Cri



Cris de joies, cris d'Amours, de haines ou de détresse

Cris de guerre, cris d'espoir, de peur, de tristesse

Que de cris, que de cris depuis des décennies

Pour nos Dieux écoutant cette cacophonie

------------------

J'ai comme eux en une sainte horreur

Tous ces cris furibonds, méprisants

Ceux scandés par des gens déplaisants

Qui se grisent de telles clameurs

------------------

Plus me plait, lors ce pleur qui nous ouvre à la vie

Un pleur, le premier, un cri lourd de survie

Qu'une claque parfois libère

En un cri de vive colère

------------------

Ma joie nait aussi lorsque j'entends les rires

Mêlés aux cris d'enfants qui s'amusent entre eux

Dans une cour d'école ou les plaines de jeux

Quoi de plus merveilleux, que ces cris, du délire

------------------

Il est certes des cris, vraies sources de douleurs

Donnant nombres de plaies et multiples malheurs

Aux âmes des vivants; à l'heure de la mort

Ils sont l'adieu au monde ou des cris de remords

------------------

Les Maissineries X.20

SelectionFile type iconFile nameDescriptionSizeRevisionTimeUser
Comments