Abandon

 



Il est des mots charmants, las celui-là est triste

Ceux fleurant la bonté sont d’admirables dons

Ils détonnent en ce monde enclin aux abandons

Pour de futiles joies qui affligent et attristent

---------------

Le monde émerveillé d’enfants abandonniques

Qui s’en va à vau-l’eau avecques les années

S’éloigne toujours plus des rêves surannés

Emmenant les esprits en des lois anomiques

---------------

Vous décrire « a bandon » mes intimes pensées

Désuètes pour l’heure, inouïes, encensées

Par d’insolites vers, composés sans vergogne

---------------

Certes en ce bref instant je m’abandonne encor

A l’espoir d’être lu sans que pourtant j’implore

Car même un abandon ne ferait que j’en grogne

---------------

Sonnet irrégulier

Les Maissineries X.20

Chez les poètes  

Retour à mes poèmes d'amateur

SelectionFile type iconFile nameDescriptionSizeRevisionTimeUser
Comments