Désert



Désert




Ce mot-là m’a laissé muet et rêvasseur

Un tantinet pensif, perdu, l’esprit désert

Moi qui fus bien souvent de bons mots, le diseur

Coutumier d’écritures, à l’occasion disert

Je me suis soudain vu errant en un désert

Titubant, assoiffé, la pensée ramollie

Cuisant sous le soleil, gagné par la folie 

Ma raison lors s’encourt et s'en va en goguette

Vivre ce quotidien espérant l'embellie 

Cruel est ce destin qui sans répit nous guette 

-----------------

Dixain

Les Maissineries V.20

Le dixain ou le dizain qui ne se construit

que sur quatre rimes disposées comme suit : ababbccdcd

You can see this poem on the site Les Poètes

SelectionFile type iconFile nameDescriptionSizeRevisionTimeUser
Comments