Dictho SY

SY
SYB
  • un(e) Sybarite (= un(e) habitant(e) de Sybaris, une ville de la Grande Grèce renommée pour la mollesse de ses mœurs)
  • un(e) sybarite (= une personne qui aime le luxe, le raffinement en matière de plaisir, qui recherche le confort dans la vie comme dans la pensée ou qui y est habitué)
  • un esprit sybarite, un philosophe sybarite
  • elle ou il est sybaritique (= est digne d'un habitant de Sybaris ; a pour but la recherche d'un plaisir raffiné)
  • les fables sybaritiques (= des fables empruntées à la ville de Sybaris)
  • sybaritiquement (= à la manière des sybarites)
  • un sybaritisme (= une recherche de la jouissance ; un gout pour les plaisirs délicats, raffinés ou luxueux)
sy-, syl-, sym-, syn-  signifient « ensemble, en même temps, avec » :
syn- est en concurrence avec co- pour exprimer la notion « avec un autre, avec d'autres, (mis) ensemble ».

SYC
  • un sycéphale (= qui a deux têtes confondues)
  • une sycéphalie ou synencéphalie (= l'état d'un sycéphale)
  • un (être vivant) sycéphalien (= qui est atteint de synencéphalie)
  • elle ou il est sycéphalique (= appartient à la sycéphalie)
  • A. un sycomore (= un figuier au bois léger et imputrescible ; son bois)
  • B. un (érable) sycomore ou faux platane (= un érable ; son bois)
  • des sycons (= des éponges calcaires marines), un sycon
  • un sycophante (= dans la Grèce antique, à Athènes : un dénonciateur professionnel qui assignait en justice des citoyens riches afin d'obtenir une part de leurs biens s'ils étaient condamnés ; un calomniateur, un délateur ; un personnage hypocrite, fourbe)
  • une sycophanterie (= une hypocrisie)
  • un(e) sycosis ou sycose (= une folliculite staphylococcique suppurée et profonde de la barbe et de la moustache ; un furoncle des crins, des inflammations multiples assemblées : de petits abcès très douloureux)  voir : figue
SYD
  1. une sydonie (= une tête ou un mannequin de carton ou de bois sur laquelle ou lequel la modiste ou la couturière essayent les chapeaux et les robes)
  2. Sidonie (= un prénom)
SYE
  • Syène (= une ancienne ville d'Égypte)
  • une syénite (= une roche éruptive de texture grenue, constituée essentiellement de feldspath, accompagné de hornblende et de mica, mais ne contenant pas de quartz)
SYLL
  • un syllabaire (= un livre d'apprentissage de la lecture à partir du découpage des mots en syllabes ; l'ensemble des signes graphiques d'un système d'écriture syllabique)
  • une écriture syllabaire (= une écriture syllabique)
  • une syllabation (= un découpage en syllabes de la chaine parlée)
  • une syllabe (= une voyelle ou un groupe de lettres qui se prononcent d'une seule émission de voix ; une unité phonétique fondamentale intermédiaire entre le phonème et le mot ; l'unité prosodique du vers français ; un très petit élément de langage, un mot, une parole)
  • syllaber (= assembler les lettres par syllabes ; prononcer, lire, syllabe par syllabe) [je syllabe, tu syllabes, ils syllabent ; ils syllabèrent ; Il voulait que nous syllabassions.]
  • syllabifier (= composer avec des syllabes)
  • elle ou il est syllabique (= est relative ou relatif aux syllabes ; représente une syllabe)
  • une écriture syllabique (= une écriture où chaque caractère correspond à une syllabe)
  • une syllabisation (= une syllabation)
  • syllabiser (= lire, prononcer syllabe par syllabe) [Il voulait que nous syllabisassions.]
