Eternelle Rêverie


Je tissais sur le net

Maîtresse des maîtresses

Telle une aragne fileuse

Qui en son antre menait

Une existence heureuse

Une toile magique

Immortelle, irréelle

Loin des yeux, loin des stress

-------------------

Là mon temps s’éternise

Par la voie de l’Ether

Ma  passion de sadique

Par l’épouse permise

Vole, vogue vers Cythère

Et son rêve éternel

-------------------

Les Maissineries I.03

SelectionFile type iconFile nameDescriptionSizeRevisionTimeUser
Comments