Octobre, Novembre, Décembre


Voici qu’arrive octobre, ses brumes et ses brouillards

Ses jours, bleus du soleil, ses nuits blanchies d’effroi

Sa grive grassouillette, ses grues aux cris paillards

Qui, par leur vol en flèches ,s’enfuient transies de froid

-----------------

Novembre, nous rappelle le temps du souvenir

Des souvenirs récents aux souvenirs passés

Là, où s’envole notre âme en un proche avenir

Ce morne lieu sans joies, séjour des trépassés

-----------------

Décembre que voilà est idéal aux rêves

Muses, vite venez, relayez-vous sans trêves

Avant que des humains n’aient des pensées perverses

-----------------

Et tandis qu’au dehors, que l’élément bouleverse

Sous ses dessous charmeurs, Dame Nature dort

Belle, comme une hermine en sa parure d’or

-----------------

Sonnet irrégulier

Les Maissineries XI 19.

 

SelectionFile type iconFile nameDescriptionSizeRevisionTimeUser
Comments