- Les frères Forsini -
    " Tragi-comédie à l'Italienne "
version salle



- Spectacle de type Comédie et Art du cirque
- Spectacle tout public à partir de 5 ans
- Fiche technique légère (nous demander)
- Durée : 1 h 20 minutes
- Espace scénique : ouverture 9 m (7 m mini), profondeur 7 m (5 m mini), hauteur 4 m (3 m mini)
- jauge : 1000 personnes
- 2 comédiens, 1 technicien


Présentation

Victimes d'un héritage familial prestigieux (le papa, Giuseppe Forsini, homme de force de légende tenait en équilibre sur un doigt !), mais lourd de conséquences, les frères Forsini ne négligent aucun sacrifice pour s'en montrer dignes.

La tradition, c'est la tradition, et coûte que coûte, Guido et Augusto sont ses représentants…

Comédie et art du Saltimbanque (jongleries, précision au fouet, magie...) pour un duo désopilant où la filiation est à chercher du coté des Chaplin, Keaton et autre Laurel et Hardy.


"Spectacle à savourer en famille"


La création de ce spectacle a été réalisée lors d'une résidence au Centre Culturel du Dôme de St Avé (56).
Le travail de mise en scène, orienté sur l'origine des personnages (leur histoire, leur psychologie, leur rapport, le lien de chaque personnage avec le père et la mère...) a été l'occasion de concocter une bande son de qualité (flash-back, la voix du père, le chant de la mère...) et une mise en lumière subtile (la colère, les souvenirs, l'été sur la place de village...). La durée de ce spectacle est d'1 heure et 20 minutes.

David Latini (Metteur en ''chaine'' de la version salle)"


Réflexion de David Latini, Metteur "en chaîne"

" Porté par un lourd karma familial " Tu es le dernier des Forsini... L'honneur de la Famiglia est entre tes mains... ", le comique pathétique des frères Forsini s'inscrit dans la pure perspective de la tragicomédie à l'italienne, avec en contrepoint le registre de la Commédia Dell'Arte.
Des musiques originales et traditionnelles s'inscrivent en fond de l'aventure : de la solennité de Rossini à l'orchestre populaire d'une place de village Italien, en passant par le déchirement de la Traviata et le ridicule un brin décalé des tarentelles du folklore péninsulaire, c'est l'intérieur contradictoire d'une fratrie spectaculaire qui est donnée ici à voir. Haines et rancœurs contenues, explosions et ruses, derrière les hurlements de rire du public, c'est une toute autre musique que j'entends :
le son lointain et triste des Romulus et Rémus, jumeaux cosmiques d'une Rome éternelle... "
David Latini,
Metteur "en chaîne"





Bande annonce




Photos