à une inconnue



Toute de bleu vêtue en sa jupe moulante

Perdue en des pensées, elle semblait hautaine

Indifférente aux lieux en sa démarche lente

Elle allait, elle allait, mystérieuse, lointaine

----------------

D’une fente à sa jupe, sa jambe par à coup

Furtive s’échappait attirant mon regard

Boucles ensoleillées, un foulard à son cou

D’un oeil elle jaugea le vieux à l’air ringard

----------------

Longtemps je la suivis, disparaissant au loin

Comme au fil des années ma jeunesse adorée

Ô! ma belle inconnue, je t’envie néanmoins

----------------

Lors, j’envie ta beauté interdite par l’âge

Mais un jour tu seras par cette vie dorée

Délaissée tel que moi, ne crains rien, aie courage

----------------

Sonnet irrégulier

Coo.be   

Les Maissineries. V.04

Diffusé sur

Extrait diaporama Daniel Villaperlla





SelectionFile type iconFile nameDescriptionSizeRevisionTimeUser
Ć

Télécharger
  4376 Ko v. 1 7 juil. 2016 à 03:24 Pierre Fernand CRASSET MAUVIEL dit CéPYGé X
Comments