humour

http://sites.google.com/site/legrosmensongedelabible

Humour et religion

...Donc Dieu existe

quelques extraits:

47. ARGUMENT PAR LA RECHERCHE
(1) Dieu est partout.
(2) Nous n'avons pas été partout pour prouver qu'il n'y était pas.
(3) Donc Dieu existe.

82. ARGUMENT PAR LES CERCLES CARRES
(1) Un cercle carré n'existe pas.
(2) Dieu n'est pas un cercle carré.
(3) Donc Dieu existe.

161. ARGUMENT PAR LA PRIERE (I)
(1) Quand je prie et que ça se réalise, Dieu l'a fait se réaliser.
(2) Quand je prie et que ça ne se réalise pas, Dieu a un meilleur plan.
(3) Donc Dieu existe.

186. ARGUMENT PAR LA PRIERE (II)
(1) Je voulais une journée de soleil, donc j'ai prié Dieu pour qu'il ne pleuve pas.
(2) Nous avons eu trois orages.
(3) Il est clair que Dieu m'a puni pour mes désirs égoïstes.
(4) Donc Dieu existe.

236. ARGUMENT PAR LA BIBLE (II)
(1) La Bible dit que la Bible est vraie.
(2) Donc la Bible est vraie.
(3) La Bible dit que Dieu existe.
(4) Donc Dieu existe.

279. ARGUMENT PAR L'INCAPACITÉ PERSONNELLE
(1) La Bible dit que Jésus a transformé l'eau en vin.
(2) Vous pouvez transformer l'eau en vin?
(3) Non? Eh voilà!
(4) Donc Dieu existe.

296. ARGUMENT PAR LES LEGOS
(1) Prenez des Legos et faites plusieurs "créations."
(2) Démontez vos créations et mettez les briques dans un sac en plastique.
(3) Agitez le sac et videz-le sur le sol.
(4) Recommencez tant que vous voulez.
(5) Les Legos ne se ré-assembleront jamais pour former les créations originales.
(6) Donc Dieu existe.

306. ARGUMENT PAR L'AUTORITÉ PONTIFICALE
(1) Le Pape croit en Dieu.
(2) Le Pape est infaillible.
(3) Je suis catholique, et j'aime bien le Pape.
(4) Donc Dieu existe.

309. ARGUMENT PAR L'INCOHÉRENCE (ARGUMENT DE POLKINGHORNE A UN MILLION DE DOLLARS)
(1) Si la Bible avait été inventée par des menteurs, alors elle serait parfaite et sans faille ni incohérences apparentes, pour faire croire que c'est la parole de Dieu.
(2) Mais la Bible EST incohérente, erronée, et parfaitement ridicule en de nombreux endroits.
(3) Donc la Bible n'est PAS la création de menteurs.
(4) Elle doit être la parole de Dieu. Amen.
(5) Donc Dieu existe.

EXERCICE: remplacer le mot "Dieu" dans les paragraphes ci-dessus par un des mots suivants au choix: "Père Noël, elfe, farfadet, lutin, korrigan, fée Clochette"

- Un curé soupçonne son bedeau de boire son vin de messe. Il décide d'entendre le bedeau en confession. Les deux s'installent, le curé dit au bedeau : "Alors, qui est-ce qui boit le vin de messe du curé ?" le bedeau répond: "Pardon ? D'ici je n'entends rien !" Le curé répète en criant plus fort mais le bedeau n'entend toujours rien, alors le curé propose au bedeau d'échanger leurs places: aussitôt dit, aussitôt fait, le bedeau se penche alors vers le curé et demande : "Qui est-ce qui couche avec la femme du bedeau ?". Le curé : "Oui, c'est curieux, effectivement d'ici on n'entend rien."

