Mise en lumière du terme "Secte Luciférienne"

           Parfois appelé (à tort) Satanisme, mal connu en Europe mais très présent en Amérique du Sud, le Luciférisme est une véritable religion ayant ses propres bases. Il a notamment été formulé par le chef franc-maçon Albert Pike.

Cette croyance est fondée sur l'idée que Lucifer est le seigneur de la Terre, sa lumière, alors que Dieu agirait sur d'autres plans. Cette croyance, si elle peut rejoindre sur le principe beaucoup d'autres spiritualités, occulte le fait que la vie physique et matérielle (celle terrestre dont Lucifer est considéré comme seigneur), dans les préceptes de Lucifer, ne favorise pas une élévation au-delà des plans primaires (physique).

            Il est aussi présent, sous une forme plus ésotérique mais moins répandue encore, comme étant une hygiène de vie, la compréhension des formes sombres, ou plutôt assombries par l'ignorance, de notre esprit pour aboutir à une plus parfaite connaissance de soi-même et de l'inconscient, par des voies réprouvées en grande majorité par le judéo-christianisme actuel. Les adeptes du luciférisme que l'on nomme lucifériens s'adonnent à une exploration systématique de leur inconscient et de leur subconscient, démarche qui s'apparente par certains de ses aspects à la psychanalyse.

Il ne prône en aucun cas l'adoration d'une quelconque icône ou entité mais l'observation de certaines règles de base, comme la remise en question de tout ce qui nous entoure, sans exception et sans aucune censure, comme le principe du non-agir, qui est proche du taoïsme, comme l'abandon du matérialisme pour une vie spirituelle, calquée sur le bouddhisme ante-brahmanique, ou encore comme une absence de dogme absolu, aucune hiérarchie, aucune route tracée si ce n'est celle de l'incertitude, "on n'est jamais sûr de rien".

Dans le cadre spécifique d'un groupe luciférien occulte, l'encadrement des participants s'appuie sur les principes d'une école initiatique. Certains symboles forts comme l'éminence du nombre sept rythment les rites.

Il convient de souligner que le Luciférisme authentique ne saurait être confondu avec le satanisme, bien au contraire, il s'y oppose.

            Selon l’enseignement luciférien, toute forme est divinité. Certaines ont chuté, ce qui explique la nature morcelée de l’homme qui ne se souvient plus de ses origines. Il existe pourtant un enseignement destiné à réveiller la mémoire humaine pour lui rappeler sa nature glorieuse. Cette science fut dite « luciférienne » parce que ses propagateurs s’incarnèrent, selon la tradition kabbalistique, pour apporter le « feu » du savoir aux hommes. Ils furent les « porteurs de lumière » (conformément à l’étymologie latine du mot « Lucifer », formé de lux lumière, et de ferre porter)

En somme, certaines personnes ont prétendu que les "illuminés" étaient lucifériens et avaient un rapport étroit avec la branche de la franc-maçonnerie que l'on appelle palladiste. Il s'agit d'un mouvement très minoritaire au sein de la FM (franc-maçonnerie) qui aurait vu le jour au 19e siècle et qui adorait Lucifer. [A noter qu'on ne sait pas avec certitude si ce mouvement palladiste a réellement existé]