Mes carabistouilles de poèterau

 

Il aimait composer des vers sur tout, sur rien

S’épancher en des rêves et lors baguenauder

Sans rimes ni raisons sans but et sans lien

En pensées sottement ainsi marivauder

 

Il aimait bien écrire aussi certes pour plaire

Dire ses sentiments sur des passions vécues

 Au hasard des saisons, par voie épistolaire 

Espérant conserver sa verve invaincue 

 

Il est le rêveur fou, le scribe de jadis

L’aède délaissé, l’inconsolé poète

Seul ici bas perdu. Quo vadis 

Crasse? Rêvassez en ma tanière secrète

Ode

Les Maissineries III.20

 

You can see this poem on

Chez Les Poètes

SelectionFile type iconFile nameDescriptionSizeRevisionTimeUser
Comments