La tristesse de l'aïeul


Très chère Ludivine

J’ai su la joie divine

Que ton grand-père a eue

Lorsque tu es venue

-------------------

Il nous a dit sa peine

Et l’immense tristesse

Qui mina sa vieillesse

Mais toi, tu fus sa reine

-------------------

Loin de ses êtres chers

Grande fut la douleur

Qui lui rongea les chairs

-------------------

Privé de son désir

Pour vivre le bonheur

Il est allé, gésir

-------------------

Sonnet irrégulier

Les Maissineries VI.01

SelectionFile type iconFile nameDescriptionSizeRevisionTimeUser
Comments