Sénescence

 

Voici que je vois poindre en un horizon proche

Ce présage est réel et me hante l'esprit

Il m'attriste grandement

Et m'assure d'un dommage éternel

 

Je sens mes yeux mourir

Lentement et se clore à jamais

Aux plaisirs de la vie

Et ce risque perdure

Imminent il est là jà présent

 

Je serai alors l'exilé l'inconsolable amant

Le pauvre handicapé impuissant

D'encore goûter aux voluptés du monde

A ses joies à ses vues inconnues

Inapte pour toujours à jouir des joyaux

Divins que de nombreux artistes

Proposent à leurs fans

A béer d'admiration devant ces choses

Et rêvasser sans voir notre monde réel

 

Ode-poème à vers libres

Les Maissineries. IX.20

 

SelectionFile type iconFile nameDescriptionSizeRevisionTimeUser
Comments