Auxiliaires de vie scolaire 2011-01

31/01/11 _ Les problèmes de suppression de postes d'auxiliaires de vie scolaire (AVS) sont hélas toujours d'actualité, entraînant des situations humaines difficiles. Claudine Gallou, maman d'un petit Roméo, âgé de 9 ans, lance un appel à l'aide. Son fils handicapé, souffrant de microcéphalie, est scolarisé en classe d'intégration scolaire (Clis) à l'école Excelsior (1), à Hyères. Il nécessite des soins attentifs au cours de la journée. Var Matin

29/01/11 _ Face à la réduction de 40 % des dotations de l'Etat à la rentrée de septembre dernier, l'inspection d'académique du Haut-Rhin a dû mettre en place des critères pour déterminer quelles écoles pourraient voir leur poste d'EVS renouvelé. La priorité a d'abord été donnée aux contrats d'accompagnement des élèves en situation de handicap, explique Pierre Galand, secrétaire général à l'inspection académique à Colmar. Dernières Nouvelles d'Alsace

28/01/11 _ Des enfants handicapés en attente d'auxiliaire de vie scolaire. TV Vendée

27/01/11 _ Faute de se voir attribuer un auxiliaire de vie scolaire, des enfants handicapés ne sont pas accompagnés dans leur scolarité. Des familles, soutenues par l'APF, ont été reçues en préfecture, hier. La Roche-sur-Yon.maville 

27/01/11 _ Quant aux auxiliaires de vie scolaire, précieux pour la scolarisation des jeunes handicapés, les contrats seront maintenus. M. Fourar a avoué avoir dû choisir entre cette priorité et les secrétaires administratives d’écoles : certains contrats précaires n’ont pas été renouvelés (lire notre édition de mardi). “Mon choix est fait, je l’assume” a-t-il lancé hier. Clicanoo 

26/01/11 _ Auxiliaires de vie scolaire : Bianco (PS) pour une reconnaissance statutaire. VousNousIls

25/01/11 _ Le 2 juillet 2009, l’Assemblée nationale a voté à l’unanimité une solution de pérennisation pour tous les AVS (auxiliaires de vie scolaire) en fin de contrat. Mais cela s’est traduit par une circulaire de l’Éducation nationale n’ouvrant ce droit qu’aux seuls assistants d’éducation, disposant de compétences techniques spécifiques.  Taverne des poètes 

25/01/11 _ Car tout en approuvant les moyens accordés à la scolarisation des enfants handicapés, les responsables d’écoles vivent très mal cette impitoyable mise en demeure : choisir entre la secrétaire et l’auxiliaire de vie scolaire. Mettre en concurrence l’indispensable scolarisation des élèves handicapés et l’efficacité logistique. Clicanoo

24/01/11 _ Dans un courrier adressé au premier ministre et au ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative, Jean-Louis Bianco demande la reconnaissance et la création d’un métier à part entière pour les Auxiliaires de Vie Scolaire (AVS). Ce personnel, chargé d’accompagner les élèves en situation de handicap à l’école, se voit proposer au fil des ans des contrats de travail de plus en plus précaires avec un salaire qui dépasse rarement les 600 euros net mensuels. Recrutés sous contrat unique d’insertion, sans aucune formation professionnelle sur le handicap ni le scolaire, les AVS se retrouvent sans aucune perspective à la fin de leur contrat. Jean-Louis Bianco, député et président du Conseil général des Alpes de Haute-Provence

24/01/11 _ L'association des paralysés de France (APF) découvre la création du comité d'abus de droit de la sécurité sociale par le décret no 2011-41 du 10 janvier. L'urgence serait plutôt de créer un outil pour garantir l'effectivité des droits ! Ces dernières années, les lois de financement de la Sécurité sociale n'ont pas cessé de durcir leurs textes concernant la fraude. En parallèle, les personnes en situation de handicap font déjà face à de multiples contraintes et obstacles administratifs. [...] Des heures d'auxiliaires de vie scolaires accordés...   sur le papier uniquement ! L'exemple des enfants en situation de handicap et des auxiliaires de vie scolaire (AVS) est frappant. Des centaines d'enfants n'ont toujours pas d'AVS alors que leurs besoins ont été reconnus et que des heures d'AVS leur ont été accordées ! N'est-ce pas un abus de l'état ?  L'Indépendant

