les 7 VIES du FORT dit de Romainville
https://docs.google.com/forms/viewform?hl=fr&id=1a-lJ7zrkRyXNRzNYgXTVrvXGkNvVcRK8E4hZtTvuLQ8
Défendre Paris 1820-30 
Mars 1814, par la porte de Pantin, des dizaines de milliers de soldats s'engouffrent dans Paris. Ce sont les armées coalisées des Cosaques, Prussiens et Autrichiens. Elles défileront une semaine après sur les Champs Elysées, avant que Napoléon n'abdique. Pour empêcher que cette "invasion barbare" ne se reproduise, Adolphe Thiers n'a de cesse de faire construire un réseau de fortifications autour de la capitale. A Romainville, un premier fortin en terre est aménagé en 1832, sur les 4 ha de saillant du plateau, comme à Nogent, Rosny, Noisy.


Un réseau de fortifications 1840   Thiers est premier ministre, il fait adopter le principe de deux lignes de protection: un mur d'enceinte pour
https://docs.google.com/forms/viewform?hl=fr&id=1a-lJ7zrkRyXNRzNYgXTVrvXGkNvVcRK8E4hZtTvuLQ8
la capitale et des forts détachés en pierre. Une fois les crédits votés en 1841, la construction peut commencer en 1844 pour s'achever en 1848. Un peu plus de 3 millions de Francs sont consacrés à l'édification des fortifications, casernes et logements. Rarement plus d'une centaine d'hommes y séjournent même si le lieu est prévu pour trois compagnies (306 fantassins, 16 chevaux, 2 poudrières). L'ensemble du fort, des redoutes et du glacis allait occuper 27 hectares
.


Six mois d'occupation prussienne 1871   La guerre est déclarée contre la Prusse le 9 juillet 1870. Les Uhlans sont à Neuilly-sur-Marne le 18 septembre. Paris est assiégé. Le fort de Romainville, défendu
https://docs.google.com/forms/viewform?hl=fr&id=1a-lJ7zrkRyXNRzNYgXTVrvXGkNvVcRK8E4hZtTvuLQ8
par les fusiliers marins, résiste et tient l'ennemi en respect. La forteresse protège l
es Lilas qui ne sont pas occupés par l'ennemi pendant les 4 mois du siège parisien. Le 1°mars 1871, 30.000 Prussiens envahissent Paris et défilent à nouveau sur les Champs-Elysées. Le 12 mars, ils occupent notre fort et son quartier. Ils l'entourent de barbelés, des tranchées sont creusées rue du garde-chasse, les arbres de la future avenue Waldeck-Rousseau sont abattus. Le reste de la ville est déclaré zone neutre. Début juin 1871, les Versaillais entrent dans la capitale, provoquant l'occupation des Lilas dans leur totalité et ce jusqu'au 20 septembre. Maisons réquisitionnées, commerces pillés, arbres coupés et bois saccagé, tranchées à combler: les dégâts sont lourds et notre ville mettra un temps à se relever de ces 6 mois de déprédations. Un secours sera demandé à la Préfecture.
https://docs.google.com/forms/viewform?hl=fr&id=1a-lJ7zrkRyXNRzNYgXTVrvXGkNvVcRK8E4hZtTvuLQ8
Le fort devient allemand 1940   
22 juin 1940, l'armistice est signée en forêt de Rethondes entre les représentants de l'Etat français et du IIIème Reich; Hitler a gagné sa guerre éclair. Le commandement militaire allemand réquisitionne le fort déserté de Romainville. Des prisonniers marocains dressent des barbelés autour des douves. Une unité de la Luftwaffe est la première à y stationner. En novembre 1940, le fort, jusqu'alors site militaire allemand, devient camp de détention, du fait de son architecture. Les premiers détenus arrivent. 


https://docs.google.com/forms/viewform?hl=fr&id=1a-lJ7zrkRyXNRzNYgXTVrvXGkNvVcRK8E4hZtTvuLQ8
Une réserve d'otages 1942
   En août 1942, il se transforme en réserve d'otages susceptibles d'être fusillés au Mont Valérien, recevant des internés de toute la France. A l'automne, il est annexe du camp de Compiègne. A partir de 1943, sa situation à l'Est de Paris, proche des gares et réseaux ferroviaires, le spécialise dans le transfert de détenus vers l'Allemagne. 3/4 des internés seront déportés en camp de concentration. 30% d'entre eux ne reviendront pas. 


https://docs.google.com/forms/viewform?hl=fr&id=1a-lJ7zrkRyXNRzNYgXTVrvXGkNvVcRK8E4hZtTvuLQ8
Le camp des femmes 1944
   Février 1944, c'est à présent exclusivement un camp de femmes à déporter vers Ravensbrück, Compiègne ne servant plus que pour les hommes. 40% des femmes déportées de France par mesure de répression ont transité par Romainville. Le fort est abandonné le 19 août. Le 20, un massacre de 11 personnes est exécuté vers 16 heure.  Le 21 août au matin, policiers, résistants et civils pénètrent dans l'enceinte et découvrent les cadavres. 

Un lieu de mémoire en 2024?
https://docs.google.com/forms/viewform?hl=fr&id=1a-lJ7zrkRyXNRzNYgXTVrvXGkNvVcRK8E4hZtTvuLQ8
Après-guerre, le site est progressivement démilitarisé. Les terrains du glacis sont cédés en 1967. Le quartier de l'avenir s'élève avec 1 résidence et 8 tours, achevées en 1972. Une partie de l'enceinte intérieure est cédée à TDF qui y élève une tour relais de 141 mètres, en 1984. L'exploitation démarre deux ans après. En 2016, un complexe de haute technologique y est inauguré, regroupant de nombreuses activités TDF de la région parisienne. La cession par l'armée de ses derniers terrains va permettre la réalisation d'un vaste projet d'aménagement du site. Afin d'affirmer sa dimension mémorielle, six casemates seront aménagées pour accueillir le futur Mémorial national dédié aux femmes dans la résistance et la déportation.


Mieux comprendre? >>  s'inscrire à la journée de conférences totalement dédiée à l'histoire du Fort, le samedi 15 juin 2019 (cliquer ci-dessous)
https://docs.google.com/forms/viewform?hl=fr&id=1a-lJ7zrkRyXNRzNYgXTVrvXGkNvVcRK8E4hZtTvuLQ8