Souhaits

 

Voici que nous revient le temps

En cette fin d’année où brillent

De mille feux les souhaits et les vœux

Cette coutume, habitude d’antan

Est toujours florissante ici en famille

Entre ancêtres ou neveux

 

Moi mes souhaits sont faits d’intimes rêveries

D’idéal parfois voire d’irréelles flâneries

Moi seul certes les sais et j’en rêve en cachette

Les gardant jalousement enfouies en mon cœur

 

Ont-ils formes humaines, divines ou angéliques

Je ne le dirai point aux curieux ces désirs

Car mes pensées je les garde secrètes

Au tréfonds de mon cœur

 

Ores, comme les poètes, rêvassez à souhaits

Puissent vos intimes plaisirs

S’accomplir et puis un jour éclore

 

Chez moi mon âme en est repue, dès lors

Ma vie s’écoule magnifique

A souhaits

 

Ode

par Pierre-Fernand Crasset Mauviel dit Cépygé X

Les Maissineries. I. 20

 

SelectionFile type iconFile nameDescriptionSizeRevisionTimeUser
Comments