Le monde étrange et planétaire


Ho, dis mon ami Pierrot

Donne ta plume que je décrive

Cette éclipse et les dérives

De nos deux astres vieillots

-------------------

Dame la Lune telle une folle

Se fit voir vite et bien fait

Dévêtue comme à souhait

En une pose très frivole

-------------------

Le clin d’oeil plein de malices

De ce monde planétaire

Fit d’une courte nuit, délices

A nos yeux et puis sur terre

-------------------

Et maints mages en mal de dire

Fausses prédictions prédirent

Mieux vaut mieux de ne rien dire

Que sur soi prêter à rire

-------------------

Ode

L’ami Pierrot

( es para mi tambien )

Les Maissineries II.19.

SelectionFile type iconFile nameDescriptionSizeRevisionTimeUser
Comments