51 Cimetière

Voir les photos des sépultures historiques sur Tombes & monuments (en-cours de travaux sur notre compte geneanet)
  

Entretien avec Michel AMICHAUD, gérant du cimetière des Lilas  source InfosLilas 05/2002

Conservateur depuis 2002, Michel Amichaud gère le cimetière des Lilas.
Rencontre avec un homme, pour qui la mort et les enterrements n'ont plus de secret.




Parlez-nous des inhumations aux Lilas. 
Michel Amichaud : Soit le défunt a une concession existante, soit, comme dans tous les cimetières, il faut acheter la concession. La loi autorise les concessions décennales, trentenaires, cinquantenaires, centenaires et perpétuelles. Toutefois, pour des raisons techniques, le cimetière des Lilas n'accueille plus désormais que les concessions décennales et trentenaires, toutes deux renouvelables. Pour en acheter une, il faut se rendre dans une entreprise de Pompes funèbres. 

Que se passe-t-il quand une concession arrive à terme ?
M. A. : On exhume les corps de la tombe deux années après l'arrivée à terme. Après 30 ans, le cercueil est quasiment détruit, et les ossements sont transférés à l'ossuaire municipal. Il est interdit de les jeter : un décret précise que l'on ne peut incinérer les restes des corps car il y a une atteinte au défunt, qui n'avait pas obligatoirement envie d'être incinéré. Ces restes vont à l'ossuaire municipal, ils sont mis dans des reliquaires. Ils sont référencés avec le numéro de la concession. L'ossuaire n'est pas extensible, mais nous avons trouvé six mini-ossuaires dans le cimetière, il y a deux ans, où nous pourrons entreposer des reliquaires.

Et l'incinération ? 
M. A. : 30% des gens choisissent désormais de se faire incinérer, un chiffre en constante progression. Une des raisons est le moindre coût par rapport à un enterrement. En 2002, la municipalité a décidé de construire un columbarium de 64 cases, des caveaux urnes et un jardin du souvenir, où les proches peuvent disperser les cendres, qui devrait être étendu. L'urne peux aussi être déposée dans le caveau familial. Un enterrement revient cher. 

Quels sont vos conseils ? 
M. A. : Il y a des cercueils à partir de 500 euros, jusqu'à 3000 euros en acajou. Il faut compter 3000 euros pour un caveau. Une inhumation classique, avec une concession existante, peut revenir à 5 ou 6000 euros. Il faut comparer les prix entre trois ou quatre pompes funèbres car cela peut aller du simple au double ! Je conseille à tous les Lilasiens qui ont un décès dans leur famille de ne pas se précipiter et de venir nous voir, ici au cimetière. Nous pouvons les conseiller, les orienter dans ce moment difficile, où l'on est très vulnérable. De plus, les Lilasiens doivent savoir que les Pompes funèbres générales des Lilas ont une délégation de service public accordée par le SIFUREP (syndicat intercommunal funéraire de la région parisienne), ce qui permet aux familles, sous certaines conditions, de faire baisser le coût des obsèques de 40 à 50 %. 



Célèbres
Jean YANNE           19° division, sépulture GOUYÉ, parcours fléché il y encore quelque temps 
Mathurin MOREAU  5° division, 1° ligne, 8° tombe en partant de la droite 
Paul de KOCK         4° division, descendre l’allée juste après l'entrée, tout de suite à droite 
Jean YONNEL         6° division, descendre l’allée un peu plus bas, à environ 20 mètres, 
                               1 ou 2 lignes à l’intérieur, côté gauche de l’allée, tombe parallèle à l’allée

Cimetières voisins
les Lilas                tombes  5  2ha 8000 emplacements
le Pré st Gervais    tombes  2
Romainville           tombes 20
Bagnolet               tombes   4
Pantin communal   
Pantin Parisien      tombes 3654 107ha
Montreuil               tombes 514 

Quelques liens utiles
Cimetières de France et d'ailleurs
Cimetières de France - Cimetières de France
Pompes funèbres - Cimetières - Paris.fr
cimetiere - geneawiki
Monuments aux Morts
epitaphiers - wikipedia
Sepultures de Guerre - SGA Ministère de la Défense
cimetieres militaires - wikipedia
Online Begraafplaatsen; Gorinchem - Oude Algemene Begraafplaats - showgraf zerken.asp
Historique des Cimetières
Sepultures celebres
Monuments aux morts
CimGenWeb
Find A Grave
Billion Graves Idf 93


Un cimetière doté d'une magnifique vue sur Paris et la Plaine de France
Pour être enterré aux Lilas, il faut décéder aux Lilas ou y être domicilié. La ville possède un cimetière de 2,3 hectares qui domine Paris, avec une vue magnifique sur le Sacré-Coeur, un monument aux morts signé Félix Desruelles et de nombreuses chapelles. Plus de 60 arbres ont été plantés depuis 10 ans.

La mort n'exclut pas l'humour
Une des célébrités, enterrée en mai 2003 au cimetière des Lilas, est l'humoriste Jean Yanne, né aux Lilas en 1933. Jean Yanne avait la réplique cinglante. A propos de l'effet produit par ses 70 ans, il avait déclaré: " On regarde les menuisiers avec moins de sympathie. Une belle forêt de sapins, on s'y promène moins volontiers. On recherche plutôt les endroits dégagés. " Et sur la mort, quand on lui a demandé ce qu'il aimerait laisser derrière lui, il a répondu laconiquement : " Des dettes ! "

Les indigents
C'est le nom donné aux SDF, aux personnes décédées dans la rue. La ville prend en charge les frais de creusement au cimetière et les pompes funèbres générales s'occupent des frais d'inhumation. Ils bénéficient d'une concession de cinq ans gratuite.

Cendres
Aux Lilas, elles sont traditionnellement placées dans une urne ou répandues dans le jardin du souvenir. On peut disperser les cendres du défunt à la mer, dans une forêt ou dans un jardin privé. Seule la dispersion sur la voie publique est interdite

Un vaste cimetière
Avec 8000 emplacements, le cimetière des Lilas peut encore accueillir pendant de nombreuses années des inhumations... Tous les mois une vingtaine de sépultures arrivent en fin de concession et on exhume entre 100 et 300 corps, car il peut y avoir 3 ou 4 corps dans une même sépulture (parfois 15 pour les plus anciennes).
Comments