûches de toutes sortes et sa vie sera moins mouvementée que s'il est né après le lever du soleil et surtout à midi. Sa vie risque alors d'être passionnée, violente, et il courra de grands dangers. De toute façon, il ne connaîtra pas l'ennui et, tigre de nuit ou de jour, il ne doit pas compter sur une vie tranquille.

D'ailleurs, il ne la souhaite pas. Accidentée, passionnée et passionnante, c'est ainsi qu'il la désire et c'est ainsi qu'il l'aura. Et cette vie, son goût du risque le poussera à la jouer sans cesse. C'est l'homme des morts violentes.

Mais c'est aussi l'homme de la chance. Personne n'a de chance comme le tigre. II a "la baraka" pourrait-on dire. Pour les peuples asiatiques, c'est un signe excellent, car il représente la plus grande puissance terrestre et c'est un emblème de protection pour la vie humaine.

Un tigre dans une maison éloignera les trois grandes calamités les voleurs, le feu et les esprits malins.

Pourtant s'il y a deux tigres dans une maison l'un d'eux doit disparaître.

Le Chien

Principal atout

fidélité, loyauté

Gros défaut

pessimiste, angoissé, voit les choses en noir

Il aime

les films d'angoisse, histoire de se relaxer; le mystère et le bizarre.

Il n'aime pas

qu'on le mette devant les réalités; il a les siennes et ne veux pas les remettre en question.

En amour

se révèle être d'un tempérament fougueux; tendance à la lubricité.

Son désir

être entouré, aimé, a besoin de tendresse, de caresses, peur de la solitude.

Côté finances

dépense par coups de tête, dramatise la situation.

Dominante

Yang

Le chien, ce juste

Le chien est un inquiet. Toujours sur la défensive, il ne se repose jamais. Sans cesse sur le qui-vive, il garde... Le chien est renfermé. Il ne s'extériorise que rarement et seulement quand il estime que c'est nécessaire. Il est têtu à l'extrême et sait ce qu'il veut. Souvent cynique, on le craint pour ses remarques acerbes et désagréables.

Le chien aura quelquefois tendance à se noyer dans les détails, à critiquer à tout propos et hors de propos, à chercher la faille d'une façon systématique. En réalité c'est un grand pessimiste et il n'attend rien de la vie.

Contre l'injustice, il réagit toujours avec courage. Il est un peu blasé, mais son esprit critique, son sens du ridicule et son indéniable grandeur d'âme le sauvent de la mesquinerie.

Cet être associal déteste les rassemblements de foule. Sentimentalement il a l'air assez froid, mais cette apparence est trompeuse : il est seulement inquiet et il doute sans cesse de ses sentiments comme de ceux des autres. Malgré tous ces défauts, les traits les plus nobles de la nature humaine se trouvent réunis chez le chien. Loyal, fidèle, honnête, il a le sens profond du devoir. On peut compter sur lui. Il ne trahit pas. Mieux que quiconque sait garder un secret. Sa discrétion est absolue. D'ailleurs il déteste les confidences en général pour les faire comme pour les recevoir.

Sa conversation est banale et quelquefois même il s'exprime mal. Il est rarement brillant. Mais son intelligence est profonde et personne ne sait écouter comme lui.

Le chien inspire confiance et cette confiance est méritée. Il fait toujours son possible pour les autres et son dévouement peut aller jusqu'à l'abnégation. Les gens le tiennent en général en haute considération. Ils ont raison car il le mérite.

Tout le long de l'histoire, les champions de la justice ont toujours été des chiens. Toute injustice révolte le chien et il ne prendra pas de repos avant d'avoir tout fait pour y remédier. (Brigitte Bardot, née en 1934, a fait une campagne en faveur des animaux dans les abattoirs.) Le chien souffre qu'il y ait des pannes, des chômeurs, des guerres, des bombardements, il souffre de la faim dans le monde, il souffre pour ce qui s'est passé, pour ce qui se passe ou pour ce qui risque de se passer. Fort heureusement le chien se fait rarement le champion des causes stupides... car, grâce à son acharnement, il l'emporte presque toujours.

Ce philosophe, ce moraliste, cet homme de gauche, n'est pas intéressé par l'argent. Il est généreux et désintéressé. Qu'il soit chien de luxe ou chien des mes, il est toujours un peu "cloche " et se passe facilement du confort matériel. Même s'il en profite, il n'a pas le goût du luxe. Cependant, s'il se trouve qu'il ait un besoin urgent d'argent, il est mieux que personne apte à s'en procurer.

Ce chien loyal fera un bon leader dans l'industrie, un syndicaliste actif, un prêtre, un éducateur. Mais quel que soit son métier, il aura en lui un idéal profond et souvent original, Il saura manier les hommes si c'est nécessaire et les grandes nations seraient sages de s'attacher de tels hommes, car nul n'a comme eux une telle force de travail et une telle droiture alliées à si peu d'ambition personnelle.

Côté coeur

En amour aussi le chien est honnête et lucide. Il aura tout le long de sa vie des problèmes sentimentaux. D'ailleurs, il les provoque lui-même par son instabilité et son inquiétude perpétuelle.

Les étapes de sa vie

Les trois phases de la vie du chien seront sous le signe de l'instabilité. Enfance inquiète, jeunesse difficile, âge mûr blasé et défaitiste devant le travail à accomplir, vieillesse pleine de regrets de n'en avoir pas accompli suffisamment.

Le chien né le jour sera cependant plus tranquille que le chien né la nuit. C'est la nuit en effet que le chien garde la maison. Toujours sur le qui-vive, l'oreille aux aguets, il ne cessera pas d'aboyer pour éloigner les intrus et ne trouvera pas le repos. Une vie de chien...

******************************************************************************************************************************

 
 

Compatibilité.docx