à un ami


La mort est toujours là, suspendue sur nos têtes

Semblable à cette épée, impassible trouble-fête

Elle tombe inexorable et choisit l’un de nous

Causant chagrins ou peines, laissant seul les époux

----------------

Le hasard aujourd’hui a frappé un ami

Compagnon de jeunesse, de travail, de guindailles

Le voici pour toujours au repos « Al Buchaille »

Parmi les gens d’ici qui y sont endormis

----------------

Il nous avait quitté pour accomplir son rêve

Créer, encore créer, sans répit et sans trêve

Son oeuvre grandissait et suivait son chemin

----------------

Hélas, le temps réserve à chacun son destin

La vie est bien jolie mais ne tient qu’à un fil

Pour lui, la mort le prit dans son automobile

----------------

Sonnet irrégulier

Les Maissineries XI .19

SelectionFile type iconFile nameDescriptionSizeRevisionTimeUser
Comments