Le Miroir

 

Moi, je suis une simple glace

Une glace sans tain 

Le miroir espion 

D' une maison close 

 

Je suis très spécial car j’ai deux côtés 

Un coté face où viennent se mirer 

Les frimousses charmantes de nombreuses filles

Et un côté pile un peu plus coquin 

Fait pour admirer 

Tout ce qui se passe

De l’autre côté 

 

J’en ai vu des choses

Lors je suis toujours resté de glace 

Bien que j’ai vu passer en des décennies

Des hommes et des femmes qui se déshabillent 

Des ducs, des bourrés et des pleins aux as 

Des tas de couillons 

Avec en primeur des républicains 

Jouant les pantins 

 

Mieux vaut que je taise 

Les scènes de baises

J'en ai vu des choses de pile ou de face

Au cours de ma vie 

 

Mais ce qui est pire, la maison va clore

Mon règne va finir et je le déplore 

Je me plaisais bien et le temps passait 

Agréablement j’avais du succès 

Tant du côté pile que du côté face

 

 

à Mirwart. be  Prosopopée

Ode      Les Maissineries. IX.20

 

SelectionFile type iconFile nameDescriptionSizeRevisionTimeUser
Comments