Mes pauvres


Elle avait nom, Marie; Joseph était le sien.

Citoyens de la rue, vivant de peu, de rien

Par les bois, par les prés, étrange destinée

Erraient tels feux-follet, à longueur d’année

------------------------

Edentés, pipes au bec, aux senteurs profondes,

Habillés haillonneux, l’allure vagabonde,

Balluchons sur les reins, empêtrés jusqu’aux mains,

Avalaient goulûment, gros rouge, jambons et pain.

----------------------

C’étaient des gens d’ailleurs, dignes descendants des Scythes,

Tel Ulysse à Ithaque et sa folle randonnée,

Leurs jours, leurs rêves, leurs nuits vivent un réel mythe

Qu’à leurs corps défendant ne veulent abandonner.

--------------------

Dès que revint septembre, par l’errance attiré,

Ils disparurent au loin, ivres ...de liberté.

-------------------

Les Maissineries VIII 19.

 

SelectionFile type iconFile nameDescriptionSizeRevisionTimeUser
Comments