Le rêve du vadrouilleur



Le rêve du vadrouilleur



 

J’allais par les forêts, les prés et sans repère

Sur les routes de France, le pays de grand-père


Les poches bien remplies et l’esprit nonchalant,

Je roulais en voiture et sans but emballant,

---------------

M’arrêtant par ici, m’en allant par la-bas

J’allais avec les Muses, mes chères et tendres mies

J’étais leur automate, que guidaient leurs ébats

J’étais le roi du rêve avec elles comme amies.

----------------

Une parfaite vie que seule peut émouvoir

La mort qui m’attend certes et viendra tôt me voir

----------------

Les Maissineries VI.19.




 

SelectionFile type iconFile nameDescriptionSizeRevisionTimeUser
Comments