L'Ordre de la Pénitence de la Madeleine

Retour à ‎larcderoseline


 Copie du pilier surmonté de la statue de la Vierge  Voyez la mère, pensez à la promise...  Gros plan sur la copie du pilier dit "wisigothique".


C'est tout-à-fait par hasard (!) que je suis tombé sur un article de Wikipedia... qui m'a enfin fait comprendre le fin mot de l'histoire concernant le choix du.... mot "pénitence"
Fondée peu avant 1450, L'Ordre de la Pénitence de la Madeleine a été fondé pour donner suite aux prédications de Jean Tisserand, alors prédicateur à Notre-Dame de Paris (Wikipedia)".
Il accueillait, à Paris, les filles de mauvaises vies en dessous de trente ans "jeunes et belles" et leur donnait un cadre de vie religieux.
Au cours des siècles les choses ont évolué, mais là n'est pas notre problématique.

Ainsi, donc il est possible d'établir un lien entre le mot "Pénitence" et l'église de Rennes-le-Château consacrée (officieusement il est vrai) à sainte Marie-Madeleine.
Rappelons que le pilier dit "wisigothique" découvert par l'abbé Saunière, au tout début de la réfection de l'église, a été déplacé par ses soins jusque dans le jardin de l'église.
Après l'avoir retourné,  il a placé par dessus, une statue que je pense être une statue de la Vierge Marie. 
Il a fait graver de façon bien visible  "PENITENCE" et "PENITENSE", sans doute pour faire le rapprochement entre Marceille et Marseille, comme nous le spécifions dans le livre.

Pour ceux et celles qui l'ont lue, tout cela ne peut que vous conforter dans notre hypothèse et ne vous étonnera donc pas.
En effet, Jean Tisserand parlait en la cathédrale Notre-Dame de Paris... Voilà qui n'est pas anodin, vous en conviendrez !
Que ceux qui n'ont pas lu notre livre me pardonnent, mais je ne peux pas en déflorer le contenu... par respect pour mon éditeur et ma co-auteur, tout simplement !

Voyez la Vierge Marie (à qui cette église est toujours officiellement consacrée), pensez à l'autre Marie.... Marie-Madeleine !
Notre livre vous explique en quoi ce message est primordial pour comprendre le codage (médiéval celui-là) du Tarot (de... Marceille).

Post Scriptum :
Dans son édition de mai 2016, la célèbre Gazette de Rennes-le-Château présente un article intéressant (comme très souvent) présenté sous la forme d'un diaporama. On y apprend notamment que lors de la pose de la statue de Notre-Dame de Lourdes par dessus le pilier dit "wisigothique", vingt-quatre enfants ont fait leur Communion.

(J'ai retrouvé une page Internet sur laquelle on peut voir la photo de l'abbé en compagnie des vingt-quatre enfants, dix jeunes filles et quatorze garçons, entourant le pilier et la Sainte Vierge. Hélas elle a été abîmée par le temps et ne permet pas de voir aux abords de la jeune fille se trouvant à droite de la photo, ce qui signifie que l'on ne peut pas vérifier visuellement qu'il n'y ait pas eu plus d'enfants. Les historiens locaux pourront toujours regarder dans les registres paroissiaux le nombre exact d'enfants présents ce jour là.)

Le fait que des enfants aient fait leur Communion ce jour là n'est pas anodin lorsque l'on sait qu'une grande partie du codage mis en place dans le jardin de l'abbé Saunière a pour objet la désignation de l'église de Serres.
Nous savons également la place qu'occupe la dalle se trouvant au sein de cette église, gravée du mot COMMUNION, dans le codage (cf. L'arc de Roseline).


Retour à ‎larcderoseline