Leur univers, leur soleil

La mère, pour le petit, avait des attentions charmantes

De doux mots murmurés, tout bas, de sa voix apaisante

Ses pensées voguent ailleurs, bien loin; on la sentait ravie

Qu’il soit son univers, son soleil, son amour, sa vie

----------------

Son ange lui sourit, bienheureux et l’appelle mamie

Ses bras réclament son aide, son corps s’ouvre auprès d’elle

Son c?ur inconsciemment devine qu’il la tient sous tutelle

Qu’elle est son univers, son soleil, son amour, sa vie

----------------

Deux jeunes, enlacés corps à corps, se couvrent de baisers

Leurs sens, excités à l’extrême, les rendent étrangers

Ils vivent leur univers, leur soleil, leur amour, leur vie

-----------------

Assis aux alentours, les vieux contemplent et se souviennent

Du temps de leur jeunesse heureuse, de leurs fredaines anciennes

Ils étaient l’univers, le soleil, les amours, la vie

-------------------

Sonnet irrégulier à syllabes variables

Les Maissineries VIII 19

 

SelectionFile type iconFile nameDescriptionSizeRevisionTimeUser
Comments