1ère partie : Les puissances

La puissance d’un verre sphérique 

Lorsque le verre est sphérique, sa puissance est identique dans tous les méridiens. 


Les méridiens principaux d’un verre astigmate 

Lorsque le verre est astigmate, sa puissance varie en fonction du méridien. 
Parmi les différentes puissances du verre on distingue les valeurs les plus extrêmes. Elles sont nommés : Puissances principales.
Les puissances principales sont placées sur des axes appelés : Méridiens Principaux
Les méridiens principaux sont perpendiculaires entre eux.
Sur cette exemple les puissances varient entre -1,00  et -2,00.




Le cylindre d’un verre astigmate

La différence algébrique entre les puissances des méridiens principaux est la valeur du cylindre, en valeur absolue.
Dans l'exemple ci-dessus le cylindre est de : 1,00.

Exercie d'application 1.1


La formule sphéro-cylindrique 

On désigne un verre astigmate par sa formule sphéro-cylindrique.
On peut écrire la formule de deux manières différentes. Soit en écrivant le cylindre en positif soit en l'écrivant en négatif.
D1 et D2 sont les puissances principales du verre et C le cylindre.
Les formules sont :
D1 (+ C ) : écriture en cylindre positif 
D2 ( - C ) : écriture en cylindre négatif 
D1 ou D2 sont les sphères ; C est le cylindre.

Il faudra vérifier la règle suivante :
D1 + C = D2
et D2- C = D1

Exercie d'application 1.2




La transposition 

La formule d’un verre astigmate peut s’écrire de deux façons. La passage de l’une à l’autre s’appelle la transposition
Exemple:
Vous mesurez les puissances suivantes : -7,00 et -4,00:
la formule en cylindre positif est : -7,00 (+3,00)
la formule en cylindre négatif est : -4,00 (-3,00)

QCM Test : Exercice de transposition