- Michel au catéchisme : Le curé "Alors mon petit Michel, quand est-ce que ton père parle-t-il le plus du Bon Dieu ?" Le petit Michel après réflexion : "Quand il répare sa moto"

- Un ange tient un petit nuage au bout d'une laisse. Il rencontre un collègue : "Salut Gabriel, mais qu'est-ce que tu fabriques avec ton nuage au bout d'une laisse? Je l'emmène faire pluie-pluie !

- Un autobus rempli de paraplégiques part en pèlerinage à Lourde, sur une petite route nationale: les passagers entonnent : "Plus vite chauffeur! plus vite". Le chauffeur pousse le bus à 90. Les passagers reprennent "Plus vite chauffeur, plus vite". Le chauffeur ne se dégonfle pas et monte jusqu'à 120. Un virage un peu plus raide et Crac! Le bus se couche et se prend un arbre. Alors, les paraplégiques chantent tous en cœur : 'Il est des nôoootres..."

- Deux bonnes sœurs font du stop au bord de la route. Au bout d'un moment, une magnifique voiture de sport s'arrête avec, au volant, une femme très bien habillée avec des bijoux. Les bonnes sœurs montent et disent: "Et bien, on peut dire que vous avez un joli manteau!". La femme répond "Oh, ce n'est vraiment rien du tout, un ami à moi, je lui ai fait un bisou et il m'a offert ce manteau". "Et la voiture, ça doit coûter une fortune, une voiture comme ça". "Oh, ce n'est rien, mon ami qui est riche, toujours le même, j'ai passé une heure avec lui et il m'a acheté la voiture". " Et la bague que vous avec au doigt avec cet énorme diamant, ça doit être très très cher !". "Oh encore mon ami, j'ai passé une nuit avec lui et il m'a donné cette bague" Alors les deux sœurs se regardent et font: "Et bien, on peut dire qu'il nous a bien eu, le curé, avec son porte-clefs !"

- Un voyageur marche dans le désert, il fait très chaud, il n'a plus d'eau, il meurt de soif. D'un coup Pschhhhh. Le Dieu du désert apparaît et lui fait : "Tu as de la chance de me rencontrer moi, le Dieu du désert : Fais trois vœux et ils seront exaucés" "D'abord je veux de l'eau, toute ma vie je veux de l'eau à volonté" "Ensuite de l'or, je veux vivre dans l'or et le luxe". " Enfin, je veux voir des culs de nana, des culs par dizaines" Pschhhhhh le type est transformé en bidet dans un hôtel de luxe parisien.

 - Jésus est sur la croix. Il appelle son voisin de gauche : "Psitt, hep, Oui Jésus ? tu ne veux pas venir près de moi ? Mais Jésus je suis crucifié, je ne peux pas bouger ! Bon tant pis". Jésus appelle le voisin de droite : "Hou hou, Oui, on m'appelle ? Viens près de moi. Mais je suis crucifié comme toi : Ce n'est pas possible! Bon, tant pis fait Jésus, vous ne serez pas sur la photo".

- Deux femmes discutent dans l'église du village avant de passer à confesse: "Alors, il est comment le nouveau curé ? M'en parle pas, l'autre fois, je lui ai dit que j'avais couché une seule fois avec le cordonnier et ben il m'a demandé de dire 2 Paters et de faire 2 fois le tour du village. Et bien ça alors, tu fais bien de me prévenir, je cours chercher ma Mobylette."

- Un type rentre chez lui plus tôt que prévu, il trouve sa femme au lit avec un autre homme, une rage folle le prend, il prend l'armoire de la chambre, la jette par la fenêtre de colère puis étrangle l'amant. A ce moment là, tous ses efforts déclenchent un infarctus et il se retrouve chez St Pierre avec l'amant et un autre type. St Pierre est en train de juger et il interroge : que vous est-il arrivé: "Moi, j'étais au lit avec ma maîtresse et d'un coup un type est rentré, il est devenu à moitié fou et m'a étranglé" OK, et vous? "Moi je suis rentré chez moi, en voyant ma femme au lit avec un autre homme, de colère, j'ai jeté l'armoire par la fenêtre, j'ai étranglé le type et j'ai été terrassé par une attaque cardiaque" OK. Et Saint-Pierre interroge le dernier: "Et vous qu'est-ce que vous faites là?". "Et bien je ne comprends pas ce qui m'est arrivé, j'étais dans une armoire...."

- Un jeune Corse écrit au petit Jésus : Cher petit Jésus, en cadeau, pour Noël, je voudrai : un pistolet d'assaut avec des cartouches, un fusil avec deux chargeurs..., puis le Corse réfléchit un moment, relit la lettre, la déchire, fonce dans la chambre de sa mère, récupère la statue de la Sainte-Vierge et l'emballe très soigneusement dans une boîte et ferme la boîte à clef. Il cache la boîte au grenier, redescend dans sa chambre, reprend la plume et commence une nouvelle lettre : Jésus, si tu veux revoir ta maman...

- Tu es un pote, tu iras au ciel, sais-tu pourquoi ? Parce que tous les potes iront.

- Le grand congrès charismatique des Témoins de Jéhovah. 80 000 personnes dans le stade, toutes venues passer deux jours à louer la gloire du Seigneur. Après la journée des prières le samedi, nous voici rendus le dimanche à la journée des miracles. Le grand prêtre se tourne vers la foule et l'invite à prier pour les personnes lésées physiquement ou mentalement. Il annonce solennellement: "Y a-t-il dans cette salle quelqu'un qui veut qu'on prie pour lui ?" Légers murmures dans l'assistance. Soudain, quelqu'un se lève et s'approche de la vaste scène. Malgré ses béquilles il réussit à grimper l'escalier jusque sur la scène. Le grand prêtre lui demande: "Quel est ton nom ?" "Denis" "Et quel est ton problème, Denis ?" "J'ai eu un accident il y a plusieurs années et je ne peux me déplacer qu'avec des béquilles." "Très bien, Denis, va derrière ce paravent. Nous allons tous prier pour toi." Pendant que Denis marche vers le paravent, le grand prêtre redemande: "Y a-t-il une autre personne qui veut qu'on prie pour elle ?" Une personne se lève et se dirige vers la scène. "Quel est ton nom ?" demande le prêtre. (voix bégayante): "Mon-mon nom c'est-C'est Jou-Jou seffe" "Bonjour Joseph, quel est ton problème ?" "J'ai-j'ai un gggra-grave pro-problèmme d'élocu-cucu-cution." "Bien Joseph, va derrière ce paravent; nous allons tous prier pour guérir ton problème d'élocution. Pendant que Joseph marche vers le paravent, le grand prêtre redemande: "Y a-t-il une autre personne qui veut qu'on prie pour elle ?" Aucune autre personne ne se lève. Le grand prêtre commence alors ses prières appuyé par les 80 000 personnes présentes. Alleluia ! Alleluia ! Alleluia ! Au bout d'une demi-heure, la foule est en transe. Le prêtre se tourne vers le paravent et crie : DENIS, JETTE TES BEQUILLES PAR-DESSUS LE PARAVENT ! Une paire de béquilles jaillit du paravent et tombe sur la scène. La foule frémit : MIRACLE ! MIRACLE ! 35 femmes s'évanouissent ! 46 000 personnes tombent à genoux ! Le prêtre crie encore : JOSEPH ! DIS-NOUS QUELQUE CHOSE !" "DEU-DEU-NI-NI S'E-S'EST CACA-CASSEZ LA GUEULE !

- C'est Mustapha, un bon musulman pratiquant qui vient de mourir dans un accident de voiture. Il monte directement au ciel, et là ça commence à se corser car c'est Saint Pierre qui l'accueille. - Bonjour Mustapha. Je suis Saint Pierre et je suis très heureux de t'accueillir au Paradis. - Bonjour Saint Pierre. Très heureux moi aussi, mais je suis musulman tu vois, et j'aimerais rencontrer Mahomet. Alors St Pierre lui répond : - Mais pas de problème. Tu n'as qu'a prendre cet ascenseur derrière toi et monter à l'étage supérieur. Tu seras reçu par Moïse. Alors Mustapha rencontre Moïse ! - Bonjour Moïse. Enchanté de faire ta connaissance. C'est vraiment un grand honneur pour moi, mais comme je l'ai  déjà dit à St Pierre, j'aimerai rencontrer Mahomet parce que, tu vois, je suis musulman. - Mais pas de problème Mustapha. Tu n'as qu'a emprunter le même ascenseur que tu as pris pour venir ici et à  l'étage supérieur, tu pourras rencontrer Mahomet. A l'étage du dessus; Mustapha ne voit rien du tout. Il baigne dans une douce lumière et est accueilli par une voix qui lui dit : - Coucou, Mustapha, je suis ici. C'est moi Dieu. Tu désirais me voir m'a-t-on dit ? Mustapha est très ému : - Dieu... Oh là là quel honneur. Écoutez, je suis désolé et je ne voudrais pas vous être désagréable ni vous manquer de respect, mais j'aimerai vraiment rencontrer Mahomet... - Ohh... Je vois. Il n'y a aucun problème, tu vas bientôt rencontrer Mahomet. Installe-toi dans ce fauteuil Mustapha. Peut-être prendras-tu un thé en attendant ? - Heu... Oui merci Dieu... Alors Dieu se retourne et crie en direction de la cuisine : "HE MAHOMET !! UN CAFÉ ET UN THE !!!"

- Pourquoi Adam a-t-il toujours été l'homme le plus heureux de la terre ? "Parce qu'il n'a jamais eu de belle-mère!"

Ce matin, on a frappé à ma porte. Quand je l'ai ouverte, j'ai vu devant moi un couple bien habillé. L'homme parla le premier.
Jean: "Bonjour! Je suis Jean, et voici Marie."
Marie: "Bonjour! Nous sommes venus vous inviter à embrasser les fesses de Marcel avec nous." 
Moi: "Excusez-moi?! De quoi parlez-vous? Qui est Marcel, et pourquoi devrais-je Lui embrasser les fesses?" 
Jean: "Si vous embrassez les fesses de Marcel, Il vous donnera un million d'Euros; et si vous ne le faites pas, Il vous cassera la gueule." 
Moi: "De quoi? Est-ce que c'est une espèce de racket maffieux?"
Jean: "Marcel est un milliardaire philanthrope. Marcel a construit cette ville. Marcel possède cette ville. Il peut faire tout ce qu'Il veut, et ce qu'Il veut, c'est vous donner un million d'euros. Mais Il ne peut pas le faire avant que vous ne Lui ayez embrassé les fesses."
Moi: "Ca ne fait aucun sens. Pourquoi..." 
Marie: "Qui êtes-vous pour mettre en doute le don de Marcel? Vous ne voulez pas d'un million d'euros? Est-ce que ça ne vaut pas un petit bisou sur les fesses?" 
Moi: "Ben, peut-être, si c'est honnête, mais..."
Jean: "Eh bien, venez embrasser les fesses de Marcel avec nous." 
Moi: "Vous les embrassez souvent, les fesses de Marcel?"
Marie: "Oh oui, tout le temps..." 
Moi: "Et est-ce qu'Il vous a donné un million d'euros?" 
Jean: "En fait, non. On ne peut pas recevoir l'argent à moins de quitter la ville." 
Moi: "Alors, pourquoi ne quittez-vous pas la ville?"
Marie: "On ne peut pas partir sans que Marcel vous y autorise. Sinon vous ne recevez pas l'argent, et Il vous casse la gueule." 
Moi: "Connaissez-vous quelqu'un qui a embrassé les fesses de Marcel, quitté la ville, et reçu le million d'euros?"
Jean: "Ma mère a embrassé les fesses de Marcel pendant des années. Elle a quitté la ville l'année dernière, et je suis sûr qu'elle a reçu l'argent." 
Moi: "Vous ne lui avez pas parlé depuis?"
Jean: "Bien sûr que non, Marcel ne l'autorise pas."
Moi: "Alors, qu'est-ce qui vous fait croire qu'Il va vraiment vous donner l'argent, si vous n'avez jamais parlé à aucune personne qui ait reçu l'argent?" 
Marie: "Eh bien, il en donne un petit peu avant qu'on quitte la ville. Vous allez peut-être recevoir une augmentation, ou vous gagnerez une petite somme à la loterie. Ou alors, vous trouverez un billet de 20 euros dans la rue." 
Moi: "Mais qu'est-ce que Marcel a à voir là-dedans?"
Jean: "Marcel connaît 'certaines personnes'." 
Moi: "Je suis désolé, mais ça sent l'arnaque bizarre." 
Jean: "Mais il s'agit d'un million d'euros, allez-vous vraiment prendre ce risque? Et rappelez-vous, si vous n'embrassez pas les fesses de Marcel, Il va vous casser la gueule." 
Moi: "Peut-être pourrais-je voir Marcel, Lui parler, et entendre de Sa bouche tous les détails..." 
Marie: "Personne ne voit Marcel, personne ne parle à Marcel." 
Moi: "Alors, comment Lui embrassez-vous les fesses?" 
Jean: "Parfois on Lui souffle un baiser, et on pense à Son cul. Parfois on embrasse les fesses de Karl, et il fait passer." 
Moi: "Qui est Karl?"
Marie: "Un de nos amis. C'est celui qui nous a tout révélé sur Marcel et sur Ses fesses. Et tout ce que nous avons dû faire en échange, c'est de l'inviter plusieurs fois au restaurant."
Moi: "Et vous l'avez cru sur parole quand il vous a dit que Marcel existait, que Marcel voulait que vous Lui embrassiez les fesses, et que Marcel vous récompenserait?" 
Jean: "Oh non! Karl a reçu une lettre de Marcel il y a des années, et cette lettre expliquait tout. Voilà une photocopie, jugez par vous-même." 
=== Mémo de Karl:
1. Embrassez les fesses de Marcel et Il vous donnera un million d'euros quand vous quitterez la ville. 
2. Buvez de l'alcool avec modération. 
3. Cassez la gueule des gens qui ne sont pas comme vous. 
4. Mangez équilibré. 
5. Marcel a dicté cette liste Lui-même.
6. La Lune est faite de fromage blanc. 
7. Tout ce que dit Marcel est vrai. 
8. Lavez vos mains après être allé aux toilettes. 
9. Ne buvez pas d'alcool. 
10. Mangez vos saucisses dans un morceau de pain, sans condiment. 
11. Embrassez les fesses de Marcel sinon Il vous cassera la gueule. ===
Moi: "On dirait que c'est écrit sur le papier à lettres de Karl." 
Marie: "Marcel n'avait pas de papier." 
Moi: "J'ai comme l'impression que si on vérifiait, on verrait que c'est l'écriture de Karl." 
Jean: "Bien sûr, Marcel l'a dictée." 
Moi: "Mais je croyais que vous aviez dit que personne ne pouvait voir Marcel?" 
Marie: "Maintenant, non. Mais il y a des années, il Lui arrivait de parler à certaines personnes." 
Moi: "Je croyais que vous aviez dit qu'Il était philanthrope. Quelle sorte de philanthrope casse la gueule des gens juste parce qu'ils sont différents?" 
Marie: "C'est ce que veut Marcel, et Marcel a toujours raison." 
Moi: "Et qu'est-ce qui vous fait dire ça?" 
Marie: "Le point 7 dit : 'Tout ce que dit Marcel est vrai.' Moi, ça me suffit!" 
Moi: "Peut-être que votre ami Karl a tout inventé." 
Jean: "Impossible! Le point 5 dit 'Marcel a dicté cette liste Lui-même.' En plus, le point 2 dit 'Buvez de l'alcool avec modération', le point 4 dit 'Mangez équilibré' et le point 8 dit 'Lavez vos mains après être allé aux toilettes'. Chacun sait que ces choses sont vraies, donc le reste DOIT être vrai aussi." 
Moi: "Mais le point 9 dit 'Ne buvez pas d'alcool' ce qui ne colle pas vraiment avec le point 2. Et le point 6 dit 'La Lune est faite de fromage blanc', ce qui est complètement faux." 
Jean: "Il n'y a aucune contradiction entre 9 et 2, 9 clarifie simplement 2. Et pour parler de 6, vous n'êtes jamais allé sur la Lune, donc vous ne pouvez pas en être sûr." 
Moi: "Les scientifiques ont établi avec certitude que la Lune est faite de pierre..." 
Marie: "Mais ils ne savent pas si cette pierre venait de la Terre ou de l'espace, donc cela pourrait tout aussi bien être du fromage blanc." 
Moi: "Je ne suis pas vraiment un expert, mais je pense que la théorie suivant laquelle la Lune aurait été 'capturée' par la Terre a été réfutée. De toute façon, même si on ne sait pas d'où vient cette pierre, cela ne veut pas dire que c'est du fromage." 
Jean: "Ha! Vous venez d'admettre que les scientifiques font des erreurs, mais nous savons que Marcel a toujours raison!" 
Moi: "Ah bon?" Jean: "Bien sûr que nous le savons, puisque le point 7 le dit." 
Moi: "Vous êtes en train de dire que Marcel a toujours raison parce que la liste le dit, la liste a raison parce que Marcel l'a dictée, et que nous savons que Marcel l'a dictée parce que la liste le dit. C'est de la logique circulaire, ce n'est pas différent de "Marcel a raison parce qu'Il dit qu'Il a raison." 
Jean: "Voilà! Vous avez compris! C'est si enrichissant de voir quelqu'un accepter la logique de Marcel." 
Moi: "Mais... oh, rien. Qu'est-ce que c'est que cette histoire de saucisses?" 
Marie: Elle rougit. 
Jean: "Des saucisses, dans un morceau de pain, rien de plus. C'est la loi de Marcel. Toute autre chose est mauvaise." Moi: "Et si je n'ai pas de pain?" Jean: "Pas de pain, pas de saucisse. Une saucisse sans pain, c'est mal." 
Moi: "Pas de ketchup? Pas de moutarde?" 
Marie: Elle apparaît complètement choquée. 
Jean: Il crie. "Il n'y a aucun besoin de tenir un pareil langage! Aucune sorte de condiments, sinon c'est mal!" 
Moi: "Donc, une grosse pile de choucroute avec des saucisses coupées en morceaux et mélangées dedans, pas question?" 
Marie: Elle se plante les doigts des les oreilles. "Je n'entends rien. La la la, la la, la la la." 
Jean: "C'est répugnant. Il n'y a que des vicieux maléfiques pour manger ça..." 
Moi: "C'est bon! J'en mange tout le temps." 
Marie: Elle s'évanouit. 
Jean: Il rattrape Marie. "Eh bien, si j'avais su que vous étiez un de 'ceux-là' je n'aurais pas perdu mon temps. Quand Marcel vous cassera la gueule, je serai là à compter mon argent en riant. Je vais embrasser les fesses de Marcel pour vous, espèce de choucroutophage coupe-saucisse sans pain!" Sur ce, Jean traîna Marie jusqu'à leur voiture, et démarra à toute vitesse.

http://sites.google.com/site/legrosmensongedelabible

09/10/11

Comments