Rêveries hivernales


J'aime à me souvenir, écrire ou lors citer

Toutes les joies passées qui souvent me confortent

Durant les longues soirées d'hiver

Quand la neige lentement tombe drue

Et que le vent du nord s'insinue sous la porte


Alors assis au chaud face au vieux feu-ouvert

J'aime par maintes rêveries ressusciter

Le temps de ma jeunesse hélas trop vite disparue


Nombreux sont mes regrets de ces journées d'antan

Ainsi certains déjà mon esprit corrompent

Il y eu les amours oubliés certes et tant

De chers amis dont le visage s'estompe


Ainsi s'en vont les amours, les joies et les désirs

Au gré de notre vie avec chagrins et souvenirs


Ode

Maritim Hôtel Titisee.de

Les Maissineries IX.20

SelectionFile type iconFile nameDescriptionSizeRevisionTimeUser
Comments