... A MIDI POMMES BLEUES


"BERGERE PAS DE TENTATIONS QUE POUSSIN TENIERS GARDENT LA CLE PAX DCLXXXI PAR LA CROIX ET CE CHEVAL DE DIEU J’ACHEVE CE DAEMON DE GARDIEN A MIDI POMMES BLEUES"


De nombreux chercheurs se sont penchés sur ce message, son histoire et ses significations.
Je vous renvoie à deux articles :

Chaque 17 janvier, Rennes-le-Château est le théâtre d'un rendez-vous des chercheurs, mais celui de cette année 2017 aura été un peu spécial puisqu'un hommage particulier a été rendu à l'abbé Saunière pour le centenaire de sa mort.
Voyez à ce sujet un article paru dans un grand quotidien local.

Venons en au sujet de cet article.
Au sein du Forum de la Gazette de Rennes-le-Château, un dénommé Hercule a dévoilé en commentaire, une information que j'ai trouvée absolument formidable.
Bien que nous n'ayons pas la même interprétation des choses, c'est avec sa permission que je vous en livre la teneur.

L'abbé Saunière a commandé douze cèdres bleus dont les fruits peuvent effectivement faire penser à des pommes... bleues.
Or il n'en a planté que dix dans son domaine... Il a planté les deux arbres restants au sommet du Mont Cardou.

Nous avons assez répété au sein de notre livre "L'Arc de Roseline" que tout dans cette affaire, est une question de méridiens.
Tout naturellement j'ai relevé la longitude des deux cèdres bleus du Mont Cardou et là... SURPRISE !
La cascade, ce point hautement stratégique révélé par le Tarot, et les deux cèdres sont situés sur la même longitude = 2° 19' 36,2" (à un dixième de degré de précision).

"Au méridien des pommes bleues" peut effectivement se coder en "à midi pommes bleues". Ce n'est pas inconcevable !

Du coup on pourrait lire la totalité du message comme suit :

"BERGERE PAS DE TENTATIONS QUE POUSSIN TENIERS GARDENT LA CLEF"
Voilà qui fait allusion aux trois tableaux exposés au Louvre et dont l'abbé Saunière aurait ramené une copie et qui peuvent permettre de mieux comprendre l'énigme.

"PAX DCLXXXI PAR LA CROIX ET CE CHEVAL DE DIEU"
PAX doit se lire ARC car les trois lettres PAX doivent être lues comme des lettres grecques tout comme sur la dalle "ET IN ARCADIA EGO" (avec celle du milieu en haut, qu'il faut donc lire en premier).
DCLXXXI se lit 681, nul mystère pour ça !
Remarquons que la croix du calvaire placée devant l'église de RLC est à 681 décamètres du Point X de notre étude.
Le Point X est aussi sur l'ARC de méridien déterminé par les chevaliers de Dieu (les Templiers et les Hospitaliers) passant par le clocher de l'église de Serres.
Ici monsieur l'abbé procède par évocation, comme depuis le début de sa phrase du reste, puisque, effectivement, un cheval n'est pas un chevalier... Cela n'aura pas échap
+----------------pé à votre esprit critique.
-Le décamètre est aussi l'unité de mesure que nous avons retenue pour résoudre l'énigme dans notre livre-.

"J’ACHEVE CE DAEMON DE GARDIEN" 
DAEMON est l'anagramme de "nomade"...  (presque le même mot à l'envers) et ne signifie pas DÉMON puisqu'il y a un A
Les ruines du poste hospitalier gardant l'entrée de la cache (la cascade) n'abritent plus aucun gardien depuis fort longtemps !
"J'achève" signifie ici que l'on termine le voyage en passant par ces ruines...

"A MIDI POMMES BLEUES"
... Jusqu'à couper la ligne méridienne en provenance des deux cèdres bleus plantés par l'abbé au Mont Cardou, là où se trouve la cache tant codée et tant cherchée, à savoir la cascade.

Notez qu'à chaque étape l'abbé nous donne deux lignes (ou deux indications) de façon à ce que nous puissions ne trouver qu'un seul point au croisement de ces deux lignes (ou de ces deux indications).
- Le premier point en provenance de la croix du calvaire de devant son église et un arc de méridien repéré par les Templiers et les Hospitaliers  passant par le clocher de l'église de Serres (Serres étant bien indiqué par ailleurs dans son jardin).
- Le deuxième point est l'entrée de l'ancien poste hospitalier avancé.
Ici nous avons le terme "gardien" et le terme "nomade" à peine voilé, deux qualificatifs qui vont comme un gant à cet endroit déserté, autrefois très probablement chargé de veiller à la sécurité des lieux.
- Le troisième point est la cascade en elle-même puisqu'elle se trouve au croisement à angle droit de l'axe "Premier point - deuxième point" situé sur une même latitude et d'une ligne méridienne repérée par les deux cèdres bleus du Cardou.

Notez enfin que le Tarot code également la cascade à partir de ces mêmes latitude et longitude (pas besoin de pommes bleues en l'occurrence puisque il nous fait comprendre que la Blanque coule à cet endroit en suivant une trajectoire exacte parallèle à un méridien. Ce qui est exact puisque à l'endroit où se déverse les eaux de la cascade, le coude formé par le lit de la Blanque coule en direction Sud-Nord sur quelques mètres à peine !)

Une question se pose encore à laquelle il est facile de donner une réponse.
A quoi bon décorer une église avec des pommes bleues qui apparaissent tous les 17 janvier ? (quand il y a du soleil)
La réponse est effectivement très simple, elle est double.
L'église de Rennes-le-Château est le point de départ du chemin, tel qu'indiqué dans cette phrase. (la croix qui se trouve dans le jardin à côté de l'église pour être précis.)
Le 17 janvier est le jour de sainte Roseline. Or nous savons qu'un méridien célèbre se nomme la Rose Ligne en souvenir précisément de la sainte. Donc la date du 17 janvier = un méridien de façon générale !
Et de fait cette histoire, comme nous l'avons maintes fois démontré, est une affaire de méridiens.

Un grand merci à monsieur l'abbé Saunière pour toutes ces informations si bien codées et de façon si juste !


Jacques Lefranc