Moïen letzerbuerger land.


 

Me voici de retour au pays

De l'Eislek qui vit naître

Les « Frasel » d'Hachiville

Des meuniers mes ancêtres

 

Je quitte avec grande tristesse

La haute Lesse mon pays

Et Maissin ma petite ville

Qui s'étiole s'éteint et se meurt

Où plus rien ne résonne

Sous le pâle reflet et les choix

D'une bourgade wallonne

 

Reverrai un jour ces lieux

Mes collines et vallées où danse

Et s'écoule la Lesse

Mon jardin et ses fleurs

Et mon humble demeure

Blottie à l'orée du bois

D'Hautmont qui peupla mon enfance

De nombreux souvenirs et de pleurs

Où je vécus pourtant comme un dieu

 

Ode

à Maissin et Nidderkaerjeng

Les Maissineries IV.2013

 

SelectionFile type iconFile nameDescriptionSizeRevisionTimeUser
Comments