Historiette madrilène I







Au parc del Retiro

A deux pas du Prado

Un banc, Yvonne, un vieux

Moi, debout et mon ombre

Le rendirent tout sombre

----------------

Il m’écarta d’un geste

Et par sa voix qui peste

« Ote-toi »dit envieux

L’ibérique Diogène

Que Soleil m’oxygène

----------------

à Madrid

Les Maissineries III.19.





SelectionFile type iconFile nameDescriptionSizeRevisionTimeUser
Comments