  • un syllabisme (= un système d'écriture syllabique ; un système de versification fondé sur le vers syllabique)
  • _ un décasyllabe (= un vers de dix syllabes), il est décasyllabe, il est décasyllabique
  • _ un dissyllabe, il est dissyllabique ou dissyllabe (= a deux syllabes)
  • _ un dodécasyllabe (= un vers de douze syllabes, un alexandrin), il est dodécasyllabe
  • _ un (vers) hendécasyllabe (= de onze syllabes)
  • _ un (vers) heptasyllabe (= de sept syllabes)
  • _ un groupe de phonèmes hétérosyllabique (= dont les éléments appartiennent à deux syllabes distinctes)
  • _ un (mot ou vers) hexasyllabe (= de six syllabes)
  • _ un hiragana (= une écriture syllabique japonaise)
  • _ un (adjectif ou substantif) imparisyllabe ou imparisyllabique (= pour des mots latins : qui comporte aux cas obliques du singulier une syllabe de plus qu'au nominatif)
  • _ il est isosyllabique (= présente le même nombre de syllabes)
  • _ une écriture logosyllabique (= dans laquelle un signe vaut une ou plusieurs syllabes de la langue)
  • _ un (mot) monosyllabe (= qui est constitué d'une seule syllabe), parler, ne répondre que par monosyllabes (= limiter sa participation à de brèves réponses)
  • il est monosyllabique (= est monosyllabe, est constitué d'une syllabe ; est exclusivement constitué par des monosyllabes ; parle par monosyllabes), une langue monosyllabique (= constituée essentiellement de morphèmes lexicaux et grammaticaux monosyllabes)
  • un monosyllabisme (= le caractère des langues monosyllabiques)
  • _ il est octosyllabe ou octosyllabique (= a huit syllabes ou huit pieds)
  • un octosyllabe (= un vers de huit syllabes ou de huit pieds)
  • il est octosyllabique (= se rapporte à l'octosyllabe)
  • _ il est parisyllabe ou parisyllabique (= présente au nominatif et au génitif singulier le même nombre de syllabes), un parasyllabe
  • une déclinaison, une flexion parisyllabique (= qui se caractérise par un nombre invariable de syllabes aux différents cas du singulier)
  • _ un polysyllabe, il est polysyllabe ou polysyllabique
  • _ un quadrisyllabe (ou un tétrasyllabe), il est quadrisyllabique
  • _ un tétrasyllabe, il est tétrasyllabe ou tétrasyllabique
  • _ un trisyllabe, il est trisyllabe ou trisyllabique
  • un syllabus (= un recueil des questions tranchées par le pouvoir ecclésiastique), le Syllabus (= le document publié en 1864 par le pape Pie IX, condamnant ce qui est désigné comme les « principales erreurs de notre temps »)
  • une syllectomanie (= une manie de rassembler des documents)
  • une syllepse (= un accord effectué non selon les règles de la grammaire, mais d'après le sens ; une figure rhétorique, un trope consistant à employer un mot à la fois au sens propre et au sens figuré)
  • elle ou il est sylleptique (= appartient à la syllepse ; relève de la syllepse)
  • une syllexie (= une collection de mots ayant rapport à la même idée)
  • des syllis (= des vers annélides polychètes palpates de la famille des syllidés)
  • syllogiser (= raisonner)
  • un syllogisme (= un raisonnement déductif rigoureux se fondant sur les rapports d'inclusion et d'exclusion des propositions sans qu'aucune proposition étrangère soit sous-entendue ; un raisonnement déductif formé de trois propositions, deux prémisses, la majeure et la mineure, et une conclusion, tel que la conclusion est déduite du rapprochement de la majeure et de la mineure ; une déduction, un raisonnement formel fonctionnant sur lui-même et sans lien avec le réel)
  • elle ou il est syllogistique (= appartient au syllogisme, relève du syllogisme; qui procède par syllogisme, constitue un syllogisme)
  • la syllogistique (= la théorie du syllogisme)
  • syllogistiquement (= de manière syllogistique)
SYLP
  • 1. les sylphes (= dans les légendes celtes et germaniques : des êtres surnaturels, composés des plus purs éléments de l'air où ils vivent, dotés d'ailes et qui se déplacent d'un vol léger, rapide)
  • une sylphide, un sylphe (= un génie féminin ou masculin appartenant à cette catégorie d'êtres ; une femme ou un homme très mince, évoquant un être immatériel ; une femme ou un homme, un petit animal ailé qui rappelle un sylphe par sa prestesse, sa grâce déliée ; une chose ou une personne qui évoque un sylphe par sa vivacité, sa fugacité ou son caractère rêveur, poétique)
  • 2. un silphe (= un coléoptère)
    les silphidés (= une famille d'insectes)
SYLV