22/01/11 _ Pour la première fois depuis sa création en 1999, Integrazio Batzordea doit financer seul 115 000 euros pour faire face aux frais salariaux de dix AVS (auxiliaire de vie scolaire), sept moniteurs-éducateurs et une coordinatrice. Des postes qui viennent s'ajouter aux 12 AVS pris en charge par l'Education nationale, mais estimés insuffisants par Integrazio Batzordea pour couvrir les besoins de 25 enfants scolarisés en ikastola cette année. Integrazio Batzordea a donc lancé une campagne de soutien. Le Journal du Pays Basque 

22/01/11 _ Dans les hôpitaux, le Ministère de l'Education Nationale n'a pas attendu la rentrée 2011. En effet, dès le 11 janvier, les écoles des services de pédiatrie du CHR de Metz-Thionville ont fermé leurs portes. Les Auxiliaires de Vie Scolaire (AVS) assurant leur fonctionnement ont été détachées ailleurs sans espoir de retour. Après la suppression dans un premier temps des postes d'enseignants dans les services hospitaliers, des AVS avaient pris le relais. Maintenant ces emplois sont supprimés sans solution alternative de remplacement de la part de l'Education Nationale ! La Piquouzette

21/01/11 _ Notre pays a cependant fait beaucoup depuis 2005 en matière de scolarisation des enfants handicapés. Ils sont 60.000 de plus à être scolarisés. Mais ces chiffres honorables masquent une réalité qui l'est moins : beaucoup d'entre eux sont scolarisés à temps très partiel et leur famille doit assurer leur garde et la coordination des rééducations le reste du temps, nombre d'entre eux bénéficient d'une décision d'attribution d'un Auxiliaire de Vie Scolaire mais font leur rentrée sans cet AVS ou avec un AVS non formé, ou encore accompagnés par des personnes bénéficiant d'un contrat d'insertion. Aujourd'hui les solutions choisies ne donnent satisfaction ni aux enfants, ni aux enseignants, ni aux AVS, ni aux familles.  Yanous

19/01/11 _ L'Association des Paralysés de France (APF) découvre la création du comité d'abus de droit de la Sécurité sociale par le décret n° 2011-41 du 10 janvier 2011. Si tout abus doit être sanctionné, on ne peut que s'interroger sur la mise en avant de cette question. Pourquoi créer une instance de ce type alors que de nombreux citoyens - dont les personnes en situation de handicap et leur famille - se battent tous les jours pour faire respecter leurs droits ? L'urgence serait plutôt de créer un outil pour garantir l'effectivité des droits ! [...] L'exemple des enfants en situation de handicap et des auxiliaires de vie scolaire (AVS) est frappant. Des centaines d'enfants n'ont toujours pas d'AVS alors que leurs besoins ont été reconnus et que des heures d'AVS leur ont été accordées ! N'est-ce pas un abus de l'Etat de ne pas garantir l'effectivité d'un droit reconnu ? APF

19/01/11 _ La politique de rigueur exercée dans l'éducation nationale a conduit à la non-reconduction de milliers de contrats d'auxiliaires de vie scolaire (AVS), privant ainsi les enfants d'un accompagnement indispensable. Le ministère se refuse à communiquer les chiffres aux associations et aux élus. Parallèlement, il convient de créer de vrais métiers permettant de prendre enfin en compte les besoins des enfants et des adolescents dans le temps scolaire mais aussi pour assurer leur accès au sport et aux loisirs. Elle lui demande de bien vouloir lui préciser les intentions du Gouvernement en la matière et le nombre d'enfants exclus du système scolaire par cette situationAssemblée nationale, question de Mme Gisèle Biémouret, publie au JO du 18/01/11

19/01/11 _ De plus, une attention particulière est apportée à la formation des auxiliaires de vie scolaire employés par le ministère de l'éducation nationale quelle que soit la nature de leur contrat. Ainsi, depuis le début de l'année scolaire 2008-2009, des conventions régionales tripartites, qui associent la direction régionale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle, le rectorat et le site régional de Pôle emploi, sont mises en oeuvre dans chaque région afin de formaliser la collaboration et les partenariats de l'ensemble des acteurs locaux en matière de formation. Ces conventions régionales prévoient, notamment, que les services académiques et le service public régional de l'emploi arrêtent un plan annuel de formation des salariés en contrat aidé. Forum des gestionnaires d'EPLE

18/01/11 _ Nous vous en parlions dans les notes précédentes : le Conseil Départemental a décidé d'intervenir auprès du Préfet de Vendée pour faire valoir le droit des enfants en situation de handicap scolarisés en milieu ordinaire, à être accompagnés d'un Auxiliaire de Vie Scolaire (AVS), conformément à la notification de la Commission des Droits et de l'Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH). Délégation départementale APF de la Vendée

17/01/11 _ Le Conseil d'Etat, statuant en référé le 15 décembre 2010 , s'est prononcé sur la recevabilité de la demande formée, selon la procédure du référé-liberté, par les parents d'un enfant handicapé à qui l'Education nationale n'avait pas fourni d'auxiliaire de vie scolaire. Maître Olivier Poinsot

16/01/11 _ En Seine-Saint-Denis, le problème est flagrant. De nombreuses familles rencontrent de grandes difficultés pour scolariser leur enfant, reconnu pourtant par la MDPH (Maison départementale des personnes handicapées). « Les établissements scolaires ne disposant pas d’auxiliaires de vie scolaire (AVS) en nombre suffisant, ne sont pas en mesure d’accueillir ces élèves », alertait Claude Bartolone en novembre dernier. Ainsi, deux mois après la rentrée, 97 élèves ayant reçu une décision d’accompagnement n’en bénéficiaient toujours pas. Seine-Saint-Denis, le département

16/01/11 _ Les 35 personnes présentes à La Montagne le 21 décembre ont toutes un but commun : que l'Inspection Académique de Loire Atlantique applique les décisions de la MDPH. "Il y a une loi elle doit être respectée". Collectif HSE 44

15/01/11 _ Ses deux enfants sont atteints de dysphasie, ils sont reconnus en situation de handicap, et la CDAPH a notifié un besoin d'accompagnement par un Auxiliaire de Vie Scolaire (AVS) pour chacun d'entre eux. Pourtant, aucun des enfants n'a encore son AVS, 4 mois après la rentrée scolaire... ParadoxesAPF délégation départementale de la Vendée

14/01/11 _ Les époux Ballery avaient alerté Luc Chatel, sur le cas de leur enfant, privé d'une auxiliaire  de vie scolaire. L'espoir renaît avec la réponse du ministère. L'Union

14/01/11 _ Juste avant de me rendre à la conférence de presse, je cherchais les éléments pour la constitution d’un dossier d’un jeune patient en difficulté à l’école. Ce dossier, c’est celui que les familles transmettent à la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) pour demander que leur enfant bénéficie d’une AVS (Auxiliaire de Vie Scolaire).  Comment décrire les mois d’attente qu’endurent les familles de ces enfants en difficultés ? Ne rajoutons pas des difficultés ni à ces enfants, ni à leurs familles, ils en ont bien suffisamment. Oui, la santé est un sujet politique et il est urgent que les acteurs publics travaillent ensemble, pour une plus grande efficacité, tout simplement ! Lucie Briatte 

14/01/11 _ Un lycéen handicapé moteur qui se retrouve avec un AVS à mi-temps alors que toute l'équipe pédagogique convient qu'il lui faut un accompagnement à temps plein. Ou quand la théorie se heurte à la pratique... La Montagne 

14/01/11 _ L’Éducation nationale se gargarise du nombre d’élèves [en situation de handicap] scolarisés et aime rappeler qu’elle a signé une convention avec des associations permettant la reprise des AVS en fin de contrat. Mais très peu d’associations l’ont signé ; les inspections académiques rechignent car un poste d’AVS qui bascule vers une association est un financement d’équivalent temps plein perdu pour eux ; enfin elle n’est destinée qu’à très peu d’AVS. L'Humanité

13/01/11 _ Vendredi dernier, une réponse arrive : il n'y a pas d'heures d'AVS disponibles sur le département. M. Ouamalik dépose alors illico, une requête en référé liberté. Hier après-midi, le tribunal a tranché : il ordonne à l'inspection académique de fournir immédiatement à Wiam, une auxiliaire de vie scolaire sous peine de 30 euros d'amende par jour de retard, ainsi que, sous 48 h, l'ordinateur qu'elle attend depuis un an pour pouvoir travailler à l'école, sous astreinte de 150 euros d'amende par jour de retard. [...] « Il y aurait une centaine d'élèves handicapés concernés dans le département », s'inquiète M. Ouamalik, qui a décidé de créer une association pour défendre les droits de ces enfants, à l'instar du GISH de Toulouse (1). Midi Libre _ L'Indépendant

12/01/11 _ Et avant le 31 janvier, il va falloir à nouveau déposer un dossier à la MDPH, qui va encore étudier le cas d'Élisa pour, sans doute à nouveau, remettre en cause les heures d'auxiliaire. « Il faudra alors, encore une fois, déposer un recours et, en attendant les résultats, de nouveau entraver les progrès réalisés par Élisa », déplore sa maman.« Combien de familles vivent ce drame au quotidien ? Combien finissent par renoncer à poursuivre le combat ? », s'interroge-t-elle. Sud-Ouest 

12/01/11 _ [NDLR : Ces "informations" figurent ainsi dans le site !] Auxiliaire de vie scolaire : Le salaire observé est le SMIC plus des primes. Les possibilités d'évolution concernent plutôt l'accès aux concours de professeur des écoles, professeur des collèges et lycées, et conseiller principaux d'éducation. Sous réserve de justifier des diplômes requis (bac + 3 minimum) et d'une ancienneté suffisante. Enfin, les AVS peuvent bénéficier du dispositif de validation des acquis de l'expérience (VAE) pour obtenir tout ou partie d'un diplôme à finalité professionnelle. Pour bénéficier de ces possibilités, il faut justifier de 3 ans d'ancienneté. Job enfance

Ce communiqué de la secrétaire nationale du Parti Socialiste aux personnes âgées, handicap et dépendance, nous rappelle une nouvelle fois, que la scolarisation des enfants n'est pas obligatoire pour tout le monde, un nombre encore non recensé d'enfants est contraint de rester à la maison et cela malgré les promesses du candidat Sarkozy en 2007. Fontenay d'avenir _ Guy Chambefort

Mère de famille et professeur de collège, Anne fait le parallèle avec les difficultés que rencontre son établissement : « Malgré des semaines de grève et d'actions, on voit partir à tour de rôle, secrétaire d'intendance, auxiliaire de vie scolaire et documentaliste. Les élèves, comme nous, ne pouvons pas tout assumer ! ». La Dépêche

Il se vante d'avoir réussi à préserver l'auxiliaire de vie scolaire (AVS) d'une petite fille de l'école Saint-Joseph. Or, c'est démagogique, car le député fait partie de ceux qui ont voté le budget 2011 à l'assemblée, et donc la suppression d'AVS qui aident les enfants en situation de handicap, comme celle des postes d'enseignants. La Voix du Nord _ Daniel Fasquelle

(Tarn) 2011 devrait également permettre à tous les enfants handicapés, ayant droit à un auxiliaire de vie scolaire, de pouvoir en bénéficier. « J'ai les moyens budgétaires et financiers » a garanti l'inspection d'académie.
La Dépêche

Pearl s'est très bien intégrée à l'école et tout allait bien dans le meilleur des mondes jusqu'à juste avant les vacances de Noël quand son AVS a décidé de rompre son contrat. Alicia for Pearl

La reprise des AVS est en panne parce que les inspections académiques se retranchent derrière la perte supposée de leurs moyens en Assistants d'Fducation pour refuser les réemplois d’AVS individuels ayant 6 ans d’expérience, par nos associations. Ils laissent ainsi s’échapper des compétences reconnues, alors que le maintien de ces compétences au service des élèves était l’un des engagements du ministre. De plus, les AVS sous statut d’Employés de Vie Scolaire, embauchés pour 6 mois, un an maximum constituent à présent l’essentiel des personnels d’accompagnement des élèves handicapés : c’est la précarité dans l’emploi comme dans le service public d’éducation qui est institutionnalisée avec dans le meilleur des cas 60h de formation « magistrale »ADIREP

Actualités de 2010

Comments