l'été


Voici l'été enfin

Temps prisé, bienvenu

Où Céres la blonde

Et Hélios son complice

Font murir les blés d'or

Et brunir les corps nus

---------------

En ces longs jours propices

Aux « farniente » vacances

Où les grains et les herbes

Se moissonnent et s'engerbent

Bons nombres se délectent

Opportuns et mondains

En des lieux très sélects

---------------

Loin des routes, hors les plages

Où vacanciers défilent

A la mode du temps

En bikini, en files

Le poête ce sage

Ignorant de ces mondes

Vit durant « Messidor »

En composant des stances

A la gloire du temps

---------------

 Ode ou poème lyrique

Les Maissineries VI.20

SelectionFile type iconFile nameDescriptionSizeRevisionTimeUser
Comments