Pourquoi un jeu de Tarot, pour coder une telle énigme ? 


Le premier arcane majeur et les quatre arcanes mineurs, as de bâton, d'épée, de denier et de coupe
du jeu de Tarot de Marceille réalisé d'après des jeux anciens et à des fins purement illustratifs pour le livre  "L'Arc de Roseline" paru aux éditions "La Providence" en 2016.


Mais quelle idée a bien pu traverser l'esprit des concepteurs de la mise en forme du "message" à transmettre, pour l'inclure dans un jeu de Tarot, composé en premier lieu par 22 arcanes majeurs, complété par la suite de 56 arcanes mineurs ? 
 (Ce "message" étant celui que tout le monde cherche désormais à coder ou à décoder, c'est selon, à Rennes-le-Château et ailleurs, depuis plus d'un siècle, et même beaucoup plus si l'on tient compte Nicolas Poussin -pour coder-  et Louis XIV -pour décoder- par exemple, pour ne citer que les plus célèbres).

Tout se passe comme si, et le mystère est bien là, les concepteurs du Tarot avaient eu connaissance du code... génétique de l'être humain !
Voyez plutôt :
    -  Dans notre code génétique, notre ARN messager est composé de 4 sortes de bases nucléiques notées A,C,G,U 
    -  Ces quatre lettres servent à former des mots de trois lettres nommées "codons" (soient 64 mots-combinaisons possibles) et ces codons forment les 22 acides aminés... servant à synthétiser nos protéines (ce qui nous constitue).
Je ne suis pas biologiste mais je vous livre ce que j'ai compris de la lecture d'un article de Wikipedia sur le sujet.

- 22 acides aminés pour... 22 arcanes majeurs
- 4 sortes de bases nucléiques pour 4 "couleurs" (Bâton, Épée, Denier, Coupe)
- 64 codons pour 64 hexagrammes (Cf. "Le Monde du Tarot" -épuisé à ce jour-  pour comprendre la relation très étroite qu'il existe entre les 64 hexagrammes du Yi-king chinois, dont 56 sont des hexagrammes formés de deux trigrammes  avec les 56 arcanes mineurs du Tarot)
 - "Coïncidences" me direz vous ! Mais pourriez vous me donner un autre nombre significatif correspondant au Tarot ?
 56, oui c'est vrai, comme les cinquante-six arcanes mineurs... déjà représentés par les cinquante-six hexagrammes simples du Yi-king !
Mais à part ce nombre, nous avons 22 arcanes majeurs et 4 couleurs d'arcanes mineurs... et puis c'est tout !

Par ailleurs la teneur du message du Tarot (Cf "L'Arc de Roseline") nous parle à la fois du Secret et du Sang de Jésus. 
Le forme devant , à mon avis, refléter le fond, il ne me parait pas improbable que le Secret du Tarot et le Mystère de Rennes-le-Château consistent en un Secret mêlant des thèmes aussi variés que les pouvoirs de Jésus, le sang humain (l'origine de l'être humain) ou la descendance de Jésus ( le Sang de Jésus) !
Le Tarot nous entretient-il du seul sang digne d'intérêt au regard d'un moine du Moyen Age, celui du Christ ?

Dans notre livre, nous rappelons que Alet est une ville se situant quelques kilomètres seulement, du Sanctuaire Notre-Dame de Marceille, lieu présumé par ma co-auteur Kris Darquis et moi-même, de la création des vingt-deux arcanes majeurs.
Or Alet a été un centre juif d'étude de la Tora au Moyen Age !
Ce savoir juif remontant, possiblement, au temps des pharaons... Toutes les supputations sont permises quant aux sources du savoir pré-existant au jeu que je nomme à dessein, le Tarot de Marceille.


Jacques LEFRANC