D'urétéral à urétrovésical

D'urétéral à urétrovésical

voir le dictionnaire de l'Académie de médecine

uretère :

  • elle est urétérale, il est urétéral (= se rapporte à l'uretère), elles sont urétérales, ils sont urétéraux
  • une barre interurétérale, un bourrelet interurétéral
  • une liposclérose périurétérale
  • une jonction pyélo-urétérale (= la zone de continuité de la voie excrétrice urinaire entre la pointe du bassinet et l’uretère qui lui fait suite), il est pyélo-urétéral (= est relatif au pelvis et à l’uretère)
  • un aileron sous-urétéral
  • un reflux vésico-urétéral
  • une urétéralgie (= une douleur dans le trajet de l'uretère)
  • un uretère (= un canal pair, contractile, permettant l’écoulement de l’urine du bassinet vers la vessie)
  • un mégadolicho-uretère (= une forme particulière de méga-uretère qui ajoute l’allongement aux déformations de celui-ci, lui faisant ainsi décrire de nombreuses sinuosités)
  • un méga-uretère (= une déformation particulière, dite "fœtale", du conduit urétéral consécutive à un obstacle congénital sous-jacent, aboutissant à la formation d’un uretère dilaté, tortueux, à parois épaissies, parfois très allongé)
  • le syndrome mégavessie-méga-uretères
  • une urétérectasie (= une dilatation de l'uretère)
  • une urétérectomie (= une ablation de l’uretère, en totalité ou en partie)
  • une héminéphro-urétérectomie (= une ablation simultanée d’un hémirein, correspondant à un pyélon d’une duplicité réno-urétérale, et de l’uretère correspondant)
  • une néphro-urétérectomie (= une ablation simultanée d’un rein et de son uretère)
  • un plexus nerveux urétérique (= la partie du plexus nerveux aortique abdominal qui rejoint l’uretère dont il est satellite), des rameaux urétériques
  • un pli interurétérique (= le bourrelet de la muqueuse vésicale tendu entre les ostiums des uretères)
  • une urétérite (= une lésion inflammatoire et scléreuse de la paroi urétérale, d’origine infectieuse, parasitaire ou systémique, de localisation totale ou segmentaire, aboutissant souvent à la sténose du conduit)
  • une périurétérite (= une évolution inflammatoire et fibreuse du tissu cellulaire périurétéral, correspondant soit à l’extension d’une urétérite, soit à une fibrose rétropéritonéale idiopathique
  • une anastomose urétérocalicielle (= une intervention abouchant l’uretère à un calice rénal)
  • une urétérocèle (= une dilatation pseudokystique du segment intramural de l’uretère, aboutissant à la formation d’une poche intravésicale)
  • une implantation urétérocolique
  • une urétérocystonéostomie (= un abouchement de l’uretère en un point quelconque de la vessie, par anastomose urétérovésicale directe sans dispositif antireflux)
  • un urétérogramme (= une image radiologique de l’uretère obtenue par urographie intraveineuse ou urétéropyélographie rétrograde)
  • une urétérographie (= un examen radiologique de l'uretère), une urétérographie descendante
  • une urétérohydronéphrose (= une dilatation concomitante de l’uretère et des cavités intra-rénales en amont d’un obstacle)
  • une urétérolithiase (= une présence de calculs dans les uretères)
  • une urétérolithotomie (= une incision chirurgicale de la paroi d’un uretère afin d’en extraire un calcul)
  • une urétérolyse (= une libération chirurgicale d’un uretère des adhérences ou compressions tissulaires avoisinantes)
  • une urétéropathie (= toute affection d'un uretère)
  • une urétéroplastie (= une réparation chirurgicale d’un uretère)
  • une colo-urétéroplastie (= un remplacement partiel ou total de l’uretère par un segment colique isolé)
  • une entéro-urétéroplastie (= un remplacement total ou partiel de l’uretère par un segment intestinal isolé et vascularisé)
  • une iléo-urétéroplastie (= un remplacement partiel ou total de l’uretère par un segment iléal isolé)
  • une urétéropyélite ou urétéro-pyélite (= une inflammation de l'uretère et du bassinet)
  • une urétéropyélographie ou urétéro-pyélographie (= une pyélographie effectué au cours d'une cystoscopie), une urétéropyélographie rétrograde
  • une urétéropyélostomie (= un abouchement d’un uretère dans l’autre pyélon d’une duplicité pyélo-urétérale)
  • une urétéroraphie (= une suture des parois de l’uretère)
  • une bifidité urétérorénale (= un dédoublement partiel de la voie excrétrice urinaire haute aboutissant à la formation de deux uretères s’échappant du rein et se réunissant plus bas (fourche urétérale) en un point variable de leur trajet), une duplicité urétérorénale (= un dédoublement complet de la voie excrétrice supérieure aboutissant au drainage des cavités rénales par deux uretères distincts dans la totalité de leur trajet)
  • un reflux vésico-urétérorénal (= un trouble dynamique de la voie excrétrice urinaire supérieure se traduisant par le reflux de l’urine de la vessie vers l’uretère et le rein, en rapport avec un trouble fonctionnel ou organique, congénital ou acquis, de la jonction urétérovésicale)
  • un urétéroscope (= un endoscope rigide ou souple adapté à l’exploration visuelle de la lumière urétérale et permettant dans celle-ci divers actes thérapeutiques)
  • une urétéroscopie (= une technique permettant l’exploration visuelle directe de la lumière urétérale et divers actes thérapeutiques à son niveau)
  • une urétérosigmoïdostomie (= un abouchement de l’uretère dans le côlon sigmoïde)
  • une urétérostomie (= un abouchement de l’uretère ailleurs que dans la vessie ou à la peau)
  • une transurétéro-urétérostomie cutanée (= un mode de dérivation urinaire externe, peu usité, consistant à aboucher un uretère dans son homologue controlatéral, lui-même abouché à la peau)
  • une urétérotomie (= une incision chirurgicale ou endoscopique de la paroi urétérale)
  • une endo-urétérotomie (= une incision par urétéroscopie des rétrécissements urétéraux ou des sténoses d’anastomoses urétérales)
  • une urétéro-urétérostomie (= un abouchement d’un uretère dans l’uretère controlatéral, ou homolatéral d’une duplicité)
  • il est urétéro-utérin (= se rapporte à l'uretère et à l'utérus)
  • une fistule urétérovaginale (= une communication anormale entre la partie terminale de l’uretère et le cul-de-sac vaginal, due à une blessure chirurgicale lors d’une césarienne ou une hystérectomie, donnant une fuite permanente d’urine par le vagin),il est urétéro-vaginal (= se rapporte à l'uretère et au vagin)
  • elle est urétérovésicale ou urétéro-vésicale, il est urétérovésical ou urétéro-vésical (= se rapporte à l'uretère et à la vessie)
  • _ un ouraque (= chez les mammifères, un canal embryonnaire qui persiste chez l'adulte sous la forme d'un cordon fibreux reliant le sommet de la vessie à l'ombilic)

uréthane

  • un uréthane (= un composé chimique)
  • les polyuréthanes (= des polymères des carbamates)

urèthre ou urètre

Le dictionnaire de l'Académie de médecine n'indique que la graphie urèthre, uréthr- (empruntée au bas latin urethra), ce qui évite les confusions graphiques avec uretère, urétér- (j'y ai cependant trouvé un "transurétrale" et un "urètre"), alors que les dictionnaires usuels n'indiquent que urètre, urétr-. Le dictionnaire des sciences animales indique parfois les deux graphies. Le CNRTL renvoie à la graphie sans h. Pour ne rien simplifier, le trait d'union apparait parfois pour uréthro- ou urétro-...

  • elle est uréthrale ou urétrale, il est uréthral ou uréthral (= se rapporte, appartient à l'urètre, qui affecte l'urètre ; sert à l'examen, au traitement d'une atteinte de l'urètre ; en psychanalyse : est associé(e) à la miction, concerne les plaisirs, les fantasmes liés à la miction, en particulier chez l'enfant), elles sont uréthrales ou urétrales, ils sont uréthraux ou urétraux
  • une bifidité uréthrale (= un dédoublement de l’urèthre sur une partie de son trajet), les glandes uréthrales (= l'ensemble des formations glandulaires annexées à l’urèthre)
  • une artère bulbo-uréthrale, une glande bulbo-uréthrale
  • un syndrome conjonctivo-uréthrosynovial
  • un syndrome oculo-uréthro-synovial
  • des glandes para-uréthrales, des conduits para-uréthraux
  • un abcès péri-uréthral (= une évolution suppurative collectée d’une péri-urétérite aigüe microbienne), les glandes périuréthrales de la prostate, un adénome péri-uréthral, un phlegmon périuréthral
  • un muscle recto-uréthral
  • des muscles recto-uréthraux
  • une poche sousuréthrale
  • une adénomectomie prostatique transuréthrale, le syndrome de résection transuréthrale de la prostate
  • une uréthralgie ou urétralgie (= une douleur sur le trajet de l’urèthre périnéal ou pénien, apparaissant parfois comme une névralgie isolée, parfois dans le cadre d’une uréthrite chronique ou d’un syndrome uréthropérinéal)
  • un urèthre ou urètre (= le conduit excréteur de la vessie, livrant passage à l’urine lors de la miction) [L’urèthre masculin est un conduit urogénital, livrant également passage au sperme lors de l’éjaculation.]
  • un méga-urèthre (= une déformation uréthrale congénitale due à une aplasie totale ou partielle des corps érectiles)
  • une uréthrectomie ou urétrectomie (= une exérèse chirurgicale partielle, segmentaire ou totale de l’urèthre)
  • une uréthrite ou urétrite (= une atteinte inflammatoire ou dystrophique de l’urèthre d’évolution aigüe ou chronique)
  • une périuréthrite (= une inflammation aigüe ou chronique des tissus périuréthraux, complication des affections endo-uréthrales, tels rétrécissement, infections itératives, lithiase, corps étranger)
  • une uréthrocèle ou urétrocèle (= une hernie de l’urèthre féminin faisant saillie dans le vagin, et par extension dans les deux sexes, diverticules ou poches sous-uréthrales parfois postinfectieuses)
  • une uréthrocervicoptose (= un trouble de la statique urinaire par déplacement en bas et en arrière de l’urètre et du col de la vessie, provoqué par des efforts de poussée)
  • un syndrome uréthroconjonctivosynovial
  • une fistule uréthrocutanée (= une communication anormale de la lumière uréthrale avec la peau du pénis, du scrotum ou du périnée, habituellement consécutive à une suppuration périuréthrale)
  • un uréthrocystofibroscope (= un endoscope souple destiné à l’exploration du canal uréthral et de la cavité vésicale)
  • un uréthrocystogramme (= une image radiologique de la vessie et de l’urèthre obtenue par urographie intraveineuse ou par opacification rétrograde)
  • une uréthrocystographie
  • une uréthrocystoscopie (= un examen endoscopique couplant l’étude de la lumière du canal uréthral à celle de la cavité vésicale)
  • un uréthrocytogramme (= une étude cytohormonale des cellules de l’urètre antérieur de la femme)
  • un uréthrogramme (= une image radiologique de l’urèthre obtenue par le cliché permictionnel de l’urographie intraveineuse ou par opacification rétrograde)
  • une uréthrographie ou urétrographie (= un examen radiographique de l’urèthre dont la lumière est opacifiée par un produit de contraste iodé hydrosoluble)
  • une uréthromanométrie (= un examen urodynamique enregistrant la pression intra-uréthrale du col vésical au méat uréthral)
  • elle est uréthro-périnéale ou urétro-périnéale, il est uréthro-périnéal ou urétro-périnéal (= se rapporte à l'urètre et au périnée), elles sont uréthro-périnéales ou urétro-périnéales, ils sont uréthro-périnéaux ou urétro-périnéaux
  • une uréthroplastie ou urétroplastie (= une intervention chirurgicale visant à réparer ou reconstituer l’urèthre)
  • une uréthroraphie (= une suture chirurgicale des parois de l’urèthre)
  • une fistule uréthrorectale
  • une uréthrorragie ou urétrorragie (= un écoulement liquide par l’urèthre en dehors de la miction)
  • une uréthrorrhée (= un écoulement liquide non sanguin par l’urèthre en dehors de la miction)
  • un uréthroscope ou urétroscope (= un endoscope rigide destiné à l’exploration du canal uréthral)
  • une uréthroscopie ou urétroscopie (= un examen visuel de la lumière du canal uréthral à l’aide d’un endoscope)
  • elle ou il est uréthroscopique ou urétroscopique (= se rapporte à l'urétroscopie ; appartient à un urétroscope)
  • une fistule uréthroscrotale
  • une uréthroskénite (= une infection de l’urèthre et des glandes de Skene)
  • une uréthrosténie ou urétrosténie (= un rétrécissement de l’urèthre dû au gonocoque ou à un traumatisme)
  • une uréthrostomie ou urétrostomie (= une création chirurgicale d'une ouverture artificielle de l'urètre au niveau de la peau)
  • un uréthrotome ou urétrotome (= un instrument permettant de réaliser une uréthrotomie interne)
  • une uréthrotomie ou urétrotomie (= une incision longitudinale de la paroi de l’urèthre pratiquée pour traiter un rétrécissement, ou au cours de toute intervention uréthrale à visée d’exérèse ou restauratrice)
  • elle est uréthrovaginale ou urétrovaginale, il est uréthrovaginal ou urétrovaginal (= se rapporte à l'urètre et au vagin), elles sont uréthrovaginales ou urétrovaginales, ils sont uréthrovaginaux ou urétrovaginaux
  • elle est uréthrovésicale ou urétrovésicale, il est uréthrovésical ou urétrovésical (= se rapporte à l'urètre et à la vessie), elles sont uréthrovésicales ou urétrovésicales, ils sont uréthrovésicaux ou urétro-vésicaux

URF