De l'Altruisme


Présente chaque jour du matin au grand soir

Sans forces plaintes ni regrets et souvent souriante

Elle accomplissait sa tâche, une tâche d’enseignante

Autant présente en classe qu’en sa maison dortoir

Voici la maîtresse d’école que ma mère a connue

La chère sœur Adélaïde, une béguine toute menue

 

Elle était là toujours pour aider les êtres dévoyés

Ou remplaçait les mères de gosses déboussolés

C’était tantôt des gamins en larmes qu’elle allait consoler

Tantôt des derrières crottés qu’il fallait nettoyer

 

Elle était désintéressée d'une nature généreuse

Certes avec des défauts comme ceux des humains

Mais toujours prévenante et aussi consciencieuse

Elle faisait alors son métier de manière altruiste

Elle soigna un jour de la grande guerre des germains

Les blessés des deux camps avec d’autres femmes

D’ici se dévouant avec et parmi ces autres dames

L’âme et l’esprit remplis de pensées humanistes

 

 

Du latin Alter = autre. Disposition de caractère

qui pousse à s'intéresser aux autres


 Fotos da Linha do tempo du Club de français (FLE) 

Poème lyrique

  Les Maissineries X .20


SelectionFile type iconFile nameDescriptionSizeRevisionTimeUser
Comments