Musées

Thème de février 2010



Avecque joie toujours

J'aime hanter ces hauts lieux charmants et renommés

Où mes pas me conduisent à d'amples découvertes

Car ce sont des palais dignes de délasser des rois

Je visite et j'admire ces merveilles et j'écoute

En poète muet j'écoute silencieux toutes ces choses inertes

Qui me parlent plaisamment de l'antique temps

Où elles vivaient religieusement en reines

Et j'entends dans l'ombre muser l'esprit de nos ancêtres

Errer nos chères muses tandis que dorment et me plaisent

Ces sculptures sans vie narrant leur beauté et leur peine

Dont les yeux pétrifiés sans éclat fixent un monde irréel

Les mortels visiteurs de ces lieux où les rois

Et les puissants montrent encore leur gloire d'antan

Sur les peintures dénudés ou drapés de leurs atours bien réels

Exposés à nos vues immortels en des scènes champêtres

Ils sont là figés en des poses éternelles et s'arcboutent

Ces peuplades de spectres créatures d'artistes sublimés

Dont les lèvres aux sourires indéfinis se taisent

Hélas pour toujours


Ode

les Maissineries II.20

  
SelectionFile type iconFile nameDescriptionSizeRevisionTimeUser
Comments