Acceuil, présentation

 


Le Fabricophone c'est le projet de création d'un orchestre composé d'instruments de musique inédits et surprenants.

Bernard Boudet poursuit depuis quinze ans un travail de recherche sur le son et sur la facture des instruments de musique.

Tout débute par un projet d'accompagnement de contes.

Ses premiers travaux ont produit de lamellophones, qui s'apparentent donc aux xylophones, vibraphones, et balafons africains.

Les premiers exemplaires utilisaient des lattes de sommier de récupération.

Les instruments à cordes sont apparus par la suite, avec, de façon surprenante, des tables de résonance en polystyrène. Le polystyrène, qui fonctionne comme une peau est rigidifié par des armatures de bois. Le chevalet comporte de nombreux points d'appuis de façon à mobiliser une plus grande surface, pour un maximum de vibration.

Les instruments se sont par la suite diversifiés, et on peut maintenant entendre des instruments de la famille des flûtes, des anches, des percussion, et même d'autres instruments, tout à fait insolites, inclassables dans les catégories conventionnelles. C'est le cas par exemple du Florandin qui est soufflé, pour produire des bulles, et chanté en même temps.

Tous ces instruments étonnent souvent le public par leur puissance et leur qualité de son.
L'électronique est volontairement abandonnée, pour préserver le coté vivant des instruments acoustiques.
De la même façon aucune mécanique motorisée n'est utilisée.
Les matériaux de base sont souvent très simples : du contreplaqué, du PVC, du polystyrène, de la colle néoprène, toutes sortes de profilés en bois.
Par exemple les instruments apparentés aux violons, les bombolons, ont une caisse issue d'une boite à bonbons, une table en polystyrène, et les armature de la table sont taillées dans des bois de cagagette.

Le concepteur peut fournir tous les plans et les commentaires, qui permettront de reproduire ces instruments. Cela sur un support DVD.

Certains sont très simples et peuvent être reproduits avec des enfants.

La rencontre de Jean Michel Girard, batteur et animateur de Steel Band, et de Michel Tabarand, qui avait lui aussi élaboré plusieurs objets sonores, a débouché sur la création du Fabricophone.
L'objectif était de créer une musique insolite, qui mette en valeur les associations de timbres des instruments.

Toutes les musiques sont des compositions, qui évoquent quelquefois divers standards de la musique, d'autres fois les sons de la nature.

Les concerts peuvent être accompagnés d'une exposition des instruments ou d'un travail en direction des écoles de musique et des scolaires.

Les jeunes enfants sont toujours très friands de ces présentations, même les petits de la maternelle.
Le présentateur leur propose alors de jouer sur les instruments qui le permettent.


Ce projet créé  2013 est soutenu par la ville de Livron (26), http://www.livron-sur-drome.fr/



Voir aussi pour les instruments "Les Recupercussions"