Historiette madrilène II


Kronos


Goya 

Le Prado

----------------


Comme cet arbuste en fleurs, que Dame Nature choya

J’ai succombé de même aux charmes de Goya

Ses scènes pleines de vie, oû je me reconnus

----------------

Poussant, cueillant, sautant, en illustre inconnu

M’amusèrent tellement, j’en oubliai le temps

Oû me ramena Saturne, dévorant son enfant

----------------

A Madrid   

Les Maissineries III.19

----------------

Saturne (Kronos en grec) présidait à l’âge d’or dans l’archaïque conception d’un temps circulaire.
Il est probable que son nom, homonyme du mot grec qui désignait le temps (chronos) transforma
les attributs du dieu. Il devint peu à peu le symbole du Temps qui dévore ses enfants : en effet,
jours après jours, le Temps engloutit ses enfants : jours, mois, années... 



SelectionFile type iconFile nameDescriptionSizeRevisionTimeUser
Comments