Magie


Magie


 

A deux pas de chez moi en ma forêt voisine

Sous son dais verdoyant et sa mousse vermeille

Vit en ermite un mage est ce un homme une femme

Hélas je ne sais parfois il apparait en jeune géniteur

Ou en vieillard barbu comme était l'astronome de Delf

Il joue du hautbois de la flute de pan par ses gammes

Il me tient sous tutelle me manipule je suis à sa merci

Il vit ainsi en voisin à l'année parmi les nutons et les elfes

En tout temps dans les bois sous la hutte du printemps à l'hiver

En pensée il m'aide en mes écrits et les rend enchanteurs

Il est un magicien des mots un sage une étoile divine

Quelle chance pour moi la nuit il me réveille

Et comme un somnambule j'écris et compose des vers

Sous ses dons merveilleux je l'admire et il m'aime

Malgré ses incantations ses rituels je suis son farfadet d'ici

Car lui est poète c'est sa magie que vous lisez en mon poème

Ode

Les Maissineries X.20

 

SelectionFile type iconFile nameDescriptionSizeRevisionTimeUser
Comments