Le tramway réel‎ > ‎

Ligne B

En 2012, la ligne B sera mise en service. D'une longueur de 11.2km, elle desservira l'agglomération d'est en ouest, de la Chapelle St Mesmin à St Jean de Braye.
La ligne B comportera 25 stations et 6 parc relais.

Le plan du tracé (cliquez sur l'image pour l'agrandir). Source CLEO/Ville d'Orléans.

Cette ligne sera exploitée par 21 rames Citadis 302, dont le design intérieur et extérieur a été dévoilé aux Orléanais en septembre 2008 avec la présentation d'une maquette à l'échelle 1.
La première rame a été présentée aux élus et à la presse le 22 décembre 2009, à l'usine Alstom d'Aytré (17).
Le 28 août 2010, après une période d'essais et de formations, les rames 302 ont été présentées au public, dans le cadre de la mise en service anticipée de quatre rames CLEO sur la ligne A (deux rames en commercial et deux rames en réserve) et du lancement du nouveau réseau TAO.

Présentation publique des nouvelles rames 302 rue de la République le 28 août 2010.

Le secteur du centre ville sera en APS (Alimentation Par le Sol) sur environ 2 800m, entre les stations Madeleine et Eugène Vignat.
Cette ligne sera en correspondance avec la ligne A au niveau de la station "De Gaulle".

La maintenance légère des 21 rames Citadis 302 affectées à la ligne B s'effectuera au Centre de Maintenance (CdM) de St Jean de Braye.
La maintenance lourde (tour en fosse, grosses révisions) sera réalisée au Centre de Maintenance de la Source. Le transfert des rames d'une ligne à l'autre s'effectuera par le raccordement situé au niveau de la station De Gaulle.

Ce futur site de 36 000 m² comprendra :
- 1 remisage pouvant contenir 24 rames,
- 1 bâtiment principal de 4 200 m² comprenant une partie administrative, prise de service et une partie atelier (3 voies),
- La station service sera incluse dans le bâtiment principal.

Le futur CdM de St Jean de Braye. Source Lheude & Lheude

Les premiers coups de pioche ont été donnés à la mi-janvier 2009. La plateforme est apparue en avril 2010 du côté de St Jean de Braye. La pose des rails a débuté dans le même secteur un mois plus tard. L'ensemble de la plateforme est réalisé par le système Appitrack™*, sauf dans les zones APS où l'utilisation de cette machine est impossible.
Le système Appitrack™, développé par Alstom, présente l’avantage de « couler » 200 m de plateforme béton (avec pose des semelles de fixation) par jour. 
Il est constitué de deux machines fonctionnant ensemble. La première coule une dalle de béton (livré par camion) en suivant le tracé de la plateforme (dont une première couche de béton a été préalablement coulée). La seconde machine distante de quelques mètres, insère les semelles de fixation des rails dans le béton encore frais. Les rails sont ensuite posés après séchage et réglés au millimètre.
Ce système est utilisé sur 9 km de ligne environ, ainsi que pour les voies de remisage dans le CdM.


Le système Appitrack à St Jean de Braye en mai 2010.


* Appitrack : Automatic Plate and Pin Inserter for Trackwork ou traduction française : machine d’insertion de selles de fixation et de tire- fonds pour voies ferrées


Sous-pages (1) : Les Citadis